René Bouscatel répond aux critiques de Bernard Lemaitre !

René Bouscatel répond aux critiques de Bernard Lemaitre !

14 mai 2024 - 11:10

25 Commentaires

Publicité

Le président de la Ligue Nationale de Rugby, René Bouscatel était l’invité de Sud Radio ce lundi soir.

Ce-dernier a dans un premier temps évoqué la réussite d’Ugo Mola à la tête du Stade-Toulousain.

Il rappelle avoir été celui qui a choisi Ugo Mola pour prendre la succession de Guy Novès en 2015 et il en est très fier. Extrait:

« En 2015, quand Guy Novès est parti, j’ai choisi Ugo Mola. Pourquoi ? Car je le connaissais depuis qu’il était cadet. Il m’avait dédicacé une photo de champion de France Reichel en 1994 où il était en bonne compagnie avec notamment Garbajosa et Castagnède. Je savais qu’il était porteur de la philosophie du jeu du Stade-Toulousain, du jeu debout, du jeu de main. Je lui ai fait une confiance absolue et je ne me suis pas trompé car je crois que mon successeur Didier Lacroix en est complètement ravi. »

Questionné sur le règlement du Salary Cap, il réagit. Extrait:

« Toutes les règles sont faites pour être modifiées. Mais j’ai pris un engagement sur trois ans. Sur trois ans, on fige le Salary Cap. Mais c’est une nécessité. Les budgets sont différents mais les masses salariales sont identiques. Sur 14 clubs, 10 sont à la limite du plafond qui est de 11,7 millions d’euros. Trois flirtent avec et un seul club est en-dessous. »

Il explique également pourquoi la Ligue a lancé très tôt son appel d’offres pour les droits télé du Top 14, de 2027 à 2031. Extrait:

« Lancer la proposition des droits télé, c’est pour avoir une lisibilité. Pour que les présidents aient une lisibilité sur les droits télé qui restent une grosse partie des ressources des clubs. Si nous avons cette lisibilité, je pense que les clubs peuvent mieux se préparer sur des plans à plusieurs années. Donc le prix de réserve a été fixé à 130 millions. On recevra les réponses les 22 et 23 mai. Si les lots sont attribués, ce sera terminé. Sinon il y aura un second tours dans les jours qui suivent. Mais nous trouverons une solution. On veut faire augmenter les droits de manière harmonieuse et équilibrée, de répondre aux besoins des clubs et donner cette visibilité sur le temps. »

Il donne davantage de détails sur les lots proposés. Extrait:

« Le rugby a progressé dans ces 25 dernières années grâce aux droits de diffusion acquis par Canal + et à cette relation presque partenariale. C’est une évidence. Mais maintenant, il faut de la concurrence. On ne peut pas donner un seul lot. Il y a quatre lots, ce sont des packs. Quatre lots différents et on ne sait pas qui sera le mieux sur l’un ou sur l’autre. Ce n’est pas sûr que Canal + gagne tout. Il faut de la concurrence, c’est comme au rugby. Mais pour la première fois, on a inclus dans l’appel d’offre les droits de la Pro D2 car c’est un championnat qui gagne du terrain et qui progresse tous les ans. Cela nous permet de créer une synergie pour les deux divisions et le rugby professionnel. Il y a un lot dans lequel il y a une partie du Top 14 et la Pro D2.

Nous avons fixé un prix de réserve, c’est-à-dire que c’est le minimum pour attribuer les droits. On espère que ce prix montera et qu’il y aura de la concurrence pour faire monter les droits. Mais quand on va chercher trop loin, la chute peut aussi être difficile. Je vois les droits Anglais. Ils diminuent tous les ans. Peut-être car ils n’ont pas construit un produit, une compétition comme la notre, avec des montées et des descentes, une première et une seconde division. Nous nous construisons sur la durée. »

Pour conclure, René Bouscatel répond au président du Rugby Club Toulonnais, Bernard Lemaître, qui n’a pas manqué de critiquer certains choix effectués par la Ligue quant à la gestion du championnat Français. Extrait:

« C’est très simple : la Ligue Nationale de Rugby est la ligue sportive qui est en plein essor régulièrement. Nous avons deux championnats qui sont des modèles. Tout le monde est prêt à le dire : le Top 14 est le meilleur championnat du monde car nous avons des clubs avec la même masse salariale et qui sont en concurrence avec de l’imprévu, du suspense tout au long de l’année. C’est dû à la politique qui est menée. Il est sûr que les grands clubs préféreraient, surtout ceux qui sont adossés à un investisseur principal, abonder un peu moins dans le déficit du club, mais ceux qui vivent d’une économie réelle sont complètement satisfaits.

