Marcos Kremer : « Contre Toulon ? C’était un match catastrophique ! »

Marcos Kremer : « Contre Toulon ? C’était un match catastrophique ! »

7 juin 2024 - 20:48

3 Commentaires

Publicité

Clermont n’a quasiment plus rien à jouer lors de ce dernier match de championnat contre Montpellier au Michelin, si ce n’est une place dans le top 8 pour disputer la prochaine Champions Cup.

Interrogé via Midi Olympique, Marcos Kremer explique avoir hâte de jouer ce match à la maison. Extrait:

On veut dire merci aux joueurs qui partent et à nos supporters ! On veut faire un grand match pour que tout le monde profite, que ce soit les joueurs sur le terrain et ceux qui ne joueront pas. C’est une page qui se tourne, l’état d’esprit sera au top !

Il est ensuite revenu sur la lourde défaite concédée à Mayol contre Toulon. Extrait:

Oui, elle pèse un peu dans les têtes. C’était un match catastrophique mais cela arrive. Ce qui fait la différence, c’est comment on évacue. On l’a déjà vécu contre Bordeaux-Bègles (défaite 41-7) et La Rochelle (défaite 42-3), et cette différence avait été faite. Quand on encaisse ce genre de défaite, soit on grandit ou on tombe plus bas et je pense que ce groupe veut déjà construire et grandir pour l’année prochaine. Je pense que cela servira d’expérience.

Il y a toujours des doutes et ce n’est pas évident parce qu’en prenant cinquante points il y a des choses qui ne vont pas bien, forcément. Les doutes peuvent être réglés dans la semaine. Si on commence bien le match dans les premières vingt minutes les adversaires auront peut-être du mal mais si Montpellier nous domine il faudra lutter avec cela.

Il l’affirme haut et fort : la saison de Clermont n’a pas été bonne. Extrait:

La saison n’est pas bonne. Il a manqué certaines choses, j’aimerais avoir la réponse mais il y a quelque chose qui n’a pas marché. On était en bas du classement à certains moments et là on va essayer de finir huitième et jouer la Champions Cup. La saison prochaine il faudra avoir une autre mentalité, c’est certain.

Il se méfie de Montpellier qui va jouer un match sans importance. Extrait:

Il faut toujours se méfier de ses adversaires peu importe le match. Montpellier n’a rien à jouer mais il faudra être au top parce que sinon ce sera un match un peu compliqué mais on en a bien parlé avec le staff.

Il a ensuite évoqué sa première saison à Clermont. Extrait:

Je suis très content d’être à Clermont et heureux d’être un Jaunard parce que j’adore la région et les habitants ici. Cela me procure un bonheur différent par rapport à Paris, même si j’ai beaucoup d’amour pour ce club ! Mais j’espère rester longtemps pour gagner des titres avec Clermont parce que quand je regarde les Argentins historiques qui ont joué ici cela fait rêver ! Je pense à Martin Scelzo ou Mario Ledesma qui ont gagné le top 14 en jouant 10 000 finales (rires).

Un improbable scénario peut envoyer Clermont dans le top 6. Il réagit. Extrait:

Il faut qu’on gagne avec le bonus contre Montpellier pour assurer le top 8 c’est un objectif important pour nous et si on rentre dans les six ce sera de la chance. On réfléchit surtout à notre travail et étant bien physiquement pour se préparer à la venue du MHR.

Pour conclure, il ne cache pas que Tomas Lavanini, qui quittera Clermont cet été, va lui manquer. Extrait:

Oui parce que c’est un grand ami ! On a partagé beaucoup d’années ensemble aux Pumas, c’était un honneur énorme de jouer avec lui, mais il reste deux argentins (Bautista Delguy et Benjamin Urdapilleta), on sera bien (rires). Il va nous manquer mais il sera à côté à Lyon, il pourra revenir à Clermont si on lui manque !

Publicité

3 Commentaires