Le classement, la pression, les touches manquées, Collazo… Sergio Parisse se confie sur les difficultés du RC Toulon

Le classement, la pression, les touches manquées, Collazo… Sergio Parisse se confie sur les difficultés du RC Toulon

6 janvier 2023 - 10:11

13 Commentaires

Publicité

Le troisième ligne international Italien du Rugby Club Toulonnais, Sergio Parisse s’est confié en conférence de presse sur le match à venir contre Brive, programmé samedi après-midi à l’occasion de la 15ème journée du Top 14.

Ce-dernier s’attend forcément à une grosse opposition face aux Brivistes. Extrait:

« C’est un plaisir de jouer à Brive. Ce n’est jamais facile de s’imposer chez eux. C’est toujours une équipe redoutable chez eux. Ils ont gagné contre Clermont à domicile puis contre Lyon à l’extérieur. Ils sont sur une dynamique positive. Mais on a vraiment envie de se tester à Brive. C’est un bon test pour nous. »

Il est ensuite revenu sur la défaite concédée contre Bayonne à Jean-Dauger. Extrait:

« Contre Bayonne, on aurait pu gagner le match. Mais nous avons souffert en mêlée. On a bien analysé ce match et c’est derrière nous. On part sur un cycle de trois matches à l’extérieur : Bayonne, Brive et à Bath. On sait très bien qu’en championnat il faut prendre des points à l’extérieur après les deux défaites concédées à domicile contre le Racing et Montpellier. On a pris un point à Bayonne, c’est passé. On va se déplacer à Brive avec lâ même envie. »

Il analyse les raisons de la défaite. Extrait:

« On a vu que ce soit en mêlée ou en touche les endroits où nous étions défaillants contre Bayonne. Il ne faut pas tout remettre en cause sur un match. Si on regarde sur l’ensemble de la saison, je pense que nous sommes plutôt bons en mêlée. C’est dommage que ça n’a pas été le cas lors de ce match. Mais en seconde période on a su rectifier le tir. Contre Bayonne en touche, ce n’était pas si mal. Mais on a eu trois touches importantes et on n’arrive pas à gagner le ballon. Ce sont des munitions qui auraient pu nous permettre de gagner le match. Brive a un très bon contre en touche donc on a mis des choses en place pour essayer de gagner nos ballons et en mêlée on ne perd pas notre confiance. On sait que Brive va essayer de nous attaquer dans ce secteur mais nous sommes prêts. »

Questionné sur la touche défaillante, Sergio Parisse donne son ressenti. Extrait:

« La touche, c’est une partie de jeu, c’est la conquête. Il y a un talon qui lance, il y a un sauteur qui sautent, il y a des lifteurs, il y a des annonces, il y a un timing et pas mal de choses. Quand il y a un mauvais lancer ou une touche contrée, c’est normal d’être dégouté devant ta télé. Je suis pareil que les supporters devant ma télé. C’est rageant car ce sont des munitions importantes. Mais il faut essayer de voir les choses dans l’ensemble. Bayonne a aussi eu des munitions et Charles Ollivon a contré deux ballons. Tous les week-ends c’est une remise en question. On sait que Brive a un très bon contre en touche. On s’est bien préparé. Mais la vérité reste le terrain, samedi à 17h00. »

Il refuse d’évoquer une simplification des annonces en touche. Il explique pourquoi. Extrait:

« Simplifier les annonces ? Ca veut dire que l’on n’a pas confiance en notre lanceur et qu’on est pas capable. Donc les talonneurs travaillent toutes les semaines avec Dasalmartini sur les lancers. Les sauteurs, on essaye de mettre en confiance les talonneurs et on sait que chaque talonneur a un lancer particulier. On essaye de faciliter dans les annonces par rapport au talonneur aligné, tout en sachant qu’en face il y a une grosse défense. Il faut prendre en compte toutes ces choses là, il y a beaucoup de travail dans ce secteur. C’est l’entrainement et l’analyse. Mais sur le terrain il y a aussi la pression, puis pour un talonneur quand il se tape 10 mêlées d’affilée il y a aussi la fatigue. Parfois tu as des étoiles dans la tête. Ce n’est pas facile. Mais on ne va pas se plaindre, on est payé pour ça. Mais il y a du travail et de gros efforts de la part de tout le monde. »

Sergio Parisse a ensuite évoqué la présence de Patrice Collazo dans le staff Briviste. Extrait:

