Les joueurs de l’USAP ont menacé de faire grève : François Rivière a tranché !

Les joueurs de l’USAP ont menacé de faire grève : François Rivière a tranché !

9 janvier 2023 - 18:45

3 Commentaires

Publicité

Ce lundi, le président de l’USAP, François Rivière a décidé de sonder son staff et ses joueurs suite à la défaite concédée sur la pelouse de Clermont, ce samedi à l’occasion de la 15ème journée du Top 14.

Selon certaines rumeurs, le manager Patrick Arlettaz ainsi que le technicien David Marty étaient en grand danger.

Les deux hommes étaient même sur un siège éjectable puisqu’ils auraient pu être remerciés ce lundi.

Selon les informations d’Actu Rugby, les joueurs ont tenu à apporter tout leur soutien au staff en place.

Les joueurs de l’USAP auraient même menacé de faire grève si l’un des deux techniciens était écarté. Et pour cause, malgré les mauvais résultats, les joueurs Catalans sont toujours très proches de leurs entraineurs.

Il en est de même du côté des supporters qui ont milité pour que les deux entraineurs actuellement en place soient conservés.

Ce lundi après-midi L’Indépendant nous informe qu’après concertation, le président François Rivière a finalement décidé de maintenir David Marty et Patrick Arlettaz dans leurs fonctions respectives.

Le président a reçu, dimanche à son domicile, Patrick Arlettaz, manager général et David Marty, l’entraîneur en chef. Il se confie. Extrait:

« Nous avons demandé à Patrick s’il était prêt à être position chef commando avec autour de lui David Marty et Guillaume Villaceca. On leur a demandé s’il y avait des évolutions à faire. On a quinze jours de Coupe d’Europe pour affiner les réglages et démarrer une opération commando avant la réception du Stade Français (28 janvier, NDLR). Il faut que ça passe. » 

François Rivière a conforté les deux hommes. Extrait:

« Ce n’est pas le sujet du moment. Il faut réconforter le sportif, leur apporter notre soutien et notre solidarité. Mais il faut aussi assumer les enjeux. »

François Rivière a également échangé avec plusieurs cadres de son effectif. Extrait:

« Ils nous ont dit deux choses qui nous font plaisir, reprend le président. La première, c’est qu’ils ont toute confiance en la gouvernance de l’USAP. La deuxième, c’est qu’ils souhaitent être acteurs et trouver des solutions aux côtés Patrick Arlettaz et de David Marty. Tant mieux. C’est aussi ce qu’on veut.

L’objectif prioritaire est de rester en Top 14. On ne va pas commencer à raisonner Pro D2. L’objectif est le maintien et continuer à développer le budget, la masse salariale et les infrastructures. Pour cela, il faut gagner au moins six des onze derniers matches en championnat. En sachant que sur les six prochaines rencontres, on reçoit quatre fois et on se déplace deux fois, dont une à Brive. »

Pour conclure, le président de l’USAP a démenti le début d’une crise. Extrait:

« Ce serait faux de dire qu’il y a une crise à l’USAP. Mais effectivement, on cherche les meilleures solutions possibles pour gagner ces matches qui basculent sur des petits riens. Nous verrons ensuite pour le staff de l’année prochaine et faire évoluer le club Mais la priorité, c’est la mobilisation générale. »

Les entrainements vont reprendre dès ce mardi pour l’USAP, avec donc David Marty et Patrick Arlettaz.

Publicité

3 Commentaires

  1. Publicité

  2. Mola the best 10 janvier 2023 at 08h- Répondre

    Pour l’urgence c’est bien, c’est ce qu’il fallait faire. Mais le problème principal avec ce président c’est qu’il ne veut toujours pas ouvrir le capital à d’autres investisseurs, pour rester seul maître à bord, ce qui maintient le budget du club au ras des pâquerettes,

    J'aime 4
    J'aime pas 1
  3. Danslaverte 10 janvier 2023 at 11h- Répondre

    Après, sans vouloir prendre sa défense, gros budget ne veut pas dire non plus résultats qui vont avec… Perpignan malheureusement est comme Mont de Marsan, Grenoble, Agen… une équipe vouée à jouer les 1ers rôles en prod2 mais pas plus…

    J'aime 3
    J'aime pas 1
    • Mola the best 10 janvier 2023 at 18h- Répondre

      Sauf que s’il ouvrait le capital, l’Usap aurait des installations dignes d’un club professionnel et qui donneraient envie aux joueurs de rester et de s’entrainer. Idem pour les recrues. C’est ce qui lui ait reproché ici par beaucoup de supporters .

      J'aime 1
      J'aime pas 1
  4. Publicité