Frédéric Michalak explique comment il est soudainement devenu consultant pour le XV de France

Frédéric Michalak explique comment il est soudainement devenu consultant pour le XV de France

10 juillet 2021 - 14:37

0 Commentaire

Publicité

L’ancien ouvreur du XV de France, Frédéric Michalak s’est longuement confié via Midi Olympique pour évoquer son rôle de consultant au sein du staff Tricolore et comment il en est arrivé à devenir consultant temporaire des Bleus.

Ainsi, le joueur passé par le Stade-Toulousain, le Rugby Club Toulonnais et le LOU Rugby a expliqué comment les premiers contacts ont eu lieu.

C’est en demandant au staff de l’équipe de France s’il pouvait prendre le même vol que les Bleus pour rentrer en Australie que tout a débuté. Extrait:

« En fait, j’étais en France pour les demi-finales du Top 14 et comme je devais revenir en Australie dans la foulée, j’ai tout simplement demandé au staff du XV de France s’il était possible de profiter de leur vol pour me rendre à Sydney. Je m’étais dit que, quitte à devoir passer par une quarantaine à mon retour en Australie, autant ne pas la passer tout seul dans ma chambre d’hôtel… Voilà, le XV de France a accepté que je l’accompagne. J’en ai profité. »

C’est finalement le staff Tricolore qui lui a faite cette proposition de devenir consultant durant la période de quatorzaine. Extrait:

« Ce n’était pas forcément prévu, mais puisqu’il m’avait sous le coude, le staff m’a demandé de lui donner un petit coup de main. Je n’allais pas refuser. Pendant ces deux semaines, je suis uniquement intervenu sur tout ce qui touchait à la technique individuelle du jeu au pied. »

Pour conclure, Frédéric Michalak affirme avoir été impressionné par la performance du staff de l’équipe de France. Extrait:

« J’avais rarement vu une équipe d’entraîneurs aussi équilibrée en équipe de France, c’est porteur de confiance pour tout le monde. C’était d’ailleurs assez drôle, pendant ces deux semaines, de redécouvrir des gens que je connaissais très bien comme Raph’, Fabien, William Servat ou Nico Jeanjean avec un autre rôle, d’autres responsabilités. Toutes les portes m’ont été ouvertes sans réserve et on a beaucoup échangé, notamment au niveau du jeu de trois-quarts avec Laurent Labit. Cela m’a permis de voir de près comment travaillait cette équipe de France, et d’aiguiser le regard que je pouvais poser sur elle. »

Publicité

0 Commentaire