Laurent Travers se veut beaucoup plus modéré que Jacky Lorenzetti

Laurent Travers se veut beaucoup plus modéré que Jacky Lorenzetti

14 novembre 2023 - 23:18

2 Commentaires

Publicité

Cette semaine, le propriétaire du Racing 92, Jacky Lorenzetti a exprimé son ras-le-bol vis-à-vis des demandes toujours plus importantes effectuées par le staff du XV de France au sujet des clubs du Top 14.

Ce-dernier estime que les clubs Français font déjà énormément d’efforts pour aider l’équipe de France.

De plus, l’échec des Bleus lors de la Coupe du monde aurait refroidi certains présidents de clubs.

Interrogé à ce sujet via Actu Rugby, le nouveau président du Racing 92, Laurent Travers se veut plus modéré.

Selon lui, les clubs du Top 14 doivent continuer de travailler main dans la main avec le XV de France. Extrait:

Il y a une commission sportive qui est mise en place. On discutera et on fera le point à ce moment-là pour le bien des clubs et du rugby français. Pour qu’une équipe de France soit forte, il faut que les clubs soient forts et la formation soit forte. Faisons en sorte que tout le monde y trouve son compte. Continuons à travailler main dans la main pour le bien de tous. On s’aperçoit que le Top 14 est envié par tous les autres championnats.

Les joueurs qui viennent jouer en France ce n’est pas un hasard. Le Top 14 est attractif pour tout le monde : spectateurs, téléspectateurs et acteurs. C’est le même constat pour l’équipe de France. Le cœur va bien. Faisons en sorte que le cœur du rugby français batte longtemps.

Publicité

2 Commentaires

  1. Mic-Mac 15 novembre 2023 à 03h- Répondre

    Y a ceux qui font chier, toujours les mêmes, le Patronat, et ceux qui pensent intérêt général.

  2. toulontoujours 15 novembre 2023 à 14h- Répondre

    Pour une fois je partage un peu la vision des pontes du Racing.
    Je pense qu’il faut réfléchir à la contribution des clubs du TOP14 à l’EDF voire au fonctionnement du système EDF car on voit l’impact direct sur les résultats ce ces clubs et le travail des entraineurs en est largement compliqué.
    Et qui plus est l’impact n’est pas réparti également sur l’ensemble des clubs ce qui impliquent des résultats en TOP14 parfois surprenants.
    Un dossier à travailler avec celui des doublons…