Jérémy Boyadjis raconte le calvaire vécu à Toulon : « J’ai vécu galère sur galère ! »

Jérémy Boyadjis raconte le calvaire vécu à Toulon : « J’ai vécu galère sur galère ! »

17 août 2021 - 22:30

6 Commentaires

Publicité

Recruté par le Rugby Club Toulonnais l’été dernier, le pilier droit de Rennes, Jérémy Boyadjis n’est finalement pas resté sur les bords de la Rade à l’issue de la saison 2020 / 2021.

Le joueur Varois n’a disputé qu’un seul match avec le RC Toulon la saison dernière, c’était contre l’Aviron Bayonnais. Et encore, son temps de jeu a été très limité lors de cette rencontre puisqu’il est resté sur la pelouse pendant seulement 11 minutes.

Très peu en vue au RCT, Jérémy Boyadjis n’a finalement pas été conservé par les dirigeants Toulonnais.

Depuis, le joueur de 31 ans a trouvé un nouveau projet sportif à relever puisqu’il s’est engagé en faveur du club de Carcassonne, en Pro D2.

Lors d’un entretien accordé à Actu Rugby, le pilier droit est revenu sur le calvaire qu’il a vécu sur les bords de la Rade.

Il indique notamment avoir très rapidement contracté le Coronavirus, chose qui l’a complètement freiné dès le début de la saison. Extrait:

« Assez vite, j’ai chopé le Covid-19. Je suis resté à la maison le temps nécessaire, et à mon retour, on m’a décelé une péricardite. Quand je suis revenu fin octobre, ce n’était pas simple car tout l’effectif était déjà à 100%. »

Finalement, Jérémy Boyadjis a sa chance avec l’équipe pro du RCT le 21 novembre 2020 contre Bayonne. Les Rouge et Noir s’inclinent à Jean-Dauger sur le score de 35 à 29. Extrait:

« J’étais 24e homme et au dernier moment, j’ai intégré la feuille de match. J’étais en mode plaisir. Je ne me suis mis aucune pression et je me suis envoyé. »

Quelques semaines plus tard, le pilier droit apprend qu’il aura une nouvelle opportunité de se montrer. En effet, il est retenu dans le groupe pour disputer le match de Champions Cup contre les Scarlets.

Mais devant les risques sanitaires et le protocole très amateur de l’EPCR, le RCT décide de ne pas jouer ce match de Coupe d’Europe pour éviter de mettre la santé des joueurs en danger.

Et malheureusement, au cours d’un entrainement le lendemain, il est victime d’une hernie lombaire. Extrait:

« Après ce match non joué, le préparateur physique du club décide de faire une grosse séance pour combler le manque. Le tout après 2h de bus et autant d’avion. Il devait être 23h environ, on fait la séance, je sens que j’ai un peu mal au dos, je serre les dents, et le lendemain, j’avais du mal à marcher. »

Jérémy Boyadjis l’affirme : il a été très poissard lors de son séjour à Toulon. Extrait:

« J’ai vécu galère sur galère. Franchement, j’étais le poissard de l’équipe. J’y croyais à peine, tout me tombait dessus. Je me suis retrouvé en galère, à ramer jusqu’à début mai pour revenir. »

En fin de saison, le manager Toulonnais Patrice Collazo lui fait comprendre qu’il ne doit pas forcément s’attendre à être conservé par le club. C’est alors que Carcassonne décide de lui faire une proposition, proposition rapidement acceptée par le joueur afin de rebondir en Pro D2 et retrouver du temps de jeu.

Au mois de juin dernier, Jérémy Boyadjis a donc fait ses valises et a quitté Toulon dans de très bons termes malgré une expérience compliquée sur les bords de la Rade.

Il indique notamment avoir atteint un niveau physique qu’il n’avait jamais connu auparavant, grâce notamment aux méthodes d’entraînement du RCT et aux joueurs très expérimentés qui l’entouraient.

Souhaitons-lui une belle saison avec Carcassonne !

Publicité

6 Commentaires

  1. Airct 17 août 2021 à 22h- Répondre

    Bonsoir, reviens Jeremy, reviens parmi les tiens. Bonne chance à toi, et surtout pas de blessure.

    J'aime 13
    J'aime pas 2
  2. RALFIN 17 août 2021 à 23h- Répondre

    bonne continuité,seance musclé a 23H,apres 4H de voyage est ce vraiment tres intelligent?
    il n a pas eu beaucoup d opportunité et d occasion de se montrer;pas facile

    J'aime 21
    J'aime pas 3
  3. Raymond 18 août 2021 à 03h- Répondre

    Il est sur que dans ces conditions, il lui a été difficile de se montrer dans des bons jours. Enfin, maintenant souhaitons lui bonne chance à Carcasonne et éventuellement qu’il revienne au RCT dans un meilleur contexte.

  4. Name 18 août 2021 à 07h- Répondre

    Il me semble me souvenir que le staff disait que nous n’avions pas eu de cas COVID dans notre groupe en début de saison et que les premiers cas sont apparus après le match des Scarlets..? Mais j’ai peut-être la mémoire qui flanche, à vérifier ?

    J'aime 3
    J'aime pas 2
  5. belzebuth 18 août 2021 à 08h- Répondre

    au moins lui peut dire qu’il n’a pas été acteur de la superbe saison du RCT

    J'aime 6
    J'aime pas 2
  6. Michel Fery 18 août 2021 à 11h- Répondre

    Exact !.. Je dis aussi réellement , à part en avoir le pauvre malheureusement bien subi physiquement , qu’il n’aura plutôt pas perdu grand chose sur cette précédente saison sur la Rade . Sinon d’aller très vite se relancer ailleurs sous un tout autre ciel . Celui du 11 . *Pleine réussite à toi Jérémy !.*. Tu es encore bien jeune , lâche toi , fonce et essaie de devenir aussi costaud que les forteresses de la ville qui aujourd’hui sont en train de t’accueillir !.. GO Jérémy !..