Les confidences de Sergio Parisse sur sa fin de carrière et sa saison avec Toulon

Les confidences de Sergio Parisse sur sa fin de carrière et sa saison avec Toulon

17 décembre 2022 - 12:03

1 Commentaire

Publicité

Le troisième ligne international Italien du Rugby Club Toulonnais, Sergio Parisse s’est confié via le RCT PLAY pour évoquer la fin de sa carrière.

Dans un premier temps, ce-dernier a évoqué ce Top 14 2022 / 2023 qui se veut encore une fois très serré. Extrait:

« On savait que la saison allait être difficile. Le championnat est de plus en plus serré. Notre saison est un peu mitigée pour l’instant. Il y a de très bonnes choses mais aussi des choses moyennes. On n’arrive pas encore à avoir cette continuité dans la performance et c’est notre plus gros objectif. On veut réussir à être constant dans nos performances. On voit qu’il y a de bonnes choses mais il y a encore des faiblesses et il y a des détails à corriger pour être constant. Le championnat est difficile et peut-être que la saison va se jouer à un point près. Donc il faut que l’on se rattrape vraiment car ça peut faire la différence à la fin, d’être dans le top 6 ou pas. »

Il rappelle que les joueurs sont jugés sur leurs prestations du week-end. Extrait:

« On travaille dur. Mais on est jugé sur ce que l’on fait le week-end lors des matches. C’est là où les supporters viennent te voir et c’est là où c’est la vérité, c’est le terrain. Parfois tu fais de très bonnes semaines d’entrainement et tu peux passer à côté lors du match. Parfois tu fais une semaine où tu n’es pas bien et le jour J tu gagnes. L’équipe essaye de se donner les moyens d’être performant et il y a toujours de petits défauts le week-end que l’on doit régler et on en est capable car nous avons un gros potentiel. »

Il revient ensuite sur le duo Mignoni – Azéma qui fonctionne très bien selon lui. Extrait:

« Franck et Pierre ont de beaux parcours. Tout le monde se demandait comment ça allait marcher et c’est une question légitime. Mais depuis le début de la saison, on voit de la complicité et ils ont le même langage. Ils n’ont pas de discours différents même s’ils s’expriment chacun à leur manière. C’est ce qui fait leur force. Avoir le même discours dit de manière différente c’est stimulant. Ils sont assez intelligents tous les deux. Le potentiel est là et j’espère que l’on pourra gagner en constance dans nos performances. »

Il a ensuite parlé de sa fin de carrière qui approche à grands pas. Extrait:

« La fin de carrière approche. Beaucoup de gens me disent qu’il y a la Coupe du monde, mais pour moi c’est encore loin. Mais les semaines passent et la fin de ma carrière approche. Je ne suis pas stressé, je vis cela avec beaucoup de sérénité. Tout le monde me dit que c’est un coup quand on arrête sa carrière et il faut digérer cela. »

En parallèle de son statut de joueur, Sergio Parisse entraine régulièrement les Crabos. Il exprime sa joie de pouvoir transmettre son savoir aux jeunes. Extrait:

« C’est une volonté personnelle et partagée avec le club. Pour moi, c’est important d’être dans la transmission, apprendre et travailler avec les Crabos du RCT c’est enrichissant, c’est sympa de voir les jeunes, de les aider dans la touche. J’espère pouvoir passer sur une autre étape aussi. Mais je ne veux pas anticiper et griller des étapes. Il faut être humble dans la vie. Quand tu es joueur, tu ne vises pas tout de suite l’équipe de France. Quand je commencerais ma carrière d’entraineur, ce sera pareil. J’aurais beaucoup d’ambition car je vais avoir envie d’être le meilleur entraineur du monde, mais ça ne se fait pas comme ça. Ce n’est pas parce que tu fais une grande carrière de joueur que tu fais un bon entraineur. Mais j’y crois, j’ai mes convictions et j’ai l’envie d’apprendre et de me redécouvrir dans un nouveau rôle. »

Il exprime ensuite sa passion du rugby. Extrait:

« Pour moi, le rugby c’est de la passion et de l’amour. J’ai eu la chance de jouer très tôt pour l’Italie, à 18 ans alors que je n’étais pas prêt pour le niveau international. J’ai grandi plus rapidement, j’ai grillé un peu certaines étapes à l’international et aujourd’hui j’ai 142 sélections, cinq Coupes du monde et beaucoup de moments forts dans ma carrière. J’espère pouvoir être dans le futur un exemple pour les jeunes. Je pense que l’Italie essaye de se développer au niveau rugbystique. J’espère pouvoir aider. »

Pour conclure, Sergio Parisse parle de ses objectifs en cette fin de carrière. Extrait:

« Je veux gagner cette année, tout gagner avec Toulon, en Challenge Cup et en Top 14. C’est mon objectif, c’est notre objectif. Je vais tout faire pour les atteindre avec l’équipe. »

Publicité

1 Commentaire

  1. Publicité

  2. Anky 18 décembre 2022 at 16h- Répondre

    C’est un homme sage. Nous devons le garder comme entraîneur.

  3. Publicité