Ronan O’Gara pointe du doigt ses joueurs : « Nous sommes pénalisés par des joueurs qui portent des responsabilités cruciales »

Ronan O’Gara pointe du doigt ses joueurs : « Nous sommes pénalisés par des joueurs qui portent des responsabilités cruciales »

12 mai 2024 - 19:46

3 Commentaires

Publicité

Lors d’un entretien accordé à Sud-Ouest, le manager du Stade Rochelais, Ronan O’Gara s’est confié sur la lourde défaite de ses joueurs concédée contre l’UBB, ce samedi soir à Chaban-Delmas (34-14).

Ce-dernier avoue que son équipe a subi dans tous les secteurs de jeu. Extrait:

Ca a commencé après 20 secondes, et leur contre-ruck sur la première action, puis sur la seconde. Quelle est la solution ? On essaie de donner des messages, mais c’est bien pour l’avenir de vérifier que sans agressivité, tu ne gagnes rien. L’équipe avec le plus d’envie a gagné. En tant que coach, c’est difficile, mais en même temps, la solution est assez claire. Est-ce qu’on bosse les contre-rucks pendant la semaine, oui, mais cela veut dire que le travail n’est pas suffisant. Quelque chose doit changer, parce que si l’on fait la même chose chaque semaine avec des résultats différents, cela donne la définition du mal de tête, d’insanity en anglais (folie, NDLR).

Oui, l’UBB a très bien attaqué les rucks, a été très forte au sol, très impressionnante. Normalement c’est notre force mais la meilleure équipe a gagné et je dois la féliciter. Mon boulot est d’avoir trois, quatre jours pour changer quelque chose et pour être capables d’être performants contre Pau. Parce qu’en ce moment, ce n’est pas évident de penser qu’on peut gagner contre lui.

Il estime que l’équipe qui voulait vraiment gagner s’est imposée ce samedi. Extrait:

Il y a un moment où tu dis « stop, j’en ai marre » après 9 victoires du Stade Rochelais en 10 matchs. C’est bien, il y a beaucoup de justice dans le monde, et dans le sport aussi. L’équipe qui voulait vraiment gagner l’a fait. Nous, on est arrivés ici pour jouer un match propre, mais un match propre sans agressivité, ça ne sert à rien. C’est frustrant, difficile, surtout quand on regarde l’ambiance avant le match et les supporters qui ont fait le déplacement…

On ne peut pas les sous-estimer, ils sont fantastiques et c’est une grande arme, je peux imaginer leurs pensées et ce n’est pas positif. Les choses changent vite dans le sport mais je dois être honnête avec vous, les solutions ne sont pas évidentes pour mon équipe en ce moment. Je suis confiant, on peut répondre samedi prochain.

Il a la sensation que son équipe a pris 60 points après ce match. Extrait:

Oui, parce que c’est un derby et que c’est important. La semaine et l’énergie avant le match étaient bien mais l’essai avant la mi-temps (de Louis Bielle-Biarrey, en conclusion d’un mouvement de près de 100 mètres, NDLR) nous a fait beaucoup de mal. Ce n’est pas une excuse mais il y a un turnover de 14 points sur cette action ; c’est le jeu de l’UBB, on ne peut pas ne pas penser qu’elle peut jouer vite car elle le fait 3, 4, 5 ou 6 fois par match. C’est difficile, j’ai l’impression qu’on en a pris 60 alors que l’écart est de 20 points (34-14) avec tous nos cadeaux et les mauvaises choses qu’on a faites.

Il concède être inquiet pour la suite. Extrait:

Inquiet, oui, mais je dois oublier ça demain (dimanche) matin parce que je dois montrer le chemin. Tout est possible, c’est le championnat le plus fou au monde. Le but pour nous est d’être là, mais on n’est pas là, on est loin d’être là. Le match contre Pau est hyper important et même si ça ne s’est pas vu depuis quelques semaines, quelques mois, j’entraîne des compétiteurs. Notre orgueil est touché, j’ai de grandes pensées pour les supporters, les joueurs, on a besoin de montrer un meilleur visage que ça. Je pense qu’on va le faire.

Quand certains sont « off » et manquent d’agressivité, chez une équipe comme Bordeaux avec un ballon sec, tu en prends 50. Ça n’a pas été le cas lors des dernières vingt minutes et ça me donne beaucoup d’optimisme pour l’avenir, car ça aurait été facile de lâcher le match, ce qui n’est pas l’ADN du Stade Rochelais.

Pour conclure, il pointe du doigt certains de ses joueurs sans les citer. Extrait:

Beaucoup de joueurs ont fait un bon match. Je suis content de certains joueurs, mais nous sommes pénalisés par d’autres joueurs qui portent des responsabilités cruciales dans cette équipe. Je ne vais pas donner de nom car on perd et on gagne ensemble. Mais prendre 50 points contre Bordeaux avec un ballon sec, ce n’est pas normal.

Publicité

3 Commentaires

  1. Didier 13 mai 2024 at 05h- Répondre

    Pas de demi de mêlée, joueurs cramés, c plutôt de ta faute ronan

    J'aime 2
    J'aime pas 6
  2. Rene57 13 mai 2024 at 11h- Répondre

    Et pas de 10 , ni de 8 ……

    J'aime 2
    J'aime pas 2
  3. Rene57 13 mai 2024 at 11h- Répondre

    Peut être la grosse tête pour certains joueurs ?

    J'aime 1
    J'aime pas 3