France – Afrique du Sud trop violent ? Le médecin Jean-Baptiste Grisoli sort du silence !

France – Afrique du Sud trop violent ? Le médecin Jean-Baptiste Grisoli sort du silence !

15 novembre 2022 - 21:41

23 Commentaires

Publicité

Certains consultants estiment que le match entre la France et l’Afrique du Sud qui s’est joué samedi au Stade Vélodrome de Marseille était beaucoup trop violent.

De nombreux joueurs ont été blessés durant le match et trois Français ont été contraints d’effectuer un protocole commotion au cours de la première période de jeu.

Interrogé à ce sujet via Midi Olympique, l’ancien médecin du XV de France et du Rugby Club Toulonnais, Jean-Baptiste Grisoli a donné son avis sur le sujet.

Selon lui, le rugby reste un sport de combat et donc un sport violent.

Cependant, il rappelle qu’aucun joueur a été gravement blessé ce samedi soir. Extrait:

« C’était du très haut niveau. Heureusement que l’on ne joue pas les Springboks tous les week-ends. Ils ont joué avec leur ADN et les Français ont répondu à l’intensité des contacts. J’ai trouvé ça formidable, avec des joueurs comme Jelonch qui ont répondu sur la densité physique. Ce n’est que le jeu. Je n’ai pas été choqué en tant que médecin. En tant que père, je n’aurais pas aimé que mon fils se retrouve au milieu, mais je pense que j’aurais pu être fier aussi.

Mais des joueurs sud-africains, nous en voyons tous les week-ends dans notre championnat qui n’est pas tendre non plus. Les Sud-Africains jouent pour broyer leurs adversaires. C’est un sport où diminuer physiquement l’adversaire fait partie du jeu, en restant dans la règle. Et tous les gestes qui étaient en dehors de la règle ont été sanctionnés. On ne pourra pas arriver au risque zéro et au non contact avec la tête. Une maman a pu trouver ce match violent mais le rugby reste un sport de contacts, comme la boxe ou le MMA qui est pour moi de la barbarie. Et pourtant, il y a forcément des règles.

Pour moi, médecin du sport, ça reste un sport de contacts et donc violent. Sincèrement, il n’y a pas eu de grosses commotions. Nous n’avons pas vu un mec se relever en titubant et contraint de sortir après avoir subi un vrai K.O. Ce n’était que des protocoles commotions, ça veut dire que l’on est sur des dépistages de HIA 1, à la suite de coups à la tête avec suspicions de commotion. On a grandement amélioré l’image du rugby en misant sur la prudence car on pouvait avant voir des joueurs titubant rester sur la pelouse.

Ici, Danty sort sur un choc, mais la blessure de Baille n’a rien à voir avec l’intensité du match et pour Flament, je pense qu’il a été victime de l’organisation. Vous avez dix minutes pour passer le protocole et comme il a dû attendre son tour, je pense qu’il a été hors délais. Mais rien ne dit que le neurologue ne lui donnera pas son feu vert dans 48 heures. On peut retenir que lorsqu’il n’y a qu’un seul médecin indépendant, il peut être débordé. C’est plus facile quand les deux médecins de clubs peuvent faire passer le test. Et pour l’avoir vécu à l’étranger, on est moins à l’aise en anglais, surtout avec l’accent sud-africain donc cela prend plus de temps. Ici, nous n’avons pas vu de bras cassé, d’épaule luxée, de tête ouverte. Mais je reconnais que c’est impressionnant quand vous voyez des joueurs comme Uini Atonio ou Romain Taofifenua ne pas avancer face aux impacts des Boks. »

Publicité

23 Commentaires

  1. Publicité

  2. Lorenz 15 novembre 2022 at 21h- Répondre

    Les Boks ont fait comme tout le monde ceci dit : s’y sont mis à deux !

    Il dit texto tout ce que j’ai dit en début d’aprem ici.( Sauf si ç’a été parmi les censurés, c’est trouvable. La seule chose pour laquelle je ne suis pas d’accord c’est concernant Baille : pour lui aussi la blessure est dûe à l’intensité.

    Il n’y a pas que les contacts dans le concept d’intensité, l’effort musculaire intense comme sur les poussées en fait partie. C’est pas en tenant le tee du buteur qu’il s’est blessé ni en jouant à toucher, bourricot !

    C’est parce qu’il a fallu relever un défi physique important, trop pour lui ce jour-là !

    J'aime 3
    J'aime pas 18
    • loulr 15 novembre 2022 at 23h- Répondre

      Vous savez, Mr Grisoli, médecin du sport, sait ce qu’est l’intensité dans le sport, soyons sérieux.

