Jérémy Sinzelle prévient ses coéquipiers : « Si tu ne fais pas les petits efforts ils te massacrent ! »

Jérémy Sinzelle prévient ses coéquipiers : « Si tu ne fais pas les petits efforts ils te massacrent ! »

24 mai 2022 - 17:34

1 Commentaire

Publicité

Ce samedi après-midi, le Stade Rochelais affrontera le Leinster au Stade Vélodrome de Marseille, à l’occasion d’une finale de Champions Cup.

Interrogé via RMC Sport, le trois-quarts Rochelais Jérémy Sinzelle explique espérer que son équipe soit à la hauteur de l’événement. Extrait:

« C’est une finale classique. Il faut un favori et un outsider. Mais la finale, il faut la jouer pour savoir qui sera champion. On va jouer une belle équipe du Leinster. Le plus important sera de rivaliser, surtout de gagner quelque chose à La Rochelle… Des finales, on n’en joue pas chaque année, même si, là, ça fait deux ans qu’on enchaine. Il faut se dire qu’on va jouer une finale de coupe d’Europe, en France, au Vélodrome. J’espère qu’on sera à la hauteur de l’évènement. »

Il s’attend à un match délicat contre une équipe Irlandaise très bien organisée.

D’ailleurs, Jérémy Sinzelle prévient ses coéquipiers : ils pourraient se faire massacrer s’ils ne faisaient pas les efforts nécessaires au cours de la rencontre. Extrait:

« C’est une équipe super bien organisée, qui tient bien le ballon. Ça peut durer 20-25 phases de jeu. Le plus important est de bien défendre. De ne surtout pas faire de fautes stupides. C’est là où Sexton met 3 points. Ou alors ils vont en touche et une fois qu’ils sont dans ton camp, ils y restent 10-15 min s’il faut. Par contre, le ballon, eux, ils ne vont pas le perdre, hein. Ces moments-là sont compliqués à gérer.

C’est le problème avec ce genre d’équipe. Si tu ne fais pas les petits efforts quand il faut, automatiquement, ils te massacrent ! C’est le mot. Ça n’avait pas duré longtemps. En 20 minutes, le match était plié. Tu ne reviens plus. Ce genre d’équipe, en finale, te tient jusqu’au bout. La clé sera de les faire douter, de tenir le score, d’être proche jusqu’à l’heure de jeu voire plus si besoin. C’est là, peut-être, qu’ils craqueront. Si tu commences à lâcher, le match devient très long. »

Pour conclure, Jérémy Sinzelle explique avoir hâte de disputer cette finale au Stade Vélodrome de Marseille. Extrait:

« J’espère que tout le monde nous enverra de bonnes ondes pour pouvoir les battre ! On va tout prendre. Une finale en France, au Vélodrome, c’est l’opportunité rêvée pour pouvoir lever ce trophée. J’espère que tout le stade sera derrière nous. »

Publicité

1 Commentaire

  1. Publicité

  2. Brique 24 mai 2022 at 21h- Répondre

    Pas de soucis, on sera tous là.
    Vendredi soir…

  3. Publicité