Le manager de Clermont s’attend à un match au contexte très particulier

Le manager de Clermont s’attend à un match au contexte très particulier

23 décembre 2022 - 13:49

1 Commentaire

Publicité

Ce vendredi, Clermont défiera Brive au Stade Amédée-Domenech à l’occasion de la 13ème journée du Top 14.

Interrogé à ce sujet via Rugbyrama le manager Jono Gibbes a expliqué s’attendre à un combat particulièrement rude contre les Brivistes, actuellement lanterne rouge du Top 14. Extrait:

« Ils rayonnent dans ce secteur, et on sait que chaque ballon contesté sera une bataille. Il faut qu’on soit prêt pour cela, sachant que l’arbitrage sera très différent de celui qu’on a pu avoir en Champions Cup.

Il n’y a aucune équipe qui a préparé un déplacement à Brive en se disant que ça allait être facile. Ça n’existe pas. Le CAB a une équipe très fière, un capitaine qui montre l’exemple guerrier, les zones de contact seront très fortes. On arrive avec énormément de respect pour eux et beaucoup d’attente sur les collisions. Après notre défaite à la maison contre Bayonne, c’est très important de prendre des points à l’extérieur. Il nous restera sept déplacements ensuite pour rattraper les points qu’on a perdu à domicile. C’est un match important c’est certain.

Lundi on a préparé une réunion avec trois thèmes dont un spécifique sur le contexte autour de ce match. Il faut qu’on soit prêt pour un match bouillant. Évidemment Julien Ledevedec connaît bien la maison briviste et comme je l’ai dit, on va arriver avec beaucoup de respect ici. Même les joueurs étrangers à l’image d’Alex Newsome, qui a joué des derbies avec les Waratahs contre les Queensland Reds, connaissent cette atmosphère. »

Questionné sur les blessures contractées par certains de ses joueurs contre Leicester, le technicien Clermontois ne veut pas s’apitoyer sur son sort. Extrait:

« Non cela fait partie du jeu. On va trouver les solutions contre Brive, puis Toulouse… c’est comme ça. On a perdu Arthur Iturria très tôt contre Leicester, c’était très décevant mais le groupe a solidement réagi. Nous trouverons les solutions. Sa blessure a été difficile à encaisser mais Yohan Beheregaray et Sébastien Bézy ont naturellement pris la place d’Arthur. Ils ont parfaitement géré le match à eux deux. Je sens deux hommes qui sont des leaders. Sébastien sera d’ailleurs capitaine vendredi. »

Pour conclure, Jono Gibbes explique que la concurrence est extrêmement rude dans les lignes arrières, à Clermont. Extrait:

« Très rude (il sourit) ! Maintenant que tout le monde est là, il y a une ambiance particulière chez les trois-quarts. Ils veulent tous jouer, certains ne sont pas contents de ne pas jouer… mais c’est normal pour un club comme l’ASM d’avoir autant de concurrence. On continue de nous préparer de la meilleure des manières, les trois-quarts se mettent beaucoup de pression à l’entraînement et cela crée de bonnes conditions pour préparer Brive. »

Publicité

1 Commentaire

  1. Publicité

  2. MerciJojo63 23 décembre 2022 at 23h- Répondre

    Il me gonfle lui, force est de constater qu’il nous fait bien galèrer ! Je pense que les joueurs n’ont pas plus envie que ça de le suivre et du coup les résultats ne sont pas là, on va de contre performances en contre performances !
    Je viens de voir Ugo Mola au centre de ses joueurs après le match: »Ohh ! On la baisse plus la tête ! » Voilà tout est dit en une phrase et en dominant ses gars! Gibbes ne donne pas envie et ne mène personne et pour finir je pense que la communication ne passe pas avec les francophones car même après 10-15 ans en France il n’arrive toujours pas à aligner 3 phrases, ce qui est de mon avis est assez grave !

  3. Publicité