Matt Giteau se remémore ses merveilleuses années passées à Toulon

Matt Giteau se remémore ses merveilleuses années passées à Toulon

5 juillet 2021 - 21:52

13 Commentaires

Publicité

L’ouvreur Australien Matt Giteau s’est longuement confié dans les colonnes du Midi Olympique de ce lundi pour évoquer sa carrière sportive et ses années passées sur les bords de la Rade, de 2011 à 2017.

Ce-dernier se rappelle notamment des supporters du RCT qui ne vivent que pour leur club. Extrait:

« J’ai connu à Toulon une ville, une région, qui ne vit qu’au travers du RCT. En Australie et plus précisément à Canberra, si les Brumbies ne marchent pas, les gens vont supporters les Raiders, le club de 13. »

A Toulon, il s’est fait de nombreux amis. D’ailleurs, il avoue parfois regarder les photos de cette époque inoubliables. Extrait:

« J’échange souvent avec mon ami Patrice, un pêcheur de là-bas. Le matin, il allait en mer et quand il rentrait, il nous apportait du poisson frais. La boulangère de Carqueiranne adorait mes enfants et leur offrait toujours un chocolat chaud, un croissant, des trucs comme ça… J’étais comme en famille, dans le Var. À la maison, il nous arrive encore de regarder les photos de cette époque inoubliable. »

Pour conclure, Matt Giteau qualifie l’ancien président Mourad Boudjellal de drôle et de fou. Extrait:

« Il était à la fois drôle et fou. Ses sorties dans la presse mettaient beaucoup de pression sur l’équipe et il aimait en jouer. Mais quelle équipe on avait, hein… Pour le RCT, le défi était d’accéder à la finale, pas de la gagner : arrivés au dernier match, nous savions que nous allions vaincre. »

Publicité

13 Commentaires

  1. Rahan 83 5 juillet 2021 à 22h- Répondre

    Demain à la boulangerie je dirai que je suis un pote à matt, on verra si je peux gratter un croissant

  2. Jfs 5 juillet 2021 à 22h- Répondre

    Il faudrait qu’il vienne prendre en charge nos trois quarts un peu.

  3. marc 5 juillet 2021 à 22h- Répondre

    Je savais bien que le vrai métier de Patrice n’était pas entraîneur !

  4. Daniel le Paysan Bio 30 6 juillet 2021 à 00h- Répondre

    Quelle belle époque un moment où la ligne de trois quarts était capable d enchaîner deux passes.

  5. desmorct 6 juillet 2021 à 05h- Répondre

    le magicien qui nous manque

  6. tantbrave 6 juillet 2021 à 05h- Répondre

    Il a raison ,je n’étais pas un inconditionnel de Boudjellal ,mais il faut
    reconnaitre qu’à l’époque on savait au moins qu’on avait un Président, même un peu fou . Et sans ce grain d’excès et de folie je n’aurai jamais révé autant.

  7. Cthoix83 6 juillet 2021 à 07h- Répondre

    Que personage tout ce qu’on aime
    Un australien devenu toulonnais comme cap Joe
    Il y a pas de secret être aussi bien intégré est synonime de réussite
    C’est la clé de la réussite de l’époque le talent et lmaiur du club par des joueurs venu du monde entier

  8. mica 6 juillet 2021 à 08h- Répondre

    Plus que du talent, un inoubliable. c’était UNE équipe, voila le secret.

  9. T-max 6 juillet 2021 à 09h- Répondre

    Il le dit lui-même :  » Mais quelle équipe on avait, hein… »

  10. madrague 6 juillet 2021 à 10h- Répondre

    Que du bonheur Matt à Toulon ….ceci étant il a une mémoire sélective on n a pas gagné toutes les finales jouées !

  11. BER de la roque esclapon 6 juillet 2021 à 11h- Répondre

    THE GARDIAN titrait aprés le doublé « qu’aucune équipe ne pouvait battre le RCT hormis les ALL BLACKS quelle équipe de malade , je crois la plus belle équipe de club tous les temps

  12. La Rafale 6 juillet 2021 à 12h- Répondre

    Mourad n’a pas compris que les entraineurs avec Wilkinson et Giteau étaient sur le terrain . Puis Giteau a entrainé les trois quarts en 2017 quand on a été en finale mais le Président ne l’a pas gardé . Depuis on a des demi de mêlée qui entrainent les trois quarts et on voit que ça ne marche pas.