Thomas Salles raconte son sérieux KO contre Bath : « Là, je tombe directement ! »

Thomas Salles raconte son sérieux KO contre Bath : « Là, je tombe directement ! »

6 janvier 2023 - 10:17

7 Commentaires

Publicité

Le trois-quarts polyvalent du Rugby Club Toulonnais, Thomas Salles s’est confié en conférence de presse sur sa saison et sur le match à venir contre Brive, programmé samedi après-midi à 17h00.

Originaire d’Aurillac, Thomas Salles va retourner dans sa région ce week-end. Il a hâte de jouer devant sa famille. Extrait:

« J’aurais pas mal d’amis qui vont faire le déplacement, mes parents également. Ce sera cool de pouvoir jouer devant des personnes qui me sont chères. On sait que c’est un déplacement périlleux chaque année. C’est une équipe qui vient d’engendrer une dynamique positive avec deux victoires. Ca va leur donner des ailes, avec un stade plein. Nous, on sort d’une bonne performance à Bayonne même si on n’arrive pas à gagner ce match qui nous tendait les bras. Quoi de mieux que d’attaquer par un match à l’extérieur chez une équipe très compliquée à manier et qui sera présente sur les fondamentaux… A nous de faire le job et d’être très concentrés sur nos tâches. »

Il se dit également heureux de pouvoir croiser Patrice Collazo, celui qui l’a fait signer au Rugby Club Toulonnais. Extrait:

« Je serais content de croiser Patrice Collazo car c’est lui qui m’a fait venir à Toulon. J’ai passé de très bons mois avec lui dans notre relation. Je n’ai pas eu la chance de le croiser depuis qu’il a quitté le club. Ce sera l’occasion de lui serrer la main et de faire un match face à lui. Il n’y a aucune animosité dans ce match. Je ne pense pas du tout à cela. Il a envie de bien faire pour sa nouvelle équipe et on sera tous concentrés sur ce que l’on veut faire.

Je pense que c’est surtout pour la presse. Je ne pense pas qu’il y ait d’animosité entre certains. Depuis son départ il a tourné la page. J’étais au club depuis quelques mois seulement donc je ne me rends pas compte de ce qui peut y avoir en coulisses mais ça ne me regarde pas. »

Désormais, il explique que le RCT doit absolument prendre des points lors de cette phase retour. Extrait:

« On sait qu’il faut prendre des points car on attaque la phase retour. On a gagné un seul point contre Bayonne et ça fait plusieurs matches que l’on peut et que l’on doit gagner mais qu’on ne le fait pas. Toutes les équipes ont besoin de points donc plus tôt on prendra des points moins on aura à cravacher en fin de saison. Donc il faut prendre des points et ça commence dès ce week-end contre Brive. »

Questionné sur les difficultés rencontrées devant contre Bayonne, Thomas Salles rappelle que le paquet d’avants Varois a toujours été dominateur avant ce match contre Bayonne. Extrait:

« Depuis le début de la saison, on a un 8 de devant impérial en mêlée. On a connu des difficultés le week-end dernier, ça peut arriver. Ils se sont remis au travail et ça les embête. La conquête reste quelque chose d’important pour gagner un match. Mais quand elle est en difficulté, c’est à nous aussi de bien faire notre job avec des relances, des ballons aériens et des relances au pied. Il faut aussi être intraitable en défense car si on n’a pas de ballons, il faut défendre parfaitement et être discipliné pour récupérer des ballons. »

Impérial sous les ballons hauts, l’arrière Toulonnais explique adorer ce secteur de jeu. Extrait:

« Je travaille régulièrement les ballons hauts, c’est quelque chose que j’ai toujours apprécié depuis les catégories jeunes. Je ne suis pas immense mais je suis quand même assez grand. Je travaille mon timing et à Bayonne ça s’est plutôt bien passé. Les conditions étaient bonnes, le terrain était sec, le temps était ensoleillé. C’est juste une question d’envie et de timing.

