Melvyn Jaminet : « Quand j’étais jeune, en tant que Toulonnais… »

Melvyn Jaminet : « Quand j’étais jeune, en tant que Toulonnais… »

1 septembre 2022 - 18:06

6 Commentaires

Publicité

Le nouvel arrière du Stade-Toulousain, Melvyn Jaminet s’est confié via le site officiel du club de la Ville Rose pour évoquer son arrivée à Toulouse.

Voici son interview :

Que représente le Stade Toulousain pour toi ?

Quand j’étais jeune, en tant que Toulonnais, c’était une équipe rivale. En grandissant, j’ai été sensible au jeu proposé par le Stade et à l’aspect technique primordial. Quand j’ai eu l’occasion de rejoindre Toulouse, je me suis laissé séduire et je n’ai pas hésité.

À Toulouse, tu retrouves de nombreux partenaires de sélection. Est-ce un plus pour ton acclimatation ?

Forcément. C’est bien plus facile d’arriver dans un nouveau club quand on connait déjà quelques visages. L’appréhension s’est rapidement dissipée et j’ai pu m’intégrer au groupe avec fluidité. Je me sens bien dans ce collectif et je m’entends à merveille avec chaque joueur et membre du staff.

À 23 ans, tu as déjà remporté la ProD2 avec l’USAP et le dernier Tournoi des VI Nations, en réalisant le Grand Chelem avec le XV de France. On imagine ta volonté de soulever de nouveaux trophées ?

L’envie est bien présente. Quand on a goûté à la saveur des titres, on a envie de revivre ces moments de joie. En arrivant au Stade Toulousain, je me confronte à l’exigence que nécessite chaque saison pour atteindre les sommets et j’espère avoir la chance de connaître mon premier trophée en Top 14.

Quel regard portes-tu sur l’effectif toulousain cette saison ?

Nous savons tous que nous avons d’excellents joueurs, à chaque poste. La concurrence existe mais nous ne voyons pas ça comme un point négatif. Cela nous tire vers le haut et nous pousse à donner le meilleur de nous-même. Le niveau de l’équipe ne peut qu’augmenter de cette manière.

Que penses-tu de la préparation ?  

J’ai appris à découvrir le système de jeu lors du stage à Loudenvielle, endroit où j’ai également rencontré tous les joueurs de l’effectif. Les entraînements ont été très intenses mais c’est la recette si nous voulons être compétitifs dès l’entame du championnat.

Tu découvres Toulouse et ses supporters, as-tu un message à leur adresser ?

J’ai envie de découvrir cette ambiance que je ne connais pas à Ernest Wallon. J’ai hâte de voir les supporters, de croiser leurs regards, de les entendre nous soutenir et de vivre de grandes émotions à leurs côtés. J’espère que nous leur offrirons de beaux matchs, et des victoires.

Publicité

6 Commentaires

  1. Publicité

  2. queue de tigre 1 septembre 2022 at 19h- Répondre

    un bel exemple de langue de bois. je suis né à Toulon et si j’avais eu le chance de jouer à haut niveau jamais je n’aurais pu tenir ce genre de discours. bref.

    J'aime 11
    J'aime pas 20
    • Tarak 1 septembre 2022 at 20h- Répondre

      Au contraire je trouve honnête de sa part qu’il mentionne sa jeunesse toulonnaise. Il aurait sans doute ou revenir s’il l’avait souhaité pour jouer en top z avec le RCT après sa belle saison en pro D2 mais il a choisit le ST sans doute car plus stable et plus haut en ce moment dans le championnat. Peut-être aussi son aura…

      J'aime 15
      J'aime pas 2
    • marc 2 septembre 2022 at 09h- Répondre

      Ah, il est toujours en vie le pote de Collazo ! Et il raconte toujours n’importe quoi…

      • Mayol 2 septembre 2022 at 12h- Répondre

        un peu comme toi du coup non? monsieur je sais tout mais je ne comprends rien?

        J'aime 1
        J'aime pas 2
        • marc 2 septembre 2022 at 14h- Répondre

          Parce que toi tu comprends quelque chose le planqué ? Change de pseudo, tu fais honte au grand Félix Mayol, trompette !

          J'aime 1
          J'aime pas 1
  3. Pierrot 2 septembre 2022 at 10h- Répondre

    Melvin est toujours Toulonnais dans som cœur , e n avait été poussé à partir ( comme beaucoup d autres !)
    Il serait sûrement encore à Toulon

    On dit merci qui ????
    Laurent Emmanuelli

  4. Publicité