Thibaud Flament : « Avec Uini Atonio devant moi, ça ne bouge pas trop normalement »

Thibaud Flament : « Avec Uini Atonio devant moi, ça ne bouge pas trop normