Le calvaire vécu par un joueur de rugby qui n’a pas été payé

Le calvaire vécu par un joueur de rugby qui n’a pas été payé

6 juin 2024 - 13:40

1 Commentaire

Publicité

Cette semaine, le journal régional Le Progrès est allé à la rencontre d’un joueur de rugby qui n’a pas été payé par son club, actuellement en grande difficulté financière.

Ce joueur – qui a voulu garder l’anonymat – évolue dans un club de Nationale qui rencontre des difficultés sur le plan financier.

Ce-dernier avoue avoir envisagé d’arrêter sa carrière en raison de cette situation extrêmement précaire.

Il a confié sa grande inquiétude. Extrait:

« Ce n’est pas possible d’être dans une situation aussi précaire. On ne sait plus comment nourrir sa famille, comment on va payer le loyer… sportivement on peut surmonter ce genre de situation mais sur le plan personnel ça fait beaucoup. Ce n’est pas normal, d’autant que l’on n’a pas été accompagné. »

C’est alors qu’il a décidé de se trouver un nouveau club pour rapidement rebondir.

Il a contacté un agent mais celui-ci s’est finalement peu investi.

Il a alors diffusé son CV sur les réseaux en effectuant notamment un montage vidéo de ses prestations.

Ce joueur pensait pouvoir rapidement rebondir étant donné son bon niveau, son statut JIFF et ses nombreuses feuilles de match.

Mais c’est plus dur que prévu. Extrait:

 « Je m’étais dit que j’allais avoir des opportunités, que je pourrais rebondir. Je ne m’attendais vraiment pas à ce que ce soit si dur. »

Par ailleurs, il pointe du doigt les clubs qui préfèrent recruter des étrangers. Extrait:

« Cette année était particulièrement compliquée. Les clubs ont mis énormément de temps à déclencher les recrutements. Beaucoup de joueurs se sont retrouvés sur le carreau, ça faisait un choix énorme pour les clubs. Et malgré cela, les clubs n’hésitent pas à recruter des étrangers. Les places deviennent très chères. »

Sa détermination lui a permis de trouver un nouveau club.

Mais il ne cache pas rester dans la crainte. Extrait:

« Au vu de ce qu’il se passe, je me demande si le jeu en vaut vraiment la chandelle. »

Publicité

1 Commentaire