Maxime Lucu : « Je trouve cela dingue ! »

Maxime Lucu : « Je trouve cela dingue ! »

19 avril 2024 - 17:13

1 Commentaire

Publicité

Le capitaine et demi de mêlée international Français Maxime Lucu s’inscrit saison après saison dans l’histoire de l’Union Bordeaux-Bègles.

Dans cet entretien, Maxime Lucu revient sur l’expérience Coupe du monde, la densité de la saison, et il évoque la réception de Clermont.

Maxime, ton rôle de leader de jeu tu le prends comment ?

J’essaie d’apporter un maximum. Comme je le disais précédemment, l’équipe de France me fait énormément progresser sur ma façon de jouer et de voir les choses. Jouer au niveau international c’est gratifiant même si ce n’est pas facile tous les jours. J’apprends des joueurs qui sont à mes côtés, des coachs, et quand je reviens au club je me sers de tout cela. J’essaie de conduire au mieux l’équipe, d’être un exemple pour faire évoluer tous les gars et que l’on gagne des titres tous ensemble. C’est pour cela que je joue au rugby et que j’aime ce sport, je fais de mon mieux à chaque match pour tout mettre en œuvre le plus possible sur le terrain.

Dimanche, vous affrontez l’ASM Clermont, une équipe forme actuellement. Il n’y aura de toute façon pas de petites équipes sur cette fin de parcours.

Toutes les équipes ont un enjeu et quelque chose à jouer. Nous, on peut sortir du top 6. Clermont va vouloir récupérer des points après ce match nul chez eux face à Oyonnax, c’est un rendez-vous important pour les deux équipes.

C’est le 3e match consécutif à Chaban en trois semaines…

Quand on voit l’ambiance et l’engouement à Chaban cela nous pousse encore plus à donner le meilleur sur le terrain. Après un match comme le week-end dernier qui a été une grande désillusion, avoir la chance de pouvoir renouer avec le public et espérer la victoire à Chaban dès le week-end d’après, c’est génial et très motivant. On sait tous les erreurs qu’on a commises lors de ce quart, et on sait aussi ce qu’on a fait de bien. On se servira de tout cela pour faire la meilleure des prestations dimanche soir.

Nous comptons déjà 7 guichets fermés à Chaban cette saison, tu sens cette montée en puissance ?

Je trouve dingue l’engouement et l’ambiance qu’il y a. Dès que je rentre dans l’arène j’ai envie de mouiller le maillot, de me donner à fond, de prendre du plaisir avec les supporters, de leur donner le sourire !

Publicité

1 Commentaire