Si nous n’avions pas de Pro D2… Regardez le championnat Anglais : 12 clubs, pas de montée, pas de descente, pas de Pro D2. Des clubs sont en difficulté. Ils sont à 10. Les droits télé sont à 30 millions. On est loin des chiffres du rugby Français. Nous, ça tient car on a des règles très claires et le produit doit être concurrentiel. Si on pouvait donner plus, la Ligue distribuerait davantage. Mais nous avons une solidarité. Si un club venait à être en difficulté financière, un club de Pro D2 monterait en Top 14, un club de nationale monterait en Pro D2 sans difficulté.

Bernard Lemaitre parle d’un fond d’investissement et on a vu ce que ça donne : en Angleterre, CVC a versé une somme importante aux clubs et les clubs en ont fait ce qu’ils en ont voulu. Conclusion : ils ont 27% en moins de bénéfices à se répartir entre eux. Ils étaient déjà en difficulté et ils rajoutent à cette difficulté le fait d’avoir 27% en moins à se distribuer. En France, on augmente tous les ans la répartition.

Ce sont deux modèles différents. Si on est pour un modèle basé sur des franchises sans montée et sans descente, regardez ce que ça donne dans l’hémisphère Sud et les pays Celtes. S’il n’y a pas de montée et de descente, il y a moins d’actions, il y a moins de public. Le championnat Français est le seul qui arrive à amener des foules, des téléspectateurs tous les ans, on augmente le nombre de spectateurs dans les stades et le nombre de téléspectateurs. Ce n’est pas mal ! On est à plus de 15 000 spectateurs par match en Top 14. On est à près de 6 000 en moyenne en Pro D2. C’est pas mal ! »

Publicité

25 Commentaires

  1. Philou capitole 14 mai 2024 at 11h- Répondre

    Grand président de club et grand président de ligue,des fois il faut laisser parler les bilans ,et les grincheux aussi .

    J'aime 21
    J'aime pas 17
  2. Trinita 14 mai 2024 at 13h- Répondre

    Il yna aucun club qui fonctionne paf une économie réelle….. tous les clubs seraient en grande difficulté s’ils devaient gagner de l’argent qu’avec leur billetterie et boutiques…. aucun club de rugby ne fait de bénéfice, seul les victoires et les titres amènent plus de retombées financières, mais dès que t’es plus champion tes finances baissent.
    Et un mécène, ce n’est pas forcément un homme qui injecte de l’argent perso dans un club, c’est aussi tous les gros sponsors qui font vivre et maintiennent à flot les soi-disant clubs en économie réelle, qui ne le sont pas.

    Un club en économie réelle serait un club qui gagne de l’argent qu’avec sa billetterie et ses produits dérivés….. et ça, ça n’existe pas. Donc Bouscatel et sa clique devraient remercier un club comme Toulon qui a permis de faire sortir me rugby c.onsanguin cassoulet au delà des frontières de la France en influant énormément sur les droits télé.

    Tu enlèves le Rct du top 14, et tu retrouveras les deux clubs coc.ufiés que sont le ST et le SF en finale tous les ans, comme c’était avant….. dun ennui monumental où ils ont pu faire gonfler leur palmarès dans un championnat à deux équipes……. un Top2, après il y a eu un Top 4, maintenant on a un Top14 où du moins un Top12.

    J’aimerais qu’il y ait un jour un vrai championnat français qui reprente la France en entier et non juste la clique du sud ouest, qui sans les autres, ils n’existeraient pas…. Sortir de cette mafia LNR et FFR sud-ouestisée serait le plus beau cadeau que pourrait enfin vivre le rugby français. Il faudrait un milliardaire amoureux du rugby qui ne soit pas du sud ouest avec une mentalité propre et juste, qui aimerait financer un championnat français pro avec un système arbitral pro, et quon laisse les c.onsanguins dans leur top14 à la c……

    J'aime 25
    J'aime pas 25
    • Ernest Wallon 14 mai 2024 at 15h- Répondre

      Je ne vais pas relever les coquilles ni les fautes, tout le monde en fait, moi le premier. Mais le c.ontenu c’est quelque chose. Si quelqu’un peut m’ expliquer ce qu’il a voulu dire je suis preneur. Il parle d’économie réelle en mélangeant le ST (sans mécène) et le SF (avec mécène), de clique du sud ouest, de c.onsanguinité cassoulet, d’ennui, de proD2, de Toulon qui a sauvais le rugby français etc….C’est d’une pagaille indescriptible qui reflète celle de son cerveau.

