Maxime Petitjean explique pourquoi Toulon lui a proposé un contrat à temps plein

Maxime Petitjean explique pourquoi Toulon lui a proposé un contrat à temps plein

28 juillet 2021 - 9:56

4 Commentaires

Publicité

Cet été, le spécialiste du jeu au pied, Maxime Petitjean a officiellement intégré le staff du Rugby Club Toulonnais à plein temps.

La saison dernière, l’ancien ouvreur d’Aurillac intervenait à Toulon de manière ponctuelle. Et étant donné que le contact est très bien passé entre lui et le manager Varois Patrice Collazo, les dirigeants Toulonnais ont décidé de lui proposer un poste à temps plein.

Lors d’un entretien accordé au journal régional Var-matin, Maxime Petitjean a expliqué que tous les joueurs bossaient déjà très dur. Extrait:

« Les mecs bossent dur, avec la chaleur ce n’est pas évident. Ça se passe bien, nous avons pas mal de jeunes qui font la prépa avec nous, nous sommes satisfaits de la première semaine. Les mecs ont terminé la première semaine bien fatigués. »

Il explique dans la foulée pourquoi il a été recruté par le Rugby Club Toulonnais. Extrait:

« J‘avais eu Laurent Emmanuelli par téléphone, lors du premier confinement, pour un éventuel poste ici. Ça ne s’était pas fait, mais le club m’a ensuite demandé si j’étais intéressé pour venir faire des interventions. J’avais renouvelé mon contrat pour un an à Aurillac, en demandant s’ils pouvaient me laisser faire ces interventions à Toulon sur mes jours de repos. Ils m’ont dit qu’il n’y avait pas de problème, du moment que ça n’empiétait pas sur mon poste. Au début, je devais venir qu’une fois de temps en temps, puis finalement j’étais là tous les mercredis. Il y a eu un super feeling dès le départ avec Patrice, Julien et « Brique ». Je connaissais un peu Patrice et Julien pour avoir joué contre eux. »

Lorsque le journaliste lui demande si les drop sera un secteur travaillé cette saison, il répond par l’affirmative. Extrait:

« Depuis l’an passé, nous travaillons beaucoup cette phase de jeu, il faut trouver le moment opportun pour le faire. Désormais, je suis là à temps plein et mon rôle est de m’occuper de la stratégie… Peut-être qu’on en verra un peu plus. Je pense que les équipes sont dans l’optique de mettre des essais et en oublient le drop. »

Pour conclure, Maxime Petitjean affirme avoir toujours été attiré par le métier d’entraîneur. Extrait:

« Sur mes deux dernières saisons, je prenais parfois la direction des entraînements. Ça m’a toujours plu. J’ai essayé de m’imprégner des différents entraîneurs que j’ai eus tout en ayant mes propres idées. Je me régale dans ce que je fais. »

Publicité

4 Commentaires

  1. arm 28 juillet 2021 à 10h- Répondre

    Tout à fait d’accord pour les drops… On a vu la finale entre Toulouse et La Rochelle. Belleau et Carbo devraient faire un concours

  2. RCTWINNER 28 juillet 2021 à 10h- Répondre

    Ah, enfin! Voilà un entraineur qui pense à réutiliser les drops comme une phase de jeu essentielle, permettant de décanter et assurer quelquefois une partie ou le score entre deux équipes est tangent. Cette « arme » un peu trop oubliée, doit faire partie de la panoplie des buteurs, et remise au gout du jour. Bonne décision de Maxime Petitjean.

  3. HL1315 28 juillet 2021 à 15h- Répondre

    Avec Thomas Salles en plus de Carbonel, Belleau, Serin, Takalua, Smaïli, peut-être Blanc, Luc et Danglot, pour l’adaptation à cette nouvelle règle, le club me semble plutôt bien armé.

    Le drop, c’est une évidence, c’est un concours dès les cadets, à la mi-temps des matchs du RCT qu’il faudrait le mettre en place.

  4. Michel Fery 28 juillet 2021 à 22h- Répondre

    J’ai grande confiance à *Maxime Petitjean* . Partout il aura pu poser ses valises , il aura beaucoup apporté !.. Il à le Rugby qui lui coule dans les veines , ce Garçon !.. Il va faire du bien au R.C.T !.. C’est une certitude .