La nuit où Matt Giteau a convaincu Bernard Laporte de rester à Toulon, furieux après la défaite contre Grenoble

La nuit où Matt Giteau a convaincu Bernard Laporte de rester à Toulon, furieux après la défaite contre Grenoble

2 juin 2024 - 0:26

5 Commentaires

Publicité

Il y a dix ans, le Rugby Club Toulonnais effectuait le doublé Top 14 / Coupe d’Europe.

Des moments absolument inoubliable pour les supporters Varois.

A l’occasion des dix ans de cet exploit, le journal régional Var-matin a contacté un certain Matt Giteau.

Le joueur Australien a ainsi raconté quelques anecdotes au sujet de ce doublé.

Il est revenu précisément sur la défaite concédée à domicile contre Grenoble dans les tous derniers instants de jeu après un contre d’Alipate Ratini à la 78ème minute de jeu.

Matt Giteau se souvient très bien de cette action qu’il n’est pas près d’oublier. Extrait:

« Nous avions un dernier ballon, que nous devions jouer avec un retour intérieur pour les avants. Mais Jonny Wilkinson a envoyé une passe au large, sauf qu’il a été intercepté et on a pris un essai. Et c’est Drew Mitchell qui s’est fait attraper par Bernard. Car il avait appelé le ballon, alors que ce n’était “pas utile ». Bernard l’avait traqué ce soir-là (rires).

Mais ça a été le tournant de notre saison. Car vous connaissez la règle à Toulon: perdre à la maison est interdit. On le savait, mais ce jour-là, rien n’avait fonctionné. À l’époque, on se disait que ça arrivait un jour sans, et ça ne nous paraissait pas si grave. Mais avec le recul, ça a été un tournant.

Bernard nous avait sucré notre jour off pour nous faire une séance vidéo… piquante. Qui avait duré deux heures contre 40 minutes habituellement. Il mettait pause, nous demandait si on était fiers, et continuait. Il ne donnait jamais le nom d’un joueur, mais on savait bien qui avait manqué une passe, un plaquage ou pris une mauvaise décision. »

Furieux à l’issue du match, Bernard Laporte avait expliqué à son vestiaire qu’il n’était plus l’homme de la situation et qu’il souhaitait quitter le club.

Il évoquait une décision ferme et définitive.

Dans la nuit, Matt Giteau a su trouver les mots pour convaincre son manager de rester à Toulon.

C’est via un SMS envoyé en pleine nuit que l’Australien a convaincu Bernard Laporte de rester. Extrait:

« Je voulais qu’on reste solidaire. Nous sortions d’un mauvais match, ce qui ne voulait pas dire que Bernard Laporte n’était plus l’homme de la situation et qu’il fallait tout jeter. Je lui ai donc dit que nous avions besoin de lui. Qu’il n’avait pas le choix de rester. Je voulais qu’il comprenne que le groupe était avec lui. Que nous étions tous dans le même bateau. On gagne ensemble, on perd ensemble. »

Et si Bernard Laporte n’était pas revenu sur sa décision de quitter le RCT, Toulon aurait-il fait le doublé ?

Matt Giteau botte en touche. Extrait:

« Impossible de répondre, car nous avions énormément de qualités, mais chaque rouage de ce collectif était indispensable. Si nous avions enlevé un seul mec, peut-être que l’équipe aurait déraillé. Je ne sais pas. En tout cas, la présence de Bernard était vitale pour nous. »

Publicité

5 Commentaires