« Pour nous c’est excitant d’aller à Brive car c’est compliqué à s’imposer chez eux. Ils sortent de deux victoires contre deux grosses équipes. On connait Patrice Collazo donc on sait qu’il va bien préparer son équipe pour nous recevoir, on ne sera pas surpris, on sait où on met les pieds. Mais on ne se concentre pas sur Patrice Collazo. Pierre Mignoni connait bien l’équipe de Lyon et il n’a pas eu de gros discours. Patrice Collazo n’aura pas non plus de gros discours sur les caractéristiques de chacun de nos joueurs. C’est un atout pour lui de connaitre nos joueurs, mais depuis qu’il est parti notre équipe a changé aussi. Ce sera un match particulier pour lui et il commence une nouvelle aventure dans un nouveau club. Mais on n’a pas fait un discours particulier pour Patrice Collazo. On se concentre sur le terrain.

Mais on sait aussi ce que l’on veut faire et si on veut exister dans ce championnat, il faudra gagner à l’extérieur. On a perdu deux matches à domicile donc il faut gagner à l’extérieur. Bayonne n’a pas perdu un match de la saison chez eux et on n’était pas loin de gagner chez eux. Brive ça va être compliqué mais ce n’est pas impossible. La vérité sera sur le terrain. Ce sera compliqué mais on y va pour gagner sinon on reste à Toulon. »

Ce match contre Brive sera charnière puisqu’en cas de défaite, le RCT basculerait dans le bas du classement. Sergio Parisse refuse d’évoquer une forme de pression. Extrait:

« On ne sent pas la pression. On n’évoque pas le classement. On est 8ème mais on n’est pas à 15 points du 6ème. Il y a encore un wagon de cinq ou six équipes assez proches. Si on pense trop au classement, on se trompe. On est plutôt dans l’optique de prendre des points notamment à l’extérieur. Il y a eu cette défaite à Bayonne, mais on a eu quelques victoires avants. On essaye d’enclencher une dynamique positive. On ne pense pas au classement, on pense au défi contre Brive. Il y a des points à prendre de partout, à la maison et à l’extérieur. On va se battre pour prendre des points.

C’est sûr qu’une défaite nous ferait descendre au classement. Mais on sait aussi que le mois de janvier est un mois charnière dans le Top 14 car après il y a la période internationale. La saison dernière, au mois de février on était avant-dernier et on a terminé le championnat pas loin d’être dans le top 6. Il reste encore des matches, on a commencé la phase retour le week-end dernier contre Bayonne. On ne pense pas que si on perd, on va décrocher le bon wagon. On ne fait pas ce calcul car ce serait se tromper d’objectif. C’est un piège. On est conscient car on n’est pas des robots, on connait le classement, mais on est plutôt concentré sur le processus et comment se préparer pour le match contre Brive. On a pris un point à Bayonne et on ne veut pas avoir de regrets à Brive. Après, si Brive fait un très bon match et son bien meilleurs que nous, c’est le sport. Mais on se prépare pour faire un gros match à Brive. »

Questionné sur son état de forme, Sergio Parisse explique se sentir bien. Extrait:

« J’ai fait 80 minutes contre Zebre puis contre Bath. Et deux minutes avant la fin du match je prends une grosse béquille. On a joué ensuite contre Lyon mais c’était déjà prévu que je ne joue pas contre Lyon. J’aurais pu jouer contre Bayonne mais cette béquille m’a obligé à rater ce match contre Bayonne. Maintenant ça va, j’ai bien repris avec l’équipe ce week-end et je suis content de faire partie du groupe. Mardi ? J’ai pris un coup sur les cou*lles. C’est une mauvaise expérience et ça fait mal. Mais ça va ! »

Pour conclure, il ne manque pas de dire le plus grand bien de l’arrière Thomas Salles. Extrait:

« Thomas Salles ? Il s’est bien adapté au club. Quand il a eu du temps de jeu, il a montré qu’on peut compter sur lui. C’est un joueur avec un très bon jeu au pied, il est bon sous les ballons hauts et c’est important d’avoir des joueurs à l’aise sur le jeu aérien. Il a montré au staff qu’il faut compter sur lui. Je suis content pour lui, ça fait du bien d’avoir de la concurrence au poste d’arrière. »

Publicité

13 Commentaires

  1. Publicité

  2. Allez. Toulon 6 janvier 2023 at 10h- Répondre

    Au vu de ce discours on constate encore une fois que nous avons des ambitions minimalistes, style on va essayer de se qualifier dans les 6 premiers pour chanter victoire. Il faut dire qu’on ne souviens plus de la dernière fois. A part la touche défaillante, les mêlées qui reculent ,les arrières à la ramasse et le manque d’engagement, je pose une question : que reste t’il ?????? Chez nous même les meilleurs joueurs du monde style Kolbe, Etzebeth ou Bigard deviennent quelconques lors de leur passage et subitement reviennent au top une fois partis. Etzebeth en est le dernier exemple. Il faudrait se poser les bonnes questions je pense.

