Setariki Tuicuvu dévoile ses secrets pour impressionner tous les week-ends avec Toulon

Setariki Tuicuvu dévoile ses secrets pour impressionner tous les week-ends avec Toulon

16 mai 2024 - 12:09

2 Commentaires

Publicité

Setariki Tuicuvu est arrivé à Toulon l’été dernier, en tant que joker Coupe du monde, en provenance du CA Brive.

Rapidement, le Fidjien a convaincu le staff Toulonnais de le conserver.

Finalement, Setariki Tuicuvu a prolongé son bail avec le RCT jusqu’au mois de juin 2025.

Auteur de prestations XXL avec Toulon, il est le joueur le plus utilisé par le staff depuis le début de la saison.

Lors d’un entretien accordé au journal régional Var-matin, ce-dernier a évoqué son aventure avec le XV de la Rade.

Contre le LOU Rugby, Setariki Tuicuvu a cédé sa place d’ailier en cours de match afin de basculer au centre.

Il se confie sur sa polyvalence. Extrait:

« Changer en cours de match n’est pas simple, car les repères sont différents. C’est quand même une sacrée gymnastique du cerveau, mais j’essaye d’être le plus fiable possible. Bon, parfois je me loupe sur une combinaison… Alors quand j’ai 50 centimètres de retard, je mets un coup de reins, je regarde si le staff ne m’a pas vu et je change de direction. Je ne veux pas me faire engueuler le lundi (rires)! »

Il indique avoir besoin de beaucoup jouer pour performer. Extrait:

« Je fais partie des joueurs qui ont besoin de beaucoup jouer. J’enchaîne, je comprends mieux le jeu, je trouve ma place, je lis mieux les défenses, c’est vertueux. Et c’est ce qui me permet de garder un niveau constant. »

Toujours en forme et rarement blessé, Setariki Tuicuvu explique ne pas avoir de superpouvoir.

Il révèle cependant son secret pour garder la forme et éviter les pépins. Extrait:

« Non, je n’ai pas de superpouvoir, c’est juste qu’avec ma femme, nous faisons très attention à notre hygiène de vie. Par exemple, je ne m’interdis pas de faire la fête après un match, mais je ne fais pas n’importe quoi. Et le reste du temps, je suis calme, je reste chez moi. Et je dors beaucoup.

La veille d’un jour off, je me couche à 9 heures et je me réveille à 10 heures. 11 heures parfois. Et les lendemains de match, je dors toute la journée. Je reste au lit, je ne fais rien (rires). On s’est mis d’accord avec ma femme, ce sont les jours où je suis le moins disponible. Mais ne vous inquiétez pas: j’assure tous les autres jours de la semaine! »

En dehors du rugby, le Fidjien est tout aussi calme. Extrait:

« Quand je quitte le centre d’entraînement, je ne fais pas le fou. J’aime bien les temps calmes. Alors, je rentre, je retrouve ma femme et mon fils qui aura bientôt 3 ans. Et surtout, je ne parle pas de rugby à ma femme. Elle s’en moque du plan de jeu (rires). Non, mon temps en famille, c’est mon temps en famille. Je récupère, je me repose, on mange ensemble, on s’occupe de notre fils.

Mes loisirs? En dehors des moments où je joue avec mon fils, et c’est un travail à temps plein (rires), je joue pas mal à la PlayStation 5. Notamment à War Zone et à Fortnite, avec des coéquipiers de Toulon ou différents Fidjiens du Top 14. Mais je pense pouvoir dire que je ne suis pas brillant (rires). »

Publicité

2 Commentaires

  1. Esteve jean marc 16 mai 2024 at 12h- Répondre

    Bon gars bonne recrue

    J'aime 36
    J'aime pas 1
  2. guitou 83 16 mai 2024 at 18h- Répondre

    lui , ribbans et abadie sont vraiment de trés bonnes pioches 😉

    J'aime 17