La Fédération Française de Rugby a pris sa décision suite à la suspension de Paul Gabrillagues

La Fédération Française de Rugby a pris sa décision suite à la suspension de Paul Gabrillagues

21 août 2019 - 22:43

5 Commentaires

Publicité

Suspendu six semaines par la Commission de discipline indépendante de World Rugby suite à son déblayage dangereux lors du match contre l’Ecosse, le deuxième ligne international Français Paul Gabrillagues manquera les trois premiers matches de la Coupe du monde et voit ses chances de disputer le Mondial presque s’envoler.

Mais ce mercredi soir, la Fédération Française de Rugby a décidé de faire appel de cette sanction.

C’est le vice-président de la FFR, Serge Simon qui a dévoilé l’information via son compte Twitter. Extrait:

« Considérant la sanction en première instance très lourde et après discussion avec Paul, nous avons décidé d’interjeter appel de la sanction émise en première instance. »

L’appel aura donc lieu très prochainement. L’ultime chance pour Paul Gabrillagues de s’envoler vers le Japon avec le groupe France pour le Mondial.

Publicité

5 Commentaires

  1. Publicité

  2. Pitoumacfly 21 août 2019 at 22h- Répondre

    Grave erreur… Il va en prendre 10 voir plus…

  3. DarkAngel 22 août 2019 at 00h- Répondre

    Ben Te’o s’engage au RCT – Rugby Club Toulonnais❤️ en tant que Joker Coupe du monde…

    Bonne nouvelle

    Bienvenue à lui

  4. Fery Michel 22 août 2019 at 08h- Répondre

    Pas de raison de se laisser faire non plus par cette commission remplie d’exagérations , effectivement , cette sanction de 6 semaines est beaucoup trop lourde de conséquence et des plus intolérable soit elle . Il y a assez de mauvais gestes comme cela sinon parfois bien plus graves se produisant des autres *Nations de Rugby* nous entourant , et qui restent bien souvent totalement impunies . Moi je trouve cette réaction ou initiative de *Serge Simon* des plus normale . Et advienne que pourra . Fichu pour fichu que pouvons nous bien risquer , à part que la sanction soit adoucie ou reste définitivement inchangée !..

  5. Raymond de Lutterbach 22 août 2019 at 10h- Répondre

    L’équipe de France fait-elle si peur que ça pour que les membres de la commission s’allie déjà contre les français en voulant aider les NZ.

  6. trooney 22 août 2019 at 15h- Répondre

    On peut toujours jouer à « tout le monde nous en veux » et rester sur le cul en pleurant.
    Le joueur n’ayant pas d’antécédents, en présentant un dossier en défense réfléchi et dans le sens des arguments de la commission, il est possible d’obtenir une suspension de 4 semaines. A suivre.

  7. Publicité