Mourad Boudjellal raconte ses galères avec le football

Mourad Boudjellal raconte ses galères avec le football

3 février 2022 - 21:17

1 Commentaire

Publicité

L’ancien président du Rugby Club Toulonnais, Mourad Boudjellal a quitté le monde du rugby et découvre depuis quelques temps désormais le monde du football avec le club de Hyères.

Lors d’un long entretien accordé au journal régional Var-matin, l’ex-patron du RCT rappelle que son équipe est relégable et que la tâche est finalement bien plus compliquée que ce qu’il pensait. Extrait:

« On est relégable. Je savais que ce serait dur. Je n’ai pas été déçu. Je suis arrivé dans un monde que je ne connaissais pas. J’ai signé des gars dont je n’avais jamais entendu parler sans connaître leur état d’esprit. Il a fallu faire le tri entre les gens, entre ceux qui disent des choses bien et ceux qui se plantent à chaque fois. Petit à petit, la parole de certains s’est imposée et d’autre non et ça a pris du temps. Aujourd’hui, je fais preuve d’humilité. Je ne vais pas expliquer comment gagner mais plutôt la défaite pour les nuls. »

Selon lui, les adversaires veulent battre Hyères pour avoir son scalp. Extrait:

« Ce n’est pas le scalp de Hyères que les gens veulent mais le mien. Pour avoir discuté avec certains joueurs, ils veulent se taper Hyères. On ne joue pas un championnat mais une Coupe de France. Mais je pense que nous allons être plus forts sur la deuxième partie de la saison. A un moment, la malchance va s’équilibrer. Dire que je ne suis pas inquiet ce serait mentir, mais je suis confiant. Rappelez-vous au RCT, la première année c’était dur également. »

Il regrette d’ailleurs d’avoir mis trop de pression sur les épaules de ses joueurs. Extrait:

« Au début, je leu ai mis une pression de champions du monde. Les mecs se sont tétanisés. Le capitaine est venu me voir en me disant qu’ils n’avaient jamais eu autant de pression et qu’ils sont amateurs. J’ai poussé des gueulantes qui passent dans le rugby mais pas dans le foot. Il y a un vrai choc entre le foot et le rugby dans la façon de manager. »

Dans la foulée, il révèle les deux erreurs qu’il a effectué en reprenant le club. Extrait:

« Ma première connerie a été de signer 30 joueurs. Comme je n’étais pas sûr de moi et que j’écoutais plusieurs personnes, quand on me conseillait trois latéraux, je me disais : je vais prendre les trois comme ça au moins une aura raison. Ma deuxième erreur a été de me dire qu’en mettant des mecs d’un niveau au-dessus, ce serait facile, qu’ils traverseraient le terrain. Pas du tout ! Il faut des mecs qui connaissent cette division. »

Il explique également se méfier des personnes qui gravitent autour du football car elles sont nombreuses. Extrait:

« Le milieu du foot est particulier. Beaucoup de monde gravite autour. J’ai vu plus d’agent en un an que dans le rugby en 15 ans. J’ai été surpris par la haine que ce sport peut susciter. »

S’il n’est pas fan de l’arbitrage dans le rugby, il indique que l’arbitrage dans le football, c’est encore pire. Extrait:

« Je n’ai jamais trop aimé l’arbitrage en rugby mais ce sont des énarques par rapport à ceux du foot… »

Pour conclure, Mourad Boudjellal avoue avoir pensé à arrêté tous les jours. Mais il tient bon. Extrait:

« Est-ce que j’ai pensé à arrêter ? Tous les jours. Mais c’était aussi le cas dans le rugby. J’adorerais être le président d’un club qui ne joue pas ! »

Publicité

1 Commentaire

  1. Publicité

  2. BAYARD 4 février 2022 at 10h- Répondre

    le bilboquet c’est bien pour les stressés un jeu de boule avec un trou le contraire du golf un jeu de trous avec une balle
    le foot n’est pas un sport pour les intellectuels du rugby , MB vainqueur de la coupe d’europe tu vois bernard tapis reprendre l’us seynoise … faut vraiment se faire chier pour tomber aussi bas , allez rentre chez toi ou attend à l’aéroport PM ça te rendra le sourire

    J'aime 1
    J'aime pas 3
  3. Publicité