Laurent Marti explique comment l’UBB a perdu 2 joueurs cadres de son effectif en 10 minutes

Laurent Marti explique comment l’UBB a perdu 2 joueurs cadres de son effectif en 10 minutes

20 décembre 2021 - 23:35

5 Commentaires

Publicité

Interrogé sur TV7, le président de l’Union Bordeaux-Bègles, Laurent Marti a évoqué la manière dont l’UBB procède pour recruter des joueurs mais également pour libérer des joueurs.

Ainsi, le patron du club Girondin indique que c’est Christophe Urios qui décide quels joueurs doivent quitter l’UBB.

Concernant le recrutement, Laurent Marti s’offre le droit de donner son avis à son manager. Extrait:

« Chaque année il y a des départs dans les clubs. Ceux qui recrutent beaucoup ont forcément également beaucoup de départs. Mais certains clubs préfèrent parler que de leurs recrues et non pas des départs. Nous, on parle beaucoup de nos départs. Le recrutement, j’en parle avec Christophe Urios, et c’est Christophe qui a le dernier mot. Sur le recrutement, on peut argumenter. On échange beaucoup avec Christophe. Sur les départs souhaités par le club, c’est Christophe Urios qui décide. Je ne vais pas argumenter sur des joueurs qu’il entraine depuis deux ans et demi. Donc il y a des départs et des choix ont été faits par Christophe et son staff. »

Concernant le départ du trois-quarts Uj Seuteni vers La Rochelle, Laurent Marti affirme qu’il s’agit d’un départ non voulu. Extrait:

« Uj Seuteni est un départ non souhaité. Il nous a un peu surpris mais on n’a pas pu faire grand chose. Maintenant, on recrute. »

Le patron du club Bordelais explique comment l’UBB a perdu deux joueurs, à savoir Ben Lam (Montpellier) et Uj Seuteni (La Rochelle), en l’espace de dix petites minutes. Extrait:

« Malheureusement, le jour où Uj Seuteni nous a annoncé qu’il allait partir, on a laissé partir Ben Lam alors que l’on s’apprêtait à lui faire une proposition pour qu’il reste et on savait qu’il aurait accepté notre proposition. Pourquoi ? Car à ce moment-là, on vient de perdre un centre JIFF, et on doit encore recruter un 8, un 10, un ailier et un trois-quarts centre. Prendre le risque de signer un ailier non-JIFF qui est le poste le plus facile à trouver en JIFF alors qu’on a des postes cruciaux qui ne sont pas encore fournis, on ne pouvait pas. Donc en dix minutes on a perdu deux joueurs que l’on aurait préféré garder. »

Publicité

5 Commentaires

  1. Publicité

  2. FRiER henri 21 décembre 2021 at 07h- Répondre

    Pleureuse

    J'aime 11
    J'aime pas 31
    • deli33 21 décembre 2021 at 08h- Répondre

      Ou as tu vu qu’il pleure?
      Il raconte des faits qui ont expliqué le départ de ben Lam .
      Le recrutement se travaille de façon globale et intelligemment.
      Il regrette le départ de seuteni mais pas Roumat ni Paiva. Assez d’accord avec lui , je pense que ces 2 joueurs ont besoin d’un nouveau challenge. Comme Baptiste il y a 2 ans

      J'aime 21
      J'aime pas 10
    • Philou33 21 décembre 2021 at 10h- Répondre

      Pourquoi dites vous pleureuse?
      Il explique la situation, regrette les départs et explique très bien sa stratégie. Laurent Marti est un très bon président. Respectueux, humble et sincère. Pourquoi réagissez vous de la sorte ? Parce que vous êtes certainement un idiot!

      J'aime 14
      J'aime pas 5
  3. Ovalie 21 décembre 2021 at 07h- Répondre

    j’ai bien aimé cet article; On voit que le recrutement ça se réfléchi ça se prépare et que c’est le manager sportif qui a la main la dessus.
    Bien sur vu que c’est lui qui fait les chèques à la fin du mois et qui établit le budget, le président a bien sur un avis dessus.
    Pas sur que notre recrutement était aussi bien préparé avec PC

    J'aime 17
    J'aime pas 8
  4. Isidore 21 décembre 2021 at 10h- Répondre

    Effectivement ,
    il explicite le recrutement en fonction des jiff et des postes à pourvoir en priorité car difficile a trouver , ce qui est logique.
    En aucun cas il se plaint.

    J'aime 8
    J'aime pas 1
  5. Publicité