Pour licencier Ian Foster, la Fédération Néo-Zélandaise devra mettre la main à la poche

Pour licencier Ian Foster, la Fédération Néo-Zélandaise devra mettre la main à la poche

9 août 2022 - 14:14

4 Commentaires

Publicité

Le sélectionneur des All-Blacks, Ian Foster est actuellement dans une situation très délicate.

Les Néo-Zélandais enchaînent les défaites et sont tombés à la 5ème place du classement IRB, du jamais vu.

Le technicien des Blacks se fait malmener par les médias locaux. Tous appellent à sa démission.

Reste que pour l’heure, le sélectionneur Néo-Zélandais ne veut pas démissionner et compte bien aller au bout de son contrat.

Mais à l’approche de la Coupe du monde de 2023, la Fédération Néo-Zélandaise de Rugby pourrait bien décider de mettre un terme au contrat de Ian Foster pour éviter le pire.

Ce mardi, nous apprenons que pour se séparer de Ian Foster avant le terme de son contrat, la Fédération Néo-Zélandaise devra mettre la main au portefeuille.

En effet, les indemnités s’élèveraient à 1,23 million d’euros.

Affaire à suivre…

Publicité

4 Commentaires

  1. Publicité

  2. Tarak 9 août 2022 at 14h- Répondre

    Va y’avoir des internationaux all blacks sur le marché après la coupe du monde…

    J'aime 3
    J'aime pas 1
  3. Tonton 9 août 2022 at 15h- Répondre

    Whitelock, Hooper et Beauden Barrett à Toulon c’est ce qu’il nous manque encore pour être une équipe de haut niveau.

    J'aime 4
    J'aime pas 2
    • LE DACQUOIS 9 août 2022 at 17h- Répondre

      plutot que d investir des millions dans l immobilier , mais bon notre president prefere des infrastructures jamais vues pour un club de rugby francais , mais respectons son choix , apres tout c est son fric !

      J'aime 2
      J'aime pas 7
  4. Groule 9 août 2022 at 18h- Répondre

    Pourtant, il suffit de le mettre à Laporte.

    J'aime 3
    J'aime pas 2
  5. Publicité