      Concernant C.Baille, c’est une blessure qu’il avait soigné cet été et qu’il trainait depuis un moment, comme le stipule l’article ci-dessous:
      Le 6 aout 2022, le pilier gauche du Stade Toulousain Cyril Baille a indiqué avoir été opéré avec succès par « le Dr Reboul et toute son équipe. »
      l’international tricolore trainait des douleurs à l’adducteur gauche depuis la saison passée

      Alors peut-être est-il revenu un peu trop tôt et pas complètement remis, une rechute c’est fort probable, aidé il est vrai par l’intensité de cette rencontre.

    • Legaulois 16 novembre 2022 at 08h- Répondre

      Bourricot n est pas nécessaire !!!

      J'aime 11
      J'aime pas 1
      • Lorenz 16 novembre 2022 at 16h- Répondre

        Quand on raconte des conneries c’est qu’on est ?

        – C.. , oui, bravo , c’est la bonne réponse 🙂 !

        Opération réussie , aval du chirurgien pour la reprise et celui du staff médical de Toulouse.

        N’Tamack a repris direct à l’international sans avoir préalablement joué en club. Baille, lui, avait joué environ une mi-temps si l’on tient compte des arrêts de jeu.

        Donc toutes les précautions ont été respectées. Dire , parce que c’est de ça qu’il s’agit , que le staff des Bleus est responsable d’une reprise anticipée est une ineptie. Que dire alors du staff toulousain, à ce moment-là ? Mais c’est pas le cas, on ne lui reproche rien à lui.

        Bon, les bourrins d’ici qui répètent bêtement comme des perroquets se font laver le cerveau par les médias qui sont responsables de l’idée de reprocher au staff Bleu la situation.

        On sait que l’ensemble des médias du rugby français roule pour le clan opposé à celui qui a nommé Galthié….

        Je vous le redis : vous êtes des pauvres décérébrés !

    • caki 16 novembre 2022 at 12h- Répondre

      c’est toi le BOURRICOT
      c’est un article et non pas un commentaire sur le blog
      c’est un médecin du sport
      respecte un peu

      J'aime 3
      J'aime pas 1
  3. André 15 novembre 2022 at 22h- Répondre

    Enfin un commentaire intelligent qui confirme qu’un match de rugby est fait de contact !!!!
    Il confirme également que le match de samedi est resté dans la norme d’un match international joué par des joueurs préparé à ce genre de confrontation.
    A tous les commentaires qui se sont offusqué de la densité physique il leurs faut aller à l’opera c’est plus calme (la les rouges vont être légion)

    J'aime 25
    J'aime pas 9
  4. Mola the best 15 novembre 2022 at 23h- Répondre

    La seule chose que je retiendrais de ce commentaire que je ne partage pas, c’est que Flament a été victime de l’organisation et pourrait éviter la commotion.

    J'aime 6
    J'aime pas 5
    • André 16 novembre 2022 at 07h- Répondre

      Il faut être réaliste les sud africain joue au rugby avec leurs moyens et surtout pas pour blessé volontairement l’adversaire croire qu’ils ont blessé volontairement Flament relève de malhonnêteté.

      J'aime 8
      J'aime pas 4
      • Mola the best 16 novembre 2022 at 08h- Répondre

        T’as rien compris. Flament n’a pas pu passer le protocole car il a trop attendu. Embouteillage dû à l’organisation. Donc ça ne veut pas dire qu’il était commotionne et pourrait être apte à jouer rapidement. Lis bien ce que dit le toubib.

        J'aime 5
        J'aime pas 5
        • André 16 novembre 2022 at 13h- Répondre

          OK dans les réponses il faut être clair là c’est clair !!!!

  5. m 15 novembre 2022 at 23h- Répondre

    Ouais enfin l’opinion et les prises de position de Grisoli … On ne peut pas se désoler des jeunes joueurs qui meurent parfois sur les terrains sans déplorer un match avec un tel engagement non maitrisé. Que ce soit un sport de contact, soit. Mais il y a des sports de combat qui génèrent moins de blessure que le rugby.

    J'aime 2
    J'aime pas 4
  6. JbtristeLafond 16 novembre 2022 at 09h- Répondre

    Entièrement d’accord sauf le passage sur la boxe et le MMA.

    Mais bon c’est dommage que ce juste commentaire ne sera pas autant lu que tous les articles « France vs Afrique du Sud le paroxysme de la brutalité etc… »

  7. Havoc 16 novembre 2022 at 09h- Répondre

    Tout cela fait un peu l’impasse sur la blessure de Jonathan qui n’est ni normale, ni bénigne, ni dans les règles de ce sport. Nous avons été rassurés par les images le montrant au bord du terrain mais un trauma crânien aurait pu se produire. Le geste du Bok est particulièrement idiot.

