Leone Nakarawa : « La fête ? A quoi bon ? Je n’aime pas réellement ça »

Leone Nakarawa : « La fête ? A quoi bon ? Je n’aime pas réellement ça »

2 octobre 2021 - 10:54

3 Commentaires

Publicité

Le deuxième ligne du Rugby Club Toulonnais, Leone Nakarawa s’est confié dans les colonnes du Midi Olympique pour évoquer son arrivée au RCT.

Il indique que la différence entre Paris et Toulon ne le change pas radicalement étant donné qu’il ne sort pratiquement jamais. Extrait:

« Paris est une ville immense, on sent qu’il y a beaucoup de pression. Toulon est plus tranquille. Tout le monde paraît calme. Mais ça ne change pas radicalement mon quotidien. Je n’aime pas beaucoup naviguer. Ma vie c’est : entraînement, repos, match. Je suis un joueur professionnel, c’est ce qu’on attend de moi. Dès que je quitte le rugby, je reste à la maison. »

Il préfère rester à la maison et profiter de ses proches. Il n’apprécie pas non plus les réseaux sociaux. Extrait:

« Je n’aime pas sortir, faire des choses inutiles. C’est l’éducation que m’ont donnée mes parents. Mon papa préférait que je reste à la maison, que je l’aide, qu’on passe du temps ensemble. Alors, je préfère apprécier ma vie privée plutôt que de me disperser. C’est pour ça que je n’utilise pas Instagram, les réseaux sociaux. Je m’évertue à être une meilleure personne chaque jour, à mener une vie spirituelle accomplie. Quand je suis au rugby, je me donne sans compter mais quand je rentre, je fais des petites bricoles chez moi, je regarde des films, je me repose. »

En revanche, il croit énormément en Dieu. Extrait:

« Bien sûr, car j’ai besoin de Dieu chaque jour. Aux Fidji, nous considérons que s’il n’était pas dans notre vie, nous ne serions pas là. Il nous donne de la force, nous protège. »

Concernant l’alcool ? Pas une goutte et cela depuis plus de trois ans désormais. Extrait:

« À quoi bon ? Je n’aime pas réellement ça. D’ailleurs, je n’ai pas bu un seul verre d’alcool depuis trois ans. Je pense que ça n’a aucun intérêt et je récupère beaucoup mieux, depuis. Puis, je considère qu’au-delà même du rugby, l’alcool n’apporte rien de bon. C’est un passe-temps d’adolescents. »

Lorsque le journaliste lui demande si cela ne l’écarte pas du groupe lors des troisièmes mi-temps, il répond sans langue de bois. Extrait:

« Qu’est-ce que ça change pour les mecs que je prenne une bière, un jus d’orange, de l’eau ou de l’eau de coco ? La seule chose qui compte pour l’intégration c’est d’être bon sur le terrain. »

Pour conclure, Leone Nakarawa concède que certains de ses coéquipiers veulent en profiter pour se faire conduire en soirée. Extrait:

« Ils veulent que je les ramène, conscients que je vais rester sobre. Mais comme je ne sors pas ou peu, ils savent que je vais rentrer tôt, donc ils doivent s’adapter. »

Publicité

3 Commentaires

  1. Publicité

  2. Maurice 2 octobre 2021 at 11h- Répondre

    Belle personne qui possède encore des valeurs humaines éloignées des réseaux sociaux.

    J'aime 14
  3. Michel Fery 2 octobre 2021 at 11h- Répondre

    *Vous envoyez trop rapidement vos commentaires , prenez votre temps* !… Alors ça c’est nouveau à présent sur ce Blog !.. M.D.R .

  4. Julien 77 2 octobre 2021 at 12h- Répondre

    Ses coéquipiers picolent?

  5. Publicité