Nigel Owens réclame une très très lourde suspension pour le Castrais Ryno Pieterse

Nigel Owens réclame une très très lourde suspension pour le Castrais Ryno Pieterse

19 septembre 2021 - 13:12

4 Commentaires

Publicité

Le plaquage assassin du Castrais Ryno Pieterse sur le demi-de-mêlée Bordelais Maxime Lucu est en train de faire le tour du monde via les réseaux sociaux.

Et forcément, le geste du deuxième ligne Tarnais indigne énormément de spectateurs.

Les images ont d’ailleurs été visionnées par l’ancien arbitre international Gallois Nigel Owens.

Ce-dernier estime qu’il s’agit du carton rouge le plus indiscutable que l’on pourra voir.

Par ailleurs, il réclame une très très lourde suspension pour le joueur Castrais. Extrait:

« C’est le carton rouge le plus indiscutable que vous pourrez voir. Bravo à Romain Poite de ne pas avoir eu recours à un arbitrage vidéo qui aurait traîné en longueur. Désormais, il faut que cela soit suivi par une très, très longue suspension. »

Ryno Pieterse devrait être convoqué devant la Commission de discipline de la Ligue Nationale de Rugby le mercredi 29 septembre prochain. Et on lui souhaite bonne chance pour se défendre.

Publicité

4 Commentaires

  1. Publicité

  2. La Rafale 19 septembre 2021 at 13h- Répondre

    C’est pas un plaquage c’est une agression gratuite qui aurait pu blesser gravement le Béglais. Quand on voit que Skelton a pris 5 match la suspension du Castrais doit se chiffrer en nombre de semaines.

    J'aime 34
    J'aime pas 2
    • Polochon 20 septembre 2021 at 09h- Répondre

      Bah vu qu’il y a un match par semaine, ça revient au même non ?

  3. Raymond 20 septembre 2021 at 09h- Répondre

    Mais la magouille va jouer en faveur du castrais puisque Revol et le Président de la LNR sont « cul et chemise » !

  4. Dudu 21 septembre 2021 at 14h- Répondre

    Il faut arrêter d instrumentaliser la commission de discipline qui saura gérer la situation. Ça reste une action de jeu. Pointe a fait son rigolo comme il sait faire. Il ferait mieux de prendre sa retraite

  5. Publicité