Jean-Baptiste Aldigé auditionné par la police : Il dévoile sa version des faits

Jean-Baptiste Aldigé auditionné par la police : Il dévoile sa version des faits

16 décembre 2022 - 14:17

1 Commentaire

Publicité

Le président du Biarritz Olympique, Jean-Baptiste Aldigé a été auditionné par la police cette semaine, au commissariat de Toulouse, pour une affaire de violences remontant au 4 juin dernier.

Le patron du Biarritz Olympique est soupçonné d’avoir violenté son ex-compagne et son conjoint, à la sortie du Stade Ernest-Wallon, le 4 juin dernier, alors que le Biarritz Olympique défiait Toulouse dans le cadre de la dernière journée de la phase régulière du championnat.

A l’issue de son interrogatoire, le président du BO a été laissé libre.

Interrogé à ce sujet via France Bleu, Jean-Baptiste Aldigé a réagi et a expliqué sa version des faits. Extrait:

« J’ai été entendu à la date et à l’heure de mon choix, sur ma route pour Béziers. Des faits qui datent après le match contre le Stade Toulousain à Ernest Wallon, l’année dernière, pour la dernière journée de Top 14. Des individus sont venus nous haranguer, nous embêter dans un cordon sécurisé de la Ligue Nationale de Rugby. Vous me connaissez, parfois, je fais le choix de ne pas me laisser faire. Et donc en effet, il y a eu une altercation avec un individu dans un stade. Pas de violence, aucune.

J’ai quitté les lieux, puis par la suite, il semble que ce même individu ait été interpellé par la police pour une altercation avec ces mêmes services de police et qu’il a été placé en garde à vue. Il a souhaité porter plainte pour violences contre moi et donc depuis septembre, la police m’avait demandé d’être entendu quand je le souhaiterai. »

Affaire à suivre…

Publicité

1 Commentaire

  1. Publicité

  2. DEGUN DES BASSES ALPES 16 décembre 2022 at 15h- Répondre

    Bonjour, ah super c’est avec le compagnon de son ex conjointe qu’il a eu des mots ? Alors rien à craindre, car si cela avait été avec son ex conjointe là, la peine de mort lui aurait été proposée.
    Par ce que

    J'aime 1
    J'aime pas 1
  3. Publicité