Romain Ntamack règle ses comptes avec ceux qui le critiquent

Romain Ntamack règle ses comptes avec ceux qui le critiquent

22 mars 2023 - 18:50

15 Commentaires

Publicité

Souvent critiqué dès qu’il effectue une prestation moins en vue, l’ouvreur international Français Romain Ntamack a souhaité se défendre lors d’un entretien accordé à L’équipe.

Ce-dernier affirme espérer avoir rappelé à certains qu’il sait prendre des initiatives et faire des percées.

Il répond aux critiques qui lui ont été faites suite à sa tournée ratée de novembre. Extrait:

« J’espère avoir rappelé à certains que je sais aussi prendre des initiatives, faire des percées, créer des breaks (il sourit). Je l’ai déjà fait, mais j’ai l’impression qu’on l’oublie un peu vite. Dernièrement, les matches se prêtaient moins à ça. Je m’appliquais à trouver d’autres solutions. Pendant quatre, cinq ou six matches, si ça ne s’ouvre pas en face de moi, je ne vais pas forcer les choses.

Je préfère être trop sage que me sentir frustré et faire les mauvais choix, foutre tout le monde dans la merde ! Je ne changerai pas. Même si j’entends souvent qu’on ne me voit pas, que je suis transparent… En regardant les matches plus en détail, on se rend compte finalement que j’étais dans toutes les actions et que la charnière a souvent appliqué les bons choix.

Je pense aux autres avant de penser à moi. C’est mon caractère. L’équipe est toujours passée avant ma propre personne. À la fin d’un match, ne croyez pas que je sois frustré ou aigri car je n’ai pas réussi à percer ou que je n’ai pas gagné de mètres ballon en mains. Si je termine un match avec zéro mètre gagné ballon en mains, mais que j’ai fait marquer trois essais à mes coéquipiers, je serai le plus heureux.

Mon insouciance a quelque peu disparu. Je prends un peu plus conscience des événements, de l’enjeu, de la pression, même si je parviens à garder ce calme et ce sang-froid. J’ai pris beaucoup en maturité, en expérience, en régularité. Je comprends mieux le jeu, la stratégie, ce qu’on attend d’un ouvreur. Je suis là où je souhaitais être, même si j’ai encore beaucoup de choses à acquérir. »

Il affirme être critiqué parfois à tort. Cela le frustre. Extrait:

« J’ai un nom, un poste qui fait parler. Il faut toujours sortir des copies presque parfaites pour avoir un soupçon de reconnaissance. Donc forcément c’est frustrant d’être critiqué, parfois à tort. Mais je ne m’attarde pas trop là-dessus.

Je n’avais aucun sentiment de revanche. Je ne joue pas au rugby pour répondre aux critiques. Mais un match comme le pays de Galles permet quand même de remettre les choses à leur place, de montrer que nous avons de bons joueurs en équipe de France.

Les attentes sont très élevées me concernant. J’ai compris que je n’avais pas le droit à l’erreur. Je peux faire un excellent match, mais si j’ai le malheur de faire une mauvaise passe, ce sera souligné. Je suis plus exposé. Je le sais. Raison pour laquelle il m’arrive parfois de couper le téléphone pour être tranquille. J’ai des ressentis, comme tout le monde. Parfois je suis agacé, parfois frustré, parfois amusé. »

Publicité

15 Commentaires