Les vérités de Christophe Urios sur la fin de saison ratée de l’UBB

Les vérités de Christophe Urios sur la fin de saison ratée de l’UBB

27 juillet 2022 - 9:07

6 Commentaires

Publicité

Cette semaine, l’Union Bordeaux-Bègles a retrouvé le chemin de l’entrainement afin de préparer la saison 2022 / 2023.

Lors d’un entretien accordé au journal régional Sud-Ouest, le technicien de l’UBB, Christophe Urios est revenu sur la fin de saison 2021 / 2022 ratée.

Il avoue ressentir encore beaucoup d’amertume, de regrets et de frustration suite à cette fin de saison ratée.

Il explique les raisons de ce gros raté. Extrait:

« C’est une fin de saison dernière qui a laissé beaucoup d’amertume, de regrets, de frustration pour plein de raisons. Il y a un monde entre la première et la deuxième partie de la saison. Entre février et avril, on a eu beaucoup de blessures, des difficultés avec le staff, ce n’était pas fluide. Ensuite, au mois de mai on n’a pas réussi à enclencher une dynamique. Et en juin, on n’a pas réussi à trouver cette cohésion d’équipe qui fait que tu te bats pour être champion. On a des regrets car on a le sentiment de ne pas avoir exploité tout notre potentiel.

Quand on a fini la saison dernière, j’étais quasi-convaincu que c’étaient les blessures qui nous avaient mis dedans. Évidemment que ça a beaucoup participé, mais ce n’est pas que ça, il n’y a pas de hasard. »

Christophe Urios indique avoir repensé sa façon de travailler pour éviter de rechuter de la sorte.

Il explique en attendre encore davantage de ses joueurs et vouloir des leaders sur le terrain. Extrait:

« J’ai repensé ma façon de travailler avec mon staff, je vais chercher à développer cette responsabilité. Et non pas attendre que l’entraîneur, le capitaine ou le staff gueulent pour se dire que l’on a fait un mauvais match. Ça va nous amener à un engagement fort, je veux que les mecs soient authentiques, parlent vrai. Ce sera mon grand défi. Le manque de leadership ? On a travaillé là-dessus, il y a des choses qui vont bouger. Je trouve que c’est le bon moment.

On a ciblé huit joueurs qui nous intéressent. Il faut qu’on échange avec eux. On va en garder de l’année dernière mais on peut intégrer d’autres joueurs, je pense à des garçons comme Maxime Lamothe, Kane Douglas, évidemment Maxime Lucu, Romain Buros, Yoram Moefana, des joueurs jeunes. Ce n’est pas encore définitif, il faut déjà savoir si ça les intéresse et comment le mettre en place. »

Publicité

6 Commentaires

  1. Publicité

  2. RCT_Yoda 27 juillet 2022 at 09h- Répondre

    Une chose m’interpelle, à aucun moment Christophe Urios ne cite Matthieu Jalibert dans les potentiels leaders de l’équipe…

    J'aime 9
    J'aime pas 3
    • mm8382 27 juillet 2022 at 12h- Répondre

      « On va en garder de l’année dernière mais on peut intégrer d’autres joueurs… »
      Jalibert fait partie de ceux-là.
      Après, citer Jalibert pour lui « passer un peu la pommade » aurait peut-être été bien en termes de communication, c’est vrai…

      J'aime 3
      J'aime pas 4
  3. jjmaugis 27 juillet 2022 at 09h- Répondre

    Il faut bien lire,Jalibert fait déjà du groupe de leaders, les joueurs cités, c’est ceux qui n’en faisait pas parti.

    J'aime 4
    J'aime pas 4
  4. Sylvestre Twester 27 juillet 2022 at 12h- Répondre

    Bon Furios ne pas prendre de vacances et de recul amène aux mêmes discours. C’est un peu de votre faute si l’ubb n’a pas réussi, mais au lieu de cela et de constater votre échec personnel, vous continuez avec ce discours toujours le même, les leaders qui manquent sur le terrain. Bon courage car nous avons l’impression que le vestiaire a démissionné.

    J'aime 5
    J'aime pas 2
  5. mm8382 27 juillet 2022 at 12h- Répondre

    « J’ai repensé ma façon de travailler avec mon staff, je vais chercher à développer cette responsabilité. […] Ça va nous amener à un engagement fort, je veux que les mecs soient authentiques, parlent vrai. Ce sera mon grand défi. Le manque de leadership ? On a travaillé là-dessus, il y a des choses qui vont bouger. Je trouve que c’est le bon moment… »

    Ça me rappelle un discours déjà entendu chez nous 🙂
    Gageons pour l’UBB que le résultat soit différent…

    J'aime 5
    J'aime pas 3
  6. Bonnus2013 27 juillet 2022 at 16h- Répondre

    Je reste persuadé que la saison va être longue et difficile pour l’UBB. Si le premier match se passe mal contre Toulouse et que les défaites s’enchainent derrière, va y avoir le feu dans le vestiaire (moins dramatique que celui de La Teste). Le classement à la fin du premier bloc sera déterminant.

    J'aime 5
    J'aime pas 1
  7. Publicité