      J'aime 26
      J'aime pas 14
      • Trinita 14 mai 2024 at 15h- Répondre

        T’as jamais pensé à la fermer ? C’est là où tu t’exprimes le mieux le troll…. 🤡

        J'aime 11
        J'aime pas 25
    • Ernest Wallon 14 mai 2024 at 15h- Répondre

      Je ne vais pas relever les coquilles ni les fautes, tout le monde en fait, moi le premier. Mais le c.ontenu c’est quelque chose. Si quelqu’un peut m’ expliquer ce qu’il a voulu dire je suis preneur. Il parle d’éc.onomie réelle en mélangeant le ST (sans mécène) et le SF (avec mécène), de clique du sud ouest, de c.onsanguinité cassoulet, d’ennui, de proD2, de Toulon qui a sauvais le rugby français etc….C’est d’une pagaille indescriptible qui reflète celle de son cerveau.

      J'aime 12
      J'aime pas 9
    • Papo 14 mai 2024 at 15h- Répondre

      C’est quoi ce chauvinisme d’une autre époque entre le Sud Ouest et le Sud Est, le cassoulet et la bouillabaisse. Ici on parle rugby c’est à dire une conception du jeu, une volonté de reussite de jeunes, un état d’esprit, une ouverture d’esprit, un ancrage regional. Ça n’empêche pass les rivalité , les casse pipe et autre festivités . Que ce soit dans le sud-est ou le sud-ouest

      J'aime 17
      J'aime pas 2
      • Trinita 14 mai 2024 at 17h- Répondre

        Ici je parle sur le sujet de l’article et sur des faits où les serails ont tjs existé. Pas de chauvinisme, sinon j’aurai dit un mécène toulonnais….. 😂

        J'aime 6
        J'aime pas 9
    • ralax31 14 mai 2024 at 16h- Répondre

      ca n’est pas très respectueux pour les clubs de biarritz, perpignan, clermont, colomiers et j’en passe …qui à cette époque là, jouaient le haut tableau

      J'aime 11
      J'aime pas 5
      • Trinita 14 mai 2024 at 17h- Répondre

        Revois ta géographie…

        J'aime 4
        J'aime pas 10
        • Ralax31 14 mai 2024 at 17h- Répondre

          Aucun rapport avec la géographie. Tu as mentionné que pendant les années 2000, il n’y avait que deux clubs qui trustaient les premières places hors c’est faux

          J'aime 11
          J'aime pas 1
    • Tachoires 14 mai 2024 at 16h- Répondre

      Tu as vraiment besoin de te faire soigner.

      J'aime 6
      J'aime pas 3
    • Tzztzz 14 mai 2024 at 23h- Répondre

      Tout d’abord ce que tu appelles des sponsors sont en fait des contrats commerciaux et cela rentre dans l’économie réelle des clubs que tu le veuilles ou non.
      Ce que tu suggeres n’est ni plus ni moins que de créer des franchises à grand renfort d’argents qui dans des lieux géographiques différents pour représenter artificiellement une France. Donc fini la méritocratie, les montées, les descentes. Tout devient artificiel pour ton bon plaisir de ne pas voir une certaines région que visiblement tu n’aime pas, réussir.
      Je ne parle même pas du fait que tu risque de te retrouver sans public dans les villes ou région ou les gens pourrait ne pas être intéressé par ce sport Tout comme le fait que le rugby en France pourrait à ce moment là suivre le même chemin que le rugby anglo-saxon. Puisqu’ils ont fait grosse modo ce que tu propose.
      Je t’invite à relire l’interview de la personne que tu déteste et de regarder les résultats qui sont factuels.
      Au passage ta mémoire te joue des tours il n’y a jamais eu de top 2. Clermont, Paris, Biarritz, Toulon, Toulouse… ont tous eu leurs années fastes à un moment.

    • Mike 15 mai 2024 at 00h- Répondre

      Désolé si seul Toulouse et le stade français jouaient les finales. Vous n’aviez qu a pas descendre et être aigri aujourd’hui. Vous avez deux titres de champion de France depuis que vous êtes remontez et tu veux donner des leçons. Je pense que castres sera plus à même de le faire. Sachant qu’ils ont battu vos mercenaires en finale. Je ne me permettrai pas de dire que v e ennuyeux quand un club est plus fort et qu il gagne. Vous avez méritez vos trois titres de champion d Europe d affilié de la même manière que les autres clubs ont gagné leurs titres.
      La vérité se trouve toujours sur le terrain et pas ailleurs.

