Gabin Villière : « On n’a pas voulu s’emballer à aller en touche pour accrocher absolument le bonus »

Gabin Villière : « On n’a pas voulu s’emballer à aller en touche pour accrocher absolument le bonus »

12 décembre 2020 - 19:14

7 Commentaires

Publicité

De retour à Toulon après avoir passé plusieurs semaines au sein du groupe France, Gabin Villière a marqué l’un des deux essais du XV de la Rade, ce samedi après-midi au Stade Mayol contre Sale.

Le joueur Varois s’est confié en conférence de presse à l’issue de la rencontre.

Gabin Villière s’est montré satisfait par la prestation effectuée par le RCT. Il affirme que Toulon a géré la rencontre pendant 65 minutes. Extrait:

« On a réussi à dominer la partie pendant 65 minutes environ. Derrière, ils ont commencé à jouer davantage en cherchant les zones derrière la première ligne et en allant chercher des touches dans nos 5 mètres pour nous mettre sous pression. On a tout de même géré 65 minutes du match et on est allé chercher les points pour assurer la victoire. On n’a pas voulu s’emballer à aller en touche pour accrocher absolument le bonus. Cela nous permet d’avoir un match propre et une victoire propre même s’il n’y a pas de bonus. »

Il avoue que les joueurs n’ont pas voulu s’emballer en allant chercher coûte que coûte le bonus. Ils ont préféré assurer la victoire. Extrait:

« On a pris les points et on a fait le choix de ne pas aller en touche. On a fait le choix d’assurer ce match et d’assurer ces points en Coupe d’Europe car c’est important d’avoir ces quatre points. Il ne fallait pas se faire peur à se faire rattraper avec un essai. Même au début de la seconde période on a préféré assurer le score pour ensuite essayer d’aller chercher un peu plus. Mais ils ont été coriaces pendant 80 minutes. Mais le principal est fait ce soir. »

Pour Gabin Villière, c’était vraiment le meilleur choix à effectuer ce samedi. Extrait:

« Je pense que nous avons fait les bons choix ce soir. On a toujours envie d’aller chercher plus, on est gourmand, on veut un bonus etc. Mais face à une équipe comme celle-ci, il fallait vraiment assurer dès le début et prendre un maximum de points pour creuser l’écart. Les Anglais n’ont jamais lâché le match. »

Une chose est sûre : l’ailier Toulonnais est heureux d’effectuer son retour au RCT. Extrait:

« Ca fait du bien d’être de retour en club, de revoir les gars et de jouer cette Champions Cup qui est relevée. Il fallait assurer ce premier match donc c’est très positif pour la suite. Ca fait du bien de retrouver les sensations de club, de retrouver Mayol, de retrouver le groupe. Ce n’est que du positif ce soir. »

Il précise avoir pris beaucoup de plaisir au sein du groupe France. Extrait:

« Je suis content pour moi mais aussi pour le groupe France car on a été pas mal à partager de bons moments dans ce groupe France. C’est du plaisir d’avoir partagé cela. Et à Toulon, tous les joueurs sont contents que les internationaux soient revenus en club. »

Pour conclure, Gabin Villière affirme que le staff du RCT fait tout ce qu’il faut pour mettre le groupe dans les meilleures dispositions dans cette Coupe d’Europe. Extrait:

« Tout se passe très bien car on continue le rythme de travail, les semaines sont biens cadrées au niveau des entraînements. Tout cela a permis de rapidement assimiler le plan de jeu pour ce match et vite se mettre dedans et basculer en Coupe d’Europe. Tout a été bien fait pour que le groupe soit prêt pour cette compétition et ce match contre Sale. »

Publicité

7 Commentaires

  1. Publicité

  2. coudon 12 décembre 2020 at 19h- Répondre

    Pas très ambitieux ce raisonnement …

  3. Dranix 12 décembre 2020 at 19h- Répondre

    Ça devrait être une stratégie à appliquer à l’extérieur. Là on est à la piaule, on doit planter un max. En plus ça boosterait le moral du groupe et mettrait une pression supplémentaire sur les futurs adversaires, car une équipe qui domine à la maison fera toujours peur aux visiteurs. Nous on préfère « assurer » et jouer le minimum syndical, pas sûr que cette stratégie sera payante dans cette compétition. De plus, en « gérant » le match, on a quand-même encaissé 2 essais en moins de 10min et le 3ème était à 2 doigts, il aurait pu avoir de sacrés conséquences au classement final de la poule (avec un bd pour Sales). Donc permettez-moi de douter de cette stratégie.

