Montpellier en grande difficulté au poste d’ouvreur : Retour sur une gestion catastrophique

Montpellier en grande difficulté au poste d’ouvreur : Retour sur une gestion catastrophique

19 mai 2024 - 16:18

25 Commentaires

Publicité

Montpellier va donc devoir jouer un match de barrage pour assurer son maintien dans l’élite.

En effet, suite à sa défaite concédée contre Toulouse ce samedi, combinée aux victoires remportées par Bayonne et le LOU Rugby, le MHR n’est plus en mesure de rattraper le 12ème.

Par conséquent, les hommes de Patrice Collazo devront jouer une véritable finale contre le perdant de la finale de Pro D2. Le vainqueur évoluera en Top 14. Le perdant en Pro D2.

En cette fin de saison, Montpellier se retrouve en grande difficulté au poste d’ouvreur.

En effet, l’international Italien Paolo Garbisi a été libéré durant le Tournoi des Six-Nations.

Plus désiré par le MHR, l’international Italien a rejoint le Rugby Club Toulonnais.

En parallèle, Louis Carbonel a été victime d’une commotion cérébrale le week-end dernier, lors du match contre Castres.

Soudainement, Montpellier se retrouve en panne de 10. Et c’est l’habituel demi-de-mêlée Léo Coly qui s’est retrouvé à l’ouverture contre Toulouse, ce samedi.

Problème : Léo Coly n’avait encore jamais démarré une rencontre à ce poste depuis le début de sa carrière professionnelle. Et cela s’est forcément vu, un peu, face à Toulouse.

Ce-dernier a manqué de justesse dans son jeu au pied et n’a pas su correctement animer le jeu.

Anthony Bouthier aurait pu dépanner à l’ouverture. Mais il s’est gravement blessé à un genou et ne pourra pas rejouer avant l’année 2025.

Le jeune Louis Foursans est un ouvreur de formation, mais il n’entre clairement plus dans les plans du staff Montpelliérain.

Patrice Collazo a ainsi préféré se passer des services de Louis Foursans et titulariser Léo Coly à la place.

Le manager du MHR s’est confié. Extrait:

« On a fait jouer Léo en 10 parce qu’il faut avoir beaucoup enchaîné avant de jouer un match comme ça. Ce n’est pas une décision contre Louis, mais plutôt une décision de contexte de fin de saison. Dans la situation où l’on est, on a besoin de calme, de sérénité et de communication entre les joueurs, notamment avec les avants. C’est pour ça qu’on a préféré partir avec cette charnière. Léo a suffisamment de leadership et de qualités techniques pour assumer ça. Après, je ne pense pas que le match contre Toulouse se soit joué à ce niveau-là. »

Fort heureusement, Montpellier va récupérer Louis Carbonel pour son match de barrage.

Publicité

25 Commentaires