    J'aime 1
    J'aime pas 2
    • André 16 novembre 2022 at 13h- Répondre

      @ Avoc

      Il faut avoir joué pour comprendre que sur le pré le risque zéro de prendre un mauvais coup ( même pas volontairement) n’existe pas surtout dans ce type de match .
      Un natch de ce niveau avec de tels joueurs reste dans les mornes vue la multitude de chocs

  8. Sylvestre Twester 16 novembre 2022 at 10h- Répondre

    M. Grisoli médecin du sport qui fait de la publicité pour la sauvagerie et mélange tout. A croire que ce monsieur a tellement pris de coups sur le crâne, que son jugement est fortement tendancieux. Dire que L’ANNÉE du rugby Sud-africain est de faire mal est une chose normale, prouve que ce gars ferait mieux de se la fermer, et se faire tout petit, à moins qu’il soit sado-maso et dans ce cas qu’il aille se faire frapper.

    J'aime 2
    J'aime pas 5
  9. Mola the best 16 novembre 2022 at 11h- Répondre

    Imaginons si un toubib du rugby disait:  » le rugby est un sport violent qui laissera des séquelles irréversibles à certains joueurs ». Il se passera quoi d’après vous?
    Ses propos se voulant rassurant pour les parents ne servent à rien, les parents voient et ils ont vu un match avec 4 commotions, des coups de boules, des vols planés et des ralentis impressionnants . M’étonnerait que le nombre de licences dans les écoles de rugby aient augmenté après ce match…

    J'aime 6
    J'aime pas 3
    • Mola the best 16 novembre 2022 at 11h- Répondre

      Et si on lui pose la question, c’est qu’il y a un doute.

    • André 16 novembre 2022 at 13h- Répondre

      @ Mola thé Best

      Juste une question avez-vous joué a ce jeux ?????

      J'aime 2
      J'aime pas 2
      • Mola the best 16 novembre 2022 at 13h- Répondre

        Quel est le rapport? La maman qui met son fils au rugby n’a pas joué et elle regarde les matchs. Ce qu’elle voit ce sont des monstres hyper musclés qui se rentrent dedans en permanence et elle imagine son fils au milieu. Si les instances ne se penchent pas sur le sujet en changeant quelques règles et en faisant prendre c-onscience à tous les acteurs que le jeu pratiqué aujourd’hui ressemble aux jeux du cirque des romains, le rugby va mourir. Trop de mêlées, trop de rucks, trop de mauls et trop de rentre dedans. Plus d’évitements, plus de passes, plus de jeu, c’est ça le rugby. A force de dire que c’est un sport de combat dire que c’est un sport violent devient une évidence et pour les parents ça leur fait peur. Sinon oui j’ai joué, à mon niveau et il y a longtemps. Tu penses que j’ai pas le droit d’avoir des idées?

        J'aime 5
        J'aime pas 3
        • André 16 novembre 2022 at 16h- Répondre

          @ Mola

          Si vous avez joué il y a longtemps vous devriez convenir que le rugby est devenu plus clair et moins violent !!!! Effectivement c’est votre plein droit d’exprimé vos idées que je respecte mais qui ne sont pas exactement les miennes !! la préparation physique des années 70/80 et aujourd’hui c’est complètement différent le suivi médical est extrêmement pointu les joueurs sont préparés à ce genre de match !!Quand aux soi-disant agressions il fallait aller jouer a Beziers/Toulon et j’en passent pour comprendre ce qu ’agression voulait dire aujourd’hui un Palmiers/Cholet/ Esteve/ Vaquerin/Hache/ Sapa/ Herrero et tous se reconnaîtront ne finissent pas un match et sont radiés à vie alors dire d’aujourd’hui c’est violent c’est oublié d’ou vient le rugby et pourtant les écoles de rugby sont pleines de minot qui rêvent de devenir des Ollivon ou des Dupont.

          • Mola the best 16 novembre 2022 at 23h

            C’est pas comparable, les joueurs n’étaient pas autant gonflés, les piliers marchaient et on voyait du jeu. Les marrons tombaient même au printemps, ok, mais rien de comparable avec les chocs autorisés d’aujourd’hui. Les piliers vont vite et on ne voit plus depuis quelques années, du jeu au large. Même mon équipe dont c’était sa marque de fabrique, n’envoie plus du jeu. Les infirmeries sont pleines et les blessures de longues durées sont plus nombreuses. Trop de rucks, trop de mauls et de mêlées. Puis la télé est présente au coeur du jeu et c’est là qu’on s’aperçoit des chocs, les ralentis sont terribles et trop réalistes. Je suis simplement inquiet pour ce sport que j’adore et je pense qu’il faudrait trouver des moyens pour que les équipes jouent plus et qu’on évite ces regroupements incessants qui nuisent à la beauté du jeu.

  10. hannibal 16 novembre 2022 at 12h- Répondre

    Mola the best, à propos de ce sport, le Docteur Grisoli avait dénoncé la violence dans le rugby, son discours a bien changé…

    • Mola the best 16 novembre 2022 at 16h- Répondre

      Oui, il a dû se faire remonter les bretelles pour avoir critiqué!

  11. Publicité