Le 1er « guichets fermés » du LOU pour un match sans enjeu : Les explications piquantes d’un média local !

Le 1er « guichets fermés » du LOU pour un match sans enjeu : Les explications piquantes d’un média local !

8 juin 2024 - 11:41

3 Commentaires

Publicité

Comprendra qui pourra !

Ce samedi soir, le LOU Rugby accueille le Stade-Toulousain au Matmut Stadium dans le cadre de la 26ème et dernière journée de la phase régulière du Top 14.

Et figurez-vous que pour ce match sans aucun enjeu pour le LOU, le stade sera plein à craquer.

C’est d’ailleurs une première historique pour le club Lyonnais qui n’a jamais joué à « guichets fermés » depuis la création du club !

Alors pourquoi les supporters du LOU ont attendu ce match sans enjeu pour répondre présents en masse dans les tribunes et atteindre une affluence de 31 400 supporters ?

Le journal régional Le Progrès n’y va pas par quatre chelin.

Le média local estime que les spectateurs du LOU vont remplir le Matmut Stadium surtout pour voir Toulouse jouer. Extrait:

« Cette anomalie tient plus à la renommée de son adversaire toulousain qu’à son parcours, lequel s’est avéré chaotique, oscillant entre fulgurances à la maison et indigence à l’extérieur. Il prouve aussi que le public lyonnais demeure composé d’une majorité de spectateurs que le LOU ne parvient pas à transformer en supporters. Mais pour cela, il faut avoir des résultats et jouer les premiers rôles ! »

Le manager Fabien Gengenbacher se veut lui aussi admiratif du Stade-Toulousain, comme les spectateurs Lyonnais. Extrait:

« C’est une institution forte en constante progression qui parvient cette saison à aligner non pas une, ni deux, mais trois équipes compétitives en Top 14. Sa philosophie de jeu est toujours la même et reste performante, quelle que soit la composition alignée. »

Il conclut. Extrait:

« Je n’ai pas de doute qu’on sera au rendez-vous sur l’engagement. L’engouement autour de ce match va nous galvaniser et nous donner de l’énergie. On doit se respecter et respecter notre public jusqu’au bout. »

Publicité

3 Commentaires