Finn Russell vers le Japon ? Un dirigeant du Racing 92 fait un point sur la situation

Finn Russell vers le Japon ? Un dirigeant du Racing 92 fait un point sur la situation

20 août 2021 - 10:43

1 Commentaire

Publicité

L’information a été révélée en exclusivité par le journal Britannique The Rugby Paper.

L’ouvreur international Ecossais évoluant au Racing 92, Finn Russell serait dans le viseur d’un richissime club Japonais.

En effet, les dirigeants du club des Green Rockets basé à Chiba souhaiteraient attirer le talentueux ouvreur des Lions Britanniques. Ces-derniers songeraient d’ailleurs faire de Finn Russell le joueur de rugby le mieux payé au monde en lui offrant un salaire supérieur au million annuel.

Problème : Finn Russell est lié avec le Racing 92 jusqu’au mois de juin 2023. Par conséquent, les dirigeants Japonais vont devoir mettre la main à la poche s’ils souhaitent réellement racheter le contrat du joueur Ecossais au Racing 92.

Mais pour l’heure, rien n’est fait. En effet, le joueur est en vacances en Grèce et profite de vacances bien méritées après sa Tournée disputée avec les Lions Britanniques, en Afrique du Sud.

En parallèle, un dirigeant du Racing 92 s’est confié dans les colonnes du Midi Olympique. Ce-dernier précise que tout peut se vendre dans le rugby professionnel.

Cependant, il ajoute que pour l’heure, aucun club ni agent n’est venu négocier quoi que ce soit avec le Racing 92. Extrait:

« Je vous répète que dans le rugby pro, tout est à vendre. Mais nous n’avons pour l’instant aucun contact avec les dirigeants japonais et faire les choses sans respecter le protocole ne ressemble pas à leur façon de faire. D’un côté, je me dis qu’il n’y a pas de fumée sans feu mais, de l’autre, l’agent français du joueur vient de nous dire que toute cette histoire était du vent. »

Affaire à suivre donc…

Publicité

1 Commentaire

  1. Publicité

  2. garry38 20 août 2021 at 16h- Répondre

    Dans le rugby pro, tout est à vendre…les joueurs, les agents, les contrats, la billeterie, les droits télés…l’honneur, la parole donnée…tout est à vendre…merci à la main divine du marché qui régule la finance et le sport de haut niveau…il y a de ça bien longtemps dans les travées bétonnées de MAYOL certains joueurs ou arbitres se faisaient traiter de « vendu »

  3. Publicité