    • Anonyerme ton claque mous 15 mai 2024 at 07h- Répondre

      D’accord avec toi trinitaire. Moi je pense que tout les clubs devraient e.nvoyer leurs espoirs quand ils rencontrent ces 2 clubs. Ça donnerai de l’expérience aux jeunes et on éviterait les blessures des titulaires vu que même si ces e clubs sont en difficulté sur le terrain, l’arbitrage les rattrapent. Ces clubs ont tout les droits donc protégé. Et ce n’est pas ce voyou de bouscatel qui va devenir neutre. Que ces clubs observent ce qu’ils se passent avec les saracens, bientôt ce sera leurs tour.

  3. Don Juan 14 mai 2024 at 14h- Répondre

    S’il a une photo dédicacée par Mola quand ce dernier était Reichel, alors ça ça change tout (même ses gros mensonges sur la masse salariale). Je promets sur la tête de Michel Delpech de ne plus jamais critiquer les wisigoths.

    J'aime 7
    J'aime pas 10
    • ross 14 mai 2024 at 15h- Répondre

      Champion, c’est Mola le sujet ou ton mecene qui perd trop d’argent en achetant des stars et veut l’aide de fonds d’investissement pour en arriver au rugby anglais ???

      J'aime 10
      J'aime pas 6
    • Ernest Wallon 14 mai 2024 at 15h- Répondre

      Ah non!!! Il ne faut pas que tu arrêtes tes critiques envers nous, elles sont d’un tel niveau que ce site n’aurait plu d’intérêt.

      J'aime 8
      J'aime pas 6
  4. Papo 14 mai 2024 at 15h- Répondre

    Je ne sais pas si tout ce qu’il dit est vrai, mais en tout cas le bilan du top 14 et de la Pro D2 est indiscutable (public, jeu, enjeu..).
    Et vu les autres sports (notamment le foot..) limiter l’envahissement de l’excès de fric et participer à une répartition des entrées financières changent tout. Et les excès financiers pour des Kolbe, Bigar et autres ça sert à quoi ?

    J'aime 15
    J'aime pas 1
  5. JMBégué 14 mai 2024 at 15h- Répondre

    Il suffit de mettre un article avec le nom de Bouscatel et le top 2 des toc..ards pointent le groin.

    J'aime 12
    J'aime pas 6
    • dutoit 14 mai 2024 at 15h- Répondre

      les memes qui badent Laporte

      J'aime 8
      J'aime pas 5
      • JMBégué 14 mai 2024 at 15h- Répondre

        Et ce même Laporte qui bossait pour le SF avec un millionnaire pour président. Ils devraient aimer pourtant.

        J'aime 6
        J'aime pas 2
    • Ernest Wallon 14 mai 2024 at 15h- Répondre

      Si le modé met un blocage sur Bouscatel, Toulouse, mafia cassoulet, melon, melonite, Novès, sud ouest, et tous les joueurs anciens ou actuels, le nombre d’articles chute des 3/4

      J'aime 9
      J'aime pas 4
  6. Toulouse 14 mai 2024 at 17h- Répondre

    Le manque de culture et l’argumentation sur des croyances (qui leurs vont bien) de certains ici est affligeant…
    Comment peut on affirmer que les clubs qui fonctionnent sous économie réelle n’existent pas? Ça voudrait dire que leur président mentent à la cour de compte, à la LNR à la FFR aux joueurs, aux supporters…
    S’il vous plaît, élevez le niveau. Critiquez ce système avec des faits et arrêtez de vous vautrer dans la déni en inventant des soi-disant complots des illuminati. On est plus au XVIIIe siècle! Il y a internet aujourd’hui (notamment)!

    • Dede34 14 mai 2024 at 21h- Répondre

      Ben c’est simple, pour certains l’économie réelle c’est uniquement la vente des billets et des peluches.
      Ils n’ont toujours pas compris que les revenus d’un club sont diversifiés.

      Cela peut-être de l’argent qui vient des diffuseurs, des annonceurs souvent favorisés par les diffuseurs, des indemnités de formations, des collectivités, des partenaires et sponsors et même de la vente de contrats.

      Ils n’imaginent même pas qu’il est possible d’avoir des sortes de socios comme les club de foot Espagnols.

      Bref toute l’inculture des piliers de comptoir des PMU.

    • Tzztzz 15 mai 2024 at 00h- Répondre

      C’est surtout que certains ont du mal avec la définition d’économie réelle.
      Nous avons un beau championnat, tres disputé meme si cette annee il semble quune equipe sorte du lot.
      Cela veut dire que la LNR travaille bien et pas que depuis que Bouscatel en est président.
      Il a raison de comparer aux autres championnats et de mettre en lumière que l’écart se cfeuse de plus en plus en terme de suivit du public et d’économie