Retour des galères pour Claude Atcher qui a passé 48 heures en garde à vue !

Retour des galères pour Claude Atcher qui a passé 48 heures en garde à vue !

15 mai 2024 - 21:31

0 Commentaire

Publicité

Claude Atcher, ancien patron du GIP-France 2023 a été placé en garde à vue mardi et mercredi, dans le cadre de l’enquête préliminaire ouverte en 2022 par le Parquet national financier.

La mesure a été levée ce mercredi, mais de source proche du dossier, RMC Sport est en mesure d’affirmer que l’ancien patron du GIP-France 2023, Claude Atcher, a passé 48 heures en garde à vue. Soupçonné de favoritisme et de prise illégale d’intérêts dans le cadre de l’enquête ouverte en octobre 2022 par le Parquet national financier, Atcher avait été écarté de l’organisation du Mondial 2023.

Toujours selon une source proche du dossier, les investigations portent principalement sur les conditions d’attribution d’une douzaine de marchés du GIP en violation des règles des marchés publics, notamment au profit de proches de Claude Atcher, a appris RMC Sport.

Les deux plaintes d’Achter classées début 2024

L’enquête ouverte il y a deux ans et demi des chefs de favoritisme, trafic d’influence, corruption, prise illégale d’intérêts et vente illégale de places, fait suite à un signalement conjoint de l’inspection générale des finances et de l’inspection générale de l’éducation, du sport et de la recherche. Elle a été confiée à la section de recherches de Paris (gendarmerie).

Début 2024, Claude Atcher avait vu ses deux plaintes dénonçant son éviction du GIP classées sans suite par le parquet de Paris. La première des deux plaintes a été classée pour auteur inconnu le 13 novembre dernier, tandis que la seconde l’a été le 30 novembre pour infraction insuffisamment caractérisée.

L’ancien patron du GIP est soupçonné de favoritisme et de prise illégale d’intérêts, dans une enquête qui s’intéresse tout particulièrement à une douzaine de marchés et à des pratiques contestables liées à la billetterie.

Parmi les marchés litigieux figure, comme le mentionnait Le Canard enchaîné s’appuyant sur le rapport des Inspecteurs généraux, celui concernant « la communication, fixé à 504 000 euros et remporté dans des conditions suspectes par la société Protocole présidée par Xavier Couture, associé de (Bernard) Laporte par ailleurs ». Dans le viseur également, le marché de coaching sportif passé par le GIP, dont nous avions révélé l’existence en juillet 2022, d’un montant de 89 000 euros et confié à Be On Coaching, une société employant le fils de Claude Atcher.

Via RMC Sport

Publicité

0 Commentaire