Quand la maman de Gabin Villière détaille le parcours totalement fou de son fils

Quand la maman de Gabin Villière détaille le parcours totalement fou de son fils

8 novembre 2020 - 10:36

5 Commentaires

Publicité

En quelques mois, Gabin Villière a gravi de nombreux échelons.

Ailier de Rouen, club de Fédérale 1, le joueur a réussi à intégrer l’équipe de France à VII pour disputer les Tournoi du circuit Mondial.

Il y a plus d’un an et demi désormais, le manager du Rugby Club Toulonnais, Patrice Collazo l’a dans son viseur et décide d’entrer en contact avec lui pour le recruter.

A Toulon depuis l’été 2019, Gabin Villière a connu une première saison délicate avec une blessure qu’il n’arrivait pas à véritablement soigner.

Mais cette saison, le jeune ailier assure sur les pelouses du Top 14, à tel point qu’il a été appelé en équipe de France par le sélectionneur Fabien Galthié pour préparer la Tournée d’automne.

Dans le groupe Tricolore pour affronter les Fidji dimanche prochain, Gabin Villière pourrait prochainement connaître sa première sélection avec les Bleus.

Interrogée dans les colonnes du Midi Olympique, la maman de Gabin Villière, Laurence Lucas se remémore comment son fils à franchi les étapes, les une après les autres. Extrait:

« Quand Gabin avait eu sa première page dans Midi Olympique, l’histoire était déjà belle. Depuis, elle est devenue extraordinaire. Je ne sais même pas s’il se rend compte de ce qu’il lui arrive, s’il mesure tout son parcours… L’autre jour, en se parlant après l’annonce, nous avions tous deux la gorge serrée. »

Sacré meilleur joueur à l’issue du Tournoi de rugby à VII de Hong-Kong en avril 2019, Gabin Villière commence à se faire connaître. Extrait:

« La semaine d’après, il avait eu plusieurs clubs de Top 14, tout s’était accéléré. J’ai gardé chaque dossier de refus à la maison. Je lui en ferai un paquet cadeau à l’avenir. Pour lui rappeler toutes ces expériences qui lui ont servi. »

La maman du joueur évoque un sacré bond en avant suite à ce Tournoi. Extrait:

« Vous savez, passer de la Fédérale 1 au circuit mondial à VII, déjà, ça avait été un sacré bond. Grimper de deux divisions d’un seul coup a été un autre grand saut à effectuer. »

Mais arrivé à Toulon, Gabin Villière reste à l’infirmerie de longs mois, blessé à un tibia. Une période compliquée à vivre pour le joueur selon Laurence Lucas, sa maman. Extrait:

« Son esprit disait oui mais le corps a dit non au bout d’un moment. Il ne pouvait plus marcher. Il avait tout un tas de micro-fractures de fatigue à un tibia. Il lui fallait du repos. Au début, ça n’a pas été simple à gérer car il ne vit que pour le rugby. Il y a eu des baisses de moral, on ne va pas s’en cacher. À l’arrivée, ça n’a pas été une année formidable avec peu de matchs. »

Désormais, la maman de l’ailier Varois savoure. Extrait:

« Tout ça n’a jamais été un objectif pour lui : le Top 14, la sélection nationale… Il gravit les marches à l’instinct. Il a toujours vécu le rugby à fond sans se poser de questions. C’est comme ça qu’il s’est construit. »

Publicité

5 Commentaires

  1. Publicité

  2. Havoc 8 novembre 2020 at 10h- Répondre

    La Normandie, patrie d’origine du rugby dans notre pays, nous fournit quelques pépites bienvenues.

  3. Raymond 8 novembre 2020 at 11h- Répondre

    Oui, belle pépite mais il faut qu’il reste à Toulon pour encore plus grandir. C’est dommage pour Rouen !
    Pilou Pilou

  4. RAPIDO 8 novembre 2020 at 12h- Répondre

    Etre nouveau et blessé c’est pas facile à toulon si t’es pas bien accompagné heureusement que le staff est plus que compétent dans ces moments là … l’année dernière villière ne répondait pas aux critéres de performance et les supporteurs se foutaient de la gueule de PC, prendre un joueur de féd 1 c’est pas assez chic pour certains ici … pour le pilier droit je souhaite vivement que sa blessure se guérisse et qu’il nous montre de quel bois il est fait comme gabin le fait cette année !!

  5. Max 8 novembre 2020 at 13h- Répondre

    Vous avez raison Md d’être fière de votre fils, comme beaucoup de supporters du RCT le sont
    Bravo minot !!

  6. Michel Fery . 8 novembre 2020 at 14h- Répondre

    Et c’est surtout pour cela qu’on l’M notre Gabin !.. Quelle détermination , et quel courage , ce garçon !.. Belle recrue . Merci Patrice !..

  7. Publicité