Les Clermontois parlent beaucoup avant de défier Toulon au Stade Mayol

Les Clermontois parlent beaucoup avant de défier Toulon au Stade Mayol

28 mai 2024 - 16:27

18 Commentaires

Publicité

3 journées en arrière, les Jaune et Bleu pointaient à la douzième place du classement à 4 points du barragiste, à la faveur d’une belle dynamique validée par une troisième victoire consécutive en Top 14, ils sont désormais dans le Top 8 (et au contact du Top 6) avant un déplacement périlleux à Mayol. Libérés de la pression du bas, c’est désormais avec envie et la volonté de ne rien regretter qu’ils se préparent à un match pour regarder toujours plus haut.

Avec ce match de la 25ème journée de Top 14 programmé dimanche dans la journée (18 heures à Mayol) les Auvergnats ont articulé leur semaine de préparation en s’offrant de belles plages de montée en charge (comme ce matin lors d’une longue séance en opposition renforcée avec les Espoirs) mais aussi des moments de repos afin de conserver de la fraicheur (les Clermontois seront « off » demain et vendredi).

Tous les signaux sont ainsi au vert comme le confirme Julien Laïrle, l’entraineur des avants clermontois :

« Aujourd’hui avec 90/95% de notre effectif sur le terrain cela apporte plus de profondeur et aussi de la qualité à l’entrainement. Tout cela se ressent. »

Etienne Falgoux qui a fait son retour à la compétition face au CO confirme la bonne dynamique :

« Il y a deux mois on claquait un peu des genoux, aujourd’hui, on regarde un peu plus vers le haut : cela prouve que ce championnat est hyper relevé et serré et que tous les points comptent ».

« Nous avons pu rentrer du monde depuis quelques semaines (Alivereti Raka, Alexandre Fischer, Peceli Yato, Anthony Belleau ou Folau Fainga’a étaient à l’entrainement ce matin) poursuit Julien. « Comme nous avons choisi de rester connectés, la semaine dernière, cela a permis de remettre tout le monde en charge et de travailler en réintégrant les blessés ».

Les nuages sombres qui planaient au-dessus du Michelin fin mars, ont laissé place à un ciel plus dégagé où il ne manque pas grand-chose pour voir percer le soleil. Le déplacement au bord de la Méditerranée pourrait être une occasion de le voir de plus près « C’est une belle opportunité, confirme Etienne Falgoux, dans un contexte moins pesant que les derniers mois. Le discours est bien plus positif avec moins de pression vers le bas, cela change l’état d’esprit du groupe. Les dernières sorties ont aussi donné de la confiance à l’ensemble de l’équipe, on a une opportunité : il faut tout donner. C’est une sorte de 1/16ème de finale, il ne faut surtout pas avoir de regrets ! »

« C’est un championnat tellement particulier où une victoire peut te faire passer de bas en haut », analyse Julien Laïrle. « La dynamique est probablement venue de la Coupe d’Europe avec des victoires face à des équipes pas faciles à jouer. Nous avons également rentré nos leaders à l’image de Fritz Lee et bien sûr des victoires importantes comme celle à Perpignan ».

Mais l’entraineur clermontois ne se laisse pas griser par l’ambiance plus euphorique qu’entretiennent les nombreux supporters encore présents ce mardi matin. Avant de se rendre au bord de la Rade, Julien garde les pieds bien sur terre. « Chaque match peut nous ouvrir le Top 8, c’est l’objectif que nous a fixé le président, ne l’oublions pas. Ensuite, on verra après ce match face au RCT si on peut regarder plus loin. Forcément, cela a redonné de la couleur à cette fin de saison puisque nous avons une qualification en Coupe d’Europe à aller chercher. Cela génère de l’émulation dans le groupe, de l’envie, c’est une beau challenge ».

Un petit parfum de phases finales qui sera magnifié par l’ambiance d’un Mayol en feu et à guichets fermés pour la réception des Auvergnats. « Nous savons où nous allons mettre les pieds » présage Etienne Falgoux « dans un environnement qui va être hostile : cela fait partie du décor avec quelques ressemblances avec le déplacement à Perpignan face à une équipe qui engendre beaucoup d’attentes et reçoit une grosse pression extérieure. Mayol fait partie des stades où l’atmosphère est intense : de beaux endroits pour jouer au Rugby ! »

Avec 4 victoires lors des 5 dernières journées, le RCT est l’équipe la plus en forme de cette fin de saison (avec le Stade Toulousain) et peut valider sa participation aux phases finales dès ce week-end, 6 ans après sa dernière apparition (2018). L’enjeu est ainsi de taille pour le club au brin de muguet qui attend ce moment depuis très longtemps.

Le respect et l’humilité des Auvergnats avant ce déplacement sulfureux est ainsi tout légitime pour Julien Laïrle. « On joue face à une équipe du Top 4 face à un RCT qui met beaucoup de points notamment à domicile. C’est le dernier match de la saison régulière à la maison, c’est toujours une grande fête avec un Mayol très très chaud. Il faudra appréhender le contexte mais aussi une équipe de Toulon très dense, très physique, très difficile à déplacer. »

Un vrai match de phases finales en somme…

Via asm-rugby

Publicité

18 Commentaires