Franck Azéma refuse de faire des promesses et attend des actes désormais

Franck Azéma refuse de faire des promesses et attend des actes désormais

17 décembre 2022 - 11:58

1 Commentaire

Publicité

Le manager du Rugby Club Toulonnais, Franck Azéma s’est confié en conférence de presse sur le match à venir contre Bath, ce samedi après-midi, comptant pour la deuxième journée de la Challenge Cup.

Ce-dernier a dans un premier temps évoqué la gestion de l’effectif puisque le RCT accueillera le LOU Rugby jeudi prochain, dans cinq jours donc. Extrait:

« Nous avons anticipé ces deux matches à venir avec des congés pour certains la semaine dernière, des garçons aussi qui n’étaient pas dans le groupe, d’autres qui reprendront la semaine prochaine. Il faut trouver un bon équilibre car ce sont deux matches très importants pour nous. Même si on a en tête la gestion du groupe, on se focalise d’abord sur notre match contre Bath et on veut maîtriser celui-ci. On fera ensuite les comptes après en tenant compte des blessés et des retours possibles. »

Il s’attend à un gros match contre les Anglais de Bath et rappelle l’importance de cette rencontre. Extrait:

« On veut gagner les matches car cette compétition est extrêmement courte et il faut capitaliser des points. C’est une équipe qui vient de perdre à la maison et elle va se déplacer ici pour faire un coup sinon elle est éliminée de cette compétition quasiment. On va monter d’un cran dans la compétition avec une équipe dense et physique, solide devant ou derrière. C’est un autre niveau ce week-end. Il faudra monter d’un cran par rapport à ce que nous avons vu la semaine dernière. Des garçons vont revenir dans le groupe et on va voir comment ils vont s’étalonner, comment ils vont monter le niveau. C’est aussi en terme de contenu car il faut étoffer nos registres offensifs et dans l’alternance des formes de jeu comme on a pu le faire la semaine dernière.

On connait ce type d’équipe, on a l’habitude. Mais on a discuté aussi un peu avec Dan Biggar. C’est une équipe solide qui est capable de mettre la pression au pied, qui est capable d’enchaîner les séquences longues et d’absorber en défense. Le temps de jeu effectif contre Glasgow, c’était 42 minutes. On va être mis à l’épreuve physiquement là-dessus. Ca fait quelques semaines où on s’entraine plus rudement et avec plus d’intensité pour tenir le ballon longtemps, défend longtemps en étant disciplinés. On a pu faire ce genre d’entrainement mardi et c’était intéressant. Maintenant, sous le stress et sous la menace de cette équipe, il faudra avoir de la maîtrise et rester froid. »

Il est ensuite revenu sur les ratés défensifs du RCT contre Zebre, le week-end dernier. Extrait:

« Les Zebre ont bien joué, ils ont fait deux ou trois bons écrans bien maitrisés et il faut que l’on soit plus malins et agressifs là-dedans pour s’éviter ces choses. Cela fait partie de la cohésion et de la connexion que l’on doit avoir entre nous, à l’entrainement mais aussi en compétition. »

Lorsqu’un journaliste lui demande si son groupe est déterminé à montrer un autre visage à Mayol, Franck Azéma refuse de faire des promesses et attend désormais des actes de la part de ses joueurs. Extrait:

« Je n’ai pas trop envie de parler de cela. Tu es jugé sur nos actes. J’espère que l’on pourra en parler après le match car il y a plutôt un sentiment de honte et de frustration par rapport aux prestations que nous avons livré lors de nos deux derniers matches à Mayol. Mais je ne pense pas que ce soit la confiance. Il y a d’autres ingrédients qui sont essentiels au rugby qui n’étaient pas là. Je n’ai pas envie de te dire que l’on va être comme ça et comme ça. J’ai envie de voir ! Le dire c’est une chose et le réaliser ça en est une autre. On va voir si on est capable d’avoir ce caractère-là. Et je ne pense pas que ce soit un problème de confiance. »

Il a ensuite évoqué l’intégration de certains jeunes au sein du groupe Toulonnais. Extrait:

« On veut amener cette concurrence et cette émulation pour stimuler le groupe et montrer qu’ils sont présents. Ils l’ont bien montré la semaine dernière, on peut compter sur eux. Ils ne se posent pas de question, ils se concentrent sur ce qu’ils amènent sur le terrain et à l’équipe. Ils amènent de l’enthousiasme. Après, il y a le talent, la clairvoyance, la précision et l’expérience vient au fil des années. »

Pour conclure, Franck Azéma a parlé du football avec l’équipe de France qui est en finale de la Coupe du monde contre l’Argentine. Extrait:

« Quand tu as un groupe collectif comme l’équipe de France qui performe, c’est bon pour tout le monde, pour les sports collectifs en particulier. Cela amène de l’engouement et c’est bon de voir l’équipe de France se comporter comme ça. C’est un message envoyé sur le cadre de vie, la mentalité et la culture développée par Didier Deschamps dans son groupe. C’est bon de voir la persévérance qu’il y a dans son fonctionnement. C’est stimulant aussi pour les internationaux de voir l’engouement qu’il peut y avoir avec cet événement. Je crois que le staff de l’équipe de France et les joueurs en sont conscients. Ils drivent cela très bien depuis le début et ils ont ce projet en tête pour les amener à cette performance l’année prochaine; Tout le rugby Français est mobilisé et soutient cela. On peut s’identifier au parcours de l’équipe de football. Ca ne sera pas facile mais je trouve ce groupe Français avec beaucoup de maitrise et ils s’affolent peu lors des matches. Ils sont capables de bien maitriser leur match et ils ne s’affolent pas. Ce sont de bons signaux. »

Publicité

1 Commentaire

  1. Publicité

  2. only fan 17 décembre 2022 at 12h- Répondre

    Francky a fait jouer clermont dans un systeme plutot novateur type large/large et il a installé sa façon de jouer la saison derniere avec le RCT .
    Depuis que Mignoni est dans ses pattes , le message a l’air de moins bien passer .

  3. Publicité