Je regarde toujours le ballon car si je le quitte des yeux, je suis surpris d’où il va atterrir. Beaucoup de joueurs tapent de façon très précises et que le ballon tourne pour avoir une trajectoire aléatoire. Donc moi je ne le quitte pas des yeux et j’essaye d’être au plus proche. »

Depuis quelques semaines, Thomas Salles a pris de l’épaisseur dans le groupe. Il est heureux de pouvoir enchaîner. Extrait:

« Je suis content de pouvoir enchaîner les feuilles et d’être sur une dynamique positive et de faire de bonnes entrées. Je veux engranger du temps de jeu, jouer le plus possible, me rendre performant pour moi et l’équipe. Ca se passe bien et j’ai envie que ça continue. Je donne tout pour que ça continue. Ca passe par de bons matches et de bonnes rentrées. »

Depuis son arrivée à Toulon, il estime avoir progressé. Extrait:

« Je pense avoir progressé dans tous mes skills et ma lecture du jeu même si c’est encore très perfectible. Je vois où jouer des espaces et où le jeu se déplace et doit être. C’est une vision stratégique. J’aimerai progresser sur ma dominante physique, être plus gazif et plus explosif car le physique je l’ai et il faut que ça me serve. Cette année, parfois je suis rentré au centre et je suis content de faire mes 90 kilos. J’aime avoir ce profil un peu hybride. Il faut que je continue à travailler cette explosivité pour faire plus de mal lors de mes prises de décisions. »

Pour conclure, Thomas Salles a raconté la commotion cérébrale donc il a été victime contre Bath, en Challenge Cup. Extrait:

« J’avais déjà fait une commotion à Aurillac, c’était un KO qui m’avait empêché de revenir sur le terrain mais avec seulement six jours d’arrêt. Celui-ci, ma tête a tapé fort contre le sol et j’avais vraiment toutes les caractéristique de la commotion. J’avais un problème d’équilibre. Je l’ai mal vécu car j’étais content de mon entame de match, ça s’était plutôt bien passé.

C’était un match plaisant, il faisait beau un samedi après-midi donc j’étais frustré de quitter le terrain si rapidement. J’ai eu 12 jours d’arrêt et j’ai repris progressivement la musculation, la course et les séances de cardio, jamais avec des symptômes. Tout va bien dans mon quotidien. Je me rappelle que le joueur de Bath me plaque, il me tend la main pour me relever. Je saisis sa main pour me relever et là je tombe directement. C’était vraiment une perte d’équilibre nette. »

Publicité

7 Commentaires

  1. Publicité

  2. Nandor 6 janvier 2023 at 10h- Répondre

    « Nous, on sort d’une bonne performance à Bayonne »
    Il est peut-être là le problème? Manque d’ambition ? Parce que moi j’étais fou devant le télé…

    J'aime 8
    J'aime pas 2
  3. Pitoumacfly 6 janvier 2023 at 10h- Répondre

    Très bon joueur, j’aurai aimé le voir plus souvent titulaire en 15 !
    Il mérite beaucoup plus par rapport à LUC !

    J'aime 12
    J'aime pas 1
    • marc 6 janvier 2023 at 12h- Répondre

      « Très bon joueur ». Ah bon ? Si Salles c’est un « très bon joueur », Halfpenny c’était quoi ? Vous avez vraiment pris les standards du pauvre. On est le RCT, OH, PAS AGEN !

      J'aime 4
      J'aime pas 13
      • mm8382 6 janvier 2023 at 14h- Répondre

        Oui, Salles est un bon voire un très bon joueur, ne t’en déplaise…
        Halfpenny ? Sur le papier, il était évidemment supérieur à Salles.
        Quoiqu’il n’ait pas fait que des matchs exceptionnels avec le RCT, tout international qu’il était…
        Enfin, peut-être n’aimes-tu pas les pruneaux, mais tu devrais malgré toit essayer… ça pourrait te faire du bien !

        J'aime 5
        J'aime pas 2
        • marc 6 janvier 2023 at 15h- Répondre

          Ah le retour de mm8382… Toi tu étais là même à nous défendre tes fameux Rochelais champions du monde, on voit le résultat. Et d’ailleurs tu es même à court d’arguments pour les défendre… Il vaut pas grand chose ton avis en rugby. Peut être en pruneaux… D’ailleurs ton club ça pourrait être Agen, tu as déjà l’exigence d’un suppoter de ProD2.

          J'aime 2
          J'aime pas 4
          • mm8382 6 janvier 2023 at 23h

            Pauvre type.

  4. messieursàdixmètres 6 janvier 2023 at 12h- Répondre

    Pour l’instant, il est dessus de Luc, et pas que sur les réceptions de ballons hauts, très bon coup de pied, à installer durablement en 15

    J'aime 8
    J'aime pas 1
  5. Publicité