France 2023 : 7 millions d’euros de fraudes détectées par les systèmes !

France 2023 : 7 millions d’euros de fraudes détectées par les systèmes !

28 septembre 2021 - 15:30

2 Commentaires

Publicité

Le responsable de France 2023, Claude Atcher s’est longuement confié dans les colonnes du journal régional Sud-Ouest pour évoquer l’organisation de la Coupe du monde de rugby en France.

Dans un premier temps, ce-dernier a indiqué que plus d’un million de billets ont déjà été vendus.

Les prévisions étaient pourtant beaucoup plus basses. Extrait:

« On a très largement dépassé nos objectifs. On partait un peu dans l’inconnu. On avait prévu de vendre 260 000 billets sur 2021. On en a vendu plus d’un million. Ce qu’on ressent c’est une énorme attente autour de la Coupe du monde de rugby, que ce soit en France ou à l’étranger. À ce stade, on avait prévu de vendre 110 000 billets à l’étranger. On en a déjà vendu 270 000. À Bordeaux, 25 % des billets ont été vendus à des Anglais, 14 % à des Irlandais, 7 % à des Gallois. »

Selon lui, les étrangers qui viendront voir la Coupe du monde sur le territoire Français vont énormément dépenser en France. Extrait:

« Quand on sait que ces étrangers restent en moyenne 15 jours en France et dépensent 5 000 euros par personne. On sait qu’à Bordeaux, le marché hôtelier est déjà tendu les week-ends des Irlandais ou des Gallois. »

Par ailleurs, il estime que tous les billets disponibles devraient être vendus. Nous devrions alors assister à un Mondial à guichets fermés. Extrait:

« Il y a de fortes chances pour que ce soit le cas. Quand on aura vendu les 250 000 billets de la troisième phase au grand public, on aura une avant-dernière phase de vente à la fin du Tournoi des six nations 2022. On vendra les demi-finales et la finale. On n’a pas trop d’inquiétudes sur le fait que l’on vendra toutes ces places. Et l’on aura une dernière phase de vente en septembre 2022 sur les billets à l’unité. Mais selon les résultats de la vente de mars, il se peut qu’on ait peu de places à vendre lors de cette dernière phase. Notre objectif, c’est d’atteindre les 100 %, soit 2 600 000 billets. »

Pour conclure, Claude Atcher a expliqué pourquoi de nombreux bugs ont eu lieu lors de la première mise en vente des billets.

Ce-dernier indique que de nombreuses fraudes à la carte bancaire ont été détectés lors de cette première phase de vente : pour plus de 7 millions d’euros !

Aussi, certains acheteurs dépassaient le plafond de leur carte bleu ce qui provoquait des bug sur le serveur et sur la file d’attente mise en place pour l’occasion. Extrait:

« Lors de la première phase, on a eu sept minutes de bug. Ensuite, il y a eu des dérèglements quand les acheteurs étaient en liste d’attente. On peut expliquer pourquoi. À l’occasion de ces deux phases, on a enregistré sept millions d’euros de fraude à la carte bancaire. J’ai découvert que sur le « dark net », on pouvait acheter des cartes pour 500 euros. Quand ces gens rentraient sur la plateforme, l’achat à la sortie leur était refusé mais déréglait le fonctionnement de la file d’attente. On a eu aussi 5 millions d’euros de dépassement de cartes bancaires. Les gens, trop contents, achetaient pour leurs amis et dépassaient le plafond. Et cela bloquait évidemment le système. »

Publicité

2 Commentaires

  1. Publicité

  2. L'autre 28 septembre 2021 at 16h- Répondre

    Mouai… LOL

  3. Greg83 28 septembre 2021 at 20h- Répondre

    Ça bloque le système par ce que les porteurs dépassent leur plafond ?
    Hmmm, je vais relire mes cours de monétique… lol

  4. Publicité