  4. Whiskyspirit 12 décembre 2020 at 19h- Répondre

    Tout à fait d’accord avec Gabin sur le coup : si j’ai bien compris cette nouvelle formule Champions Cup, le plus important sont les victoires terrains si il y a égalité. Bien sûr un bonus c’est toujours bon à prendre, mais pour un premier match de « reprise » avec les titulaires habituels c’est pas si mal face à Sale, qui est quand même une sacrée équipe.
    Après il y aura toujours les sceptiques comparateurs des autres équipes françaises (carton de Toulouse et Clermont notamment), mais au vu des joueurs blessés, sélectionnés, on est quand même pas mal impacté comparait à ces deux équipes (Toulouse est une victoire à 4 points car bonus déf. pour Ulster, Clermont un seul joueur sélectionné durant la tournée d’automne si je ne me trompe pas, pour 30 mn de jeu…).
    Plutôt bravo à nos vaillants toulonnais, c’est pas du top niveau pour l’instant, ça va monter crescendo comme d’habitude !

    Bref, éternel supporter de nos rouges et noirs et allez toutes les équipes françaises en lice pour cette coupe d’Europe !

  5. Sergio 12 décembre 2020 at 19h- Répondre

    Ce soir, il fallait absolument gagner et c’est chose faite, avec la manière sur 1h de match. Ils ont été sérieux et appliqués. Souvenez vous qu’à la grande époque, Johny Wilkinson a qualifié plusieurs fois Toulon avec sa botte. Aujourd’hui on a Johny Carbonel qui m’épate de match en match. Il ne lui manque plus qu’à s’essayer au drop !

    • Dranix 12 décembre 2020 at 20h- Répondre

      Avec la manière ? Défensivement peut-être, mais excuse-moi car offensivement c’est le néant. En terme de jeu, de combinaisons et de stratégie on ne voit rien, que des exploits personnels.
      Certes, Paris ne s’est pas construit en 1 jour, et je serais moins critique si Colazzo venait d’arriver avec un squad de joueurs à peine débarqués, mais ce n’est pas le cas! Il est là depuis 3 ans le gonze, on a à peu de choses près la même équipe que l’année dernière et il n’y a aucun progrès ! C’est ça qui m’inquiète, il faut être ojectif et lucide. De plus, quand je vois la différence de niveau de Serin et Etzebetz entre celui de leur arrivée et celui de maintenant, je m’inquiète encore plus!

  6. Whiskyspirit 12 décembre 2020 at 20h- Répondre

    Pour être objectif et lucide sur :
    – le niveau de Serin et Etzebetz : l’un s’est fait balloté entre EDF et RCT, difficile de trouver des repères avec l’armada de changement de joueur en ligne arrière; l’autre s’est une côté il y a un mois et commotionné sur ce match, normal de ne pas être à 100 % comme à son arrivée l’année dernière.

    – niveau du jeu pratiqué : tu as bien raison Dranix c’est pas flamboyant ni très construit, mais on sur les bases on est quand même solide et c’est déjà pas mal. 3 ans ( enfin 2 ans et demi avec ce p***** de Covid) c’est rien pour stabiliser une équipe et c’est ce que cherche Collazo (contrairement à Laporte qui disposait du 5 étoiles à tous les postes).

    Franchement ça va payer, on lâche rien dans l’état d’esprit, on est pénible à jouer et c’est déjà énorme de retrouver ça !
    D’accord également avec Sergio, merci Johnny de nous avoir fait gagner demies et finales rien qu’à sa botte et non par le jeu.

    Allez Toulon, c’est tout !

  7. Michel Fery . 12 décembre 2020 at 22h- Répondre

    Et bien voilà !.. Remarquez vous me direz , c’est une solution également comme une autre . Puisqu’il me semble qu’à présent en finalité des choses , seule la victoire va devenir le plus essentiel . Et peu importe la manière . Bof , ma foi !.. Et puis après tout , et bien pourquoi pas ?.. De la sorte comme cela jusqu’en Finale , et moi je signe de suite , pas de souci !.. Soyons Fous !.. NON ?..

  8. Publicité