Julien Blanc de retour à Mayol : « Il n’y aura aucun esprit de revanche »

Julien Blanc de retour à Mayol : « Il n’y aura aucun esprit de revanche »

22 octobre 2022 - 9:40

2 Commentaires

Publicité

Le demi-de-mêlée Julien Blanc a connu un début de saison 2022 / 2023 très délicat pour la simple et bonne raison qu’il n’a pas joué le moindre match avec le Rugby Club Toulonnais.

Barré à son poste par Baptiste Serin, Benoit Paillaugue ou encore Jules Danglot, Julien Blanc n’était pas dans les petits papiers du staff Toulonnais.

Forcément, quand le Castres Olympique est venu le chercher pour le recruter en tant que joker médical de Jérémy Fernandez, Julien Blanc n’a pas longtemps hésité.

Le club Varois a accepté de libérer son joueur pour le prêter à Castres jusqu’à la fin de la saison actuelle. Reviendra-t-il ensuite au RCT, lui qui est lié avec Toulon jusqu’au mois de juin 2024 ? Le mystère demeure.

En attendant, Julien Blanc s’est confié dans les colonnes du journal L’équipe pour évoquer ce match à venir contre ses anciens coéquipiers. Extrait:

« Je n’ai jamais voulu bourlinguer mais on ne maîtrise pas tout dans une carrière. J’ai signé par exemple trois ans à Pau, et je suis parti au bout d’une saison. Parfois tu arrives quelque part, ton style de jeu correspond à un entraîneur, à un système, et puis ça change du jour au lendemain. »

Il explique pourquoi il n’a pas réussi à se faire une place au sein du groupe Toulonnais. Extrait:

« On s’est donc retrouvé à quatre demis de mêlée, et le staff doit faire preuve de continuité, et quand ça gagne, ça ne bouge pas beaucoup. Mais c’est de la faute de personne. »

Une chose est sûre : Julien Blanc n’en veut absolument pas au staff du RCT et n’aura aucun esprit revanchard pour ce match contre le XV de la Rade, ce samedi à Mayol. Extrait:

« Il n’y aura aucun esprit de revanche. Il n’y a pas d’aigreur, vraiment, même s’il y a eu des moments difficiles. J’étais à la peine. C’est normal quand tu ne joues pas. Il faut être fort mentalement. C’est ma carrière, mon histoire, ma route. Je voulais être rugbyman, je le suis. J’ai basculé rapidement. En quarante-huit heures, tout était réglé avec Castres.

Maintenant, je suis à Castres, et c’est une belle promotion pour moi, je suis chez le deuxième du dernier Top 14. C’est un club simple, où tout le monde est abordable. Ça me fait penser à ce que j’ai connu à Brive. Mon intégration s’est bien passée. Et elle a été plus facile puisqu’on a enchaîné deux victoires. »

Publicité

2 Commentaires

  1. Publicité

  2. André 22 octobre 2022 at 11h- Répondre

    J.Blanc dit n’avoir pas de rancune !!!!bien mais il va tout faire pour gagner aujourd’hui et c’est de bonne guerre il ne sera pas le seul ex Toulonnais sur le terrain, à regarder le contenu de Lebrun en 10 cela peut être intéressant issue de fa formation s’il fait un bon match ne pas oublier qu’il vient de Toulon .

    J'aime 3
    J'aime pas 1
  3. Villieresteàtoulonàvie! 22 octobre 2022 at 11h- Répondre

    Il a fait un passage à blanc du côté de la Rade…facile j’avoue !

    J'aime 1
    J'aime pas 5
  4. Publicité