Richard Dourthe sans langue de bois sur la crise traversée par le XV de France

Richard Dourthe sans langue de bois sur la crise traversée par le XV de France

5 mars 2021 - 9:59

2 Commentaires

Publicité

Ce jeudi soir, Richard Dourthe s’est confié sans langue de bois dans le Late Rugby Club, pour évoquer la crise sanitaire que traverse actuellement le groupe France.

Dans un premier temps, Richard Dourthe indique que le professeur Roger Salamon n’a pas du tout à se mêler du sportif et doit rester dans son rôle de président de la Commission médicale de la Fédération Française de Rugby.

Pour Richard Dourthe, il est certain que les règles ont été transgressées au sein du groupe France, peu importe ce qu’en penser Roger Salamon. Extrait:

« Le professeur Roger Salamon n’a pas à parler comme cela et n’a pas à se mêler du sportif. Il est à la Commission médicale et il doit rester dans son domaine. On n’est pas là pour couper la tête à Fabien Galthié, à Bernard Laporte ou à Serge Simon. On a juste le droit de savoir ce qu’il s’est passé. Et ce n’est pas le problème du patient zéro. On veut savoir pourquoi les gens sont sortis de cette bulle et pourquoi on n’a pas respecté à la lettre ce qui aurait dû être fait. Trouver le patient zéro, ce n’est pas le problème. Mais les règles ont été transgressées. C’est ça le problème ! Alors quand j’entends le professeur Salamon qui dit que l’on a le meilleur entraineur et que l’on cherche des poux à Fabien Galthié, à Serge Simon et à Bernard Laporte… Ce n’est pas cela le problème ! On est en train d’essayer de mettre des mots sur une mauvaise communication au départ ! On rattrape. C’est comme un arbitre qui a fait une faute d’arbitrage et qui compense durant tout un match car il sait qu’il s’est trompé. »

Il rappelle ne vouloir couper la tête à personne mais veut simplement savoir ce qu’il s’est réellement passé. Extrait:

« On n’est pas là pour couper la tête à personne, on a jamais eu une équipe de France qui gagne autant de matches, mais il ne faut pas nous prendre pour des cons ! En Angleterre, ils mangent des pancakes au lieu des gaufres peut-être, mais en tout cas, il n’y a pas un cas ! Donc, il y a eu une erreur. On n’est pas là pour mettre des bâtons dans les roues de cette équipe de France qui tourne. Mais ce n’est pas normal d’avoir autant de positifs au sein du groupe France alors qu’il est protégé dans une bulle. Point. Le patient zéro, on s’en cague. On n’aurait pas dû faire tout ce que l’on a fait. Pour l’image du rugby et de l’équipe de France, ce n’est pas bon. Donc j’espère que le match contre l’Angleterre va bien se passer car ça va peut-être mettre un couvercle sur tout cela. Mais c’est certain : pour moi il y a eu des erreurs autant dans le comportement que dans la communication.

Richard Dourthe regrette également la communication effectuée par la Fédération Française de Rugby. Pour lui, elle est totalement ratée. Extrait:

« Et le préparateur physique qui était soit disant du doigt le patient zéro, maintenant on n’en parle plus. Maintenant c’est un joueur de rugby à 7, le professeur Salamon l’a dit. C’est le problème de cette communication : on dit que c’est lui pour exonérer tout le monde. Ce n’est pas bon ! C’est cela qui a posé problème car apparemment, ce n’était pas lui. Donc il a fallu trouver des parades sur une erreur de communication qui a été faite au début. Dire que l’on s’est trompé et que l’on fait tout ce qui est nécessaire pour cerner le Covid, on a merdé… voilà un discours comme ça, ça aurait été bien. Mais ce n’est pas le cas. On donne le bâton pour se faire battre à une opposition de la Fédération qui n’attend que cela. On est tous pour l’équipe de France et on veut tous qu’elle gagne. Mais la première chose à faire est de s’excuser et on se rattrape. On a trahi la confiance que l’on avait réussi à gagner. Tout le monde du rugby s’est mis derrière cette équipe à la supporter. Mais on trahi cette confiance car on a déconné ! On s’est cru supérieurs. »

Pour conclure, le consultant indique que ce n’est pas le moment de sanctionner l’équipe de France. Extrait:

« Ce n’est pas le moment de sanctionner. Quel serait le but de sanctionner maintenant ? De mettre un coup de fusil à l’équipe de France ? Notre rugby va mieux, notre équipe de France gagne et il faut réfléchir à la sanction. Il faut que ce soit exemplaire pour la population et que ça ne soit pas contraignant pour notre équipe. Mais à mon avis, c’est un joueur de rugby à 7 qui va être sanctionné puisque le professeur Salamon a dit que c’était lui le patient zéro. Vous voulez dire quoi à ça ? Mais la vérité, on ne la saura jamais ! Je ne suis pas énervé mais j’essaie de trouver une solution. »

De son côté, Matthieu Blin évoque une communication grossière de la Fédération Française de Rugby qui a failli à plusieurs niveaux. Extrait:

« Sur l’ensemble de l’argumentation, je pense qu’on ne peut pas faire plus énorme et plus grossier ou caricatural pour montrer que l’on n’a pas du tout envie de parler de ce pourquoi on est interrogé car tout ce qui a été dit autour de qui fait quoi, ce n’est pas au président de la Commission médicale de la Fédération de le dire, ce n’est absolument pas le sujet et ça dégrade même l’image de la question qui est posée en ce moment. Ils vont rencontrer des ministres et ils ont autre chose à faire en ce moment que de reconsulter des présidents de Fédérations. On est une fois de plus à côté ! C’est nous prendre pour des cons sans le vouloir. Là, on dit des choses qui sont complètement à côté. C’est très petit et je suis assez déçu de tout cela. »

Selon lui, il doit y avoir sanction. Extrait:

« L’Etat ne se gênera pas qu’il y ait des conséquences. Quand il y a erreur, il y a sanction. Et il faut qu’elle soit proportionnée à l’erreur et qu’elle soit réfléchie. Mais il faut toujours qu’il y ait une sanction quelle qu’elle soit sinon les choses n’avancent pas et la confiance ne revient pas. »

Pour conclure, Matthieu Blin a évoqué le gros coup de gueule effectué par Bernard Laporte aux joueurs, vendredi dernier. Extrait:

« Comme le sélectionneur est menacé, souvent, il y a le manager ou le président qui vient mettre un énorme coup de klaxon à tous les joueurs dans le groupe pour dire que s’il y en a un qui bouge… C’est certainement inapproprié car on ne sait pas si c’est un joueur qui fait fuiter les choses. »

Publicité

2 Commentaires

  1. Publicité

  2. GeGe 5 mars 2021 at 10h- Répondre

    Jamais vous ne serez satisfait c’est sur mieux que vous il n’y a personne

  3. Mattdrew83 6 mars 2021 at 08h- Répondre

    Richard ĎOURTHE dit les choses simplement et n en rajoute pas.
    Pour moi , trop d enjeux financiers dans cette affaire !.
    Il y a eu une connerie…
    En attendant , lOLLIVON TAO ne pourront pas jouer ce soir ! Merci qui ?

  4. Publicité