    J'aime 24
    J'aime pas 12
  3. KAISER 54 6 janvier 2023 at 10h- Répondre

    SIC :Parisse :puis pour un talonneur quand il se tape 10 mêlées d’affilée il y a aussi la fatigue. Parfois tu as des étoiles dans la tête
    Pourquoi ne pas envisager un deuxième lanceur si trop de mêles d’affilée, le 9 par exemple??? je pose la question comme avant quoi !

    J'aime 13
    J'aime pas 6
    • Lextork 6 janvier 2023 at 14h- Répondre

      Allez, chiche! Serin au lancé, déjà qu’on se marre sur les touches du RCT … 🙂
      Soyons sérieux deux minutes, les 9 se gourent des fois sur les lancements de jeux, si en plus ils doivent apprendre toutes les combis en touche ….

      J'aime 2
      J'aime pas 3
    • Lou provençau 6 janvier 2023 at 19h- Répondre

      Serin au lancé et Tolo en demi de mêlée….impeccable il ne manquait plus que ça…

      J'aime 1
      J'aime pas 1
  4. Pitoumacfly 6 janvier 2023 at 10h- Répondre

    « On a pris un point à Bayonne, c’est passé. On va se déplacer à Brive avec la même envie. »
    Euh il vaut mieux augmenter le curseur d’envie … Un peu plus d’ambition !

    J'aime 31
    J'aime pas 3
    • Seb83 6 janvier 2023 at 11h- Répondre

      L’envie on l’avait à Bayonne faut pas deconner non plus. On les sentait investi et ils ont réalisé un match propre malgré nos carences éternelles en touche et pour une fois en mêlée.

      Bayonne reste une équipe très solide même à l’extérieur d’ailleurs.
      Faut pas juste voir le promu, ils ont démontré je pense que c’était une vraie bonne équipe.

      Maintenant oui il faudra du bien mieux dans la conquête avec + de lucidité dans les moments compliqués et la même envie y’a moyen de faire un truc à Brive, bien que ça va pas être simple car ils sont dans une forme d’euphorie

      J'aime 26
      J'aime pas 3
      • loule 6 janvier 2023 at 13h- Répondre

        Seul commentaire objectif et sensé, sportivement j’entends…

        J'aime 14
  5. messieursàdixmètres 6 janvier 2023 at 13h- Répondre

    Tu as beau avoir de super combinaison de touches, des supers sauteurs, et autres, si ton talon se troue en trajectoires de lancer, comme le fait avec innocence notre Tolo, tu va a la faillite en conquête

    J'aime 1
    J'aime pas 1
  6. Danslaverte 6 janvier 2023 at 13h- Répondre

    Parler pour rien dire. Les touches c’est pas la faute du lanceur…Les mêlées on a été bons en 2eme mi-temps… C’est la faute à tout le monde… Sergio autant ne rien dire.
    Le jeu du RCT est à la dérive depuis septembre.

    J'aime 12
    J'aime pas 7
  7. olive91 6 janvier 2023 at 13h- Répondre

    Les touches ont besoin d’alternances.Que nous ne pratiquons pas ex fond de touche sur un joueur positionné en 10 qu’il soit Kolbe,Issa ou Waniquolo.Ou début d’alignement avec un pilier ?La surprise devant nous être profitable.Plutôt que d’alimenter toujours les mêmes comme Ollivon,Parisse,Rebaddj….

    J'aime 8
    J'aime pas 1
  8. Le brusquin 6 janvier 2023 at 14h- Répondre

    Sergio je pense que tu as oublié que c’est Patrick qui est venu te chercher à Paris en deux mots tu lui as fait la carrée tu as toujours les bras en l’air on dirait quand on menace de revolver en somme tu sers à rien à 39 ans essaie de faire autre chose

    J'aime 5
    J'aime pas 14
  9. Le brusquin 6 janvier 2023 at 15h- Répondre

    Pour Sergio c’est pas Patrick mais Patrice Collazo

    J'aime 8
    J'aime pas 3
  10. Le brusquin 6 janvier 2023 at 15h- Répondre

    Continue à manger tes pâtes avec les boulettes tu ferais mieux

    J'aime 6
    J'aime pas 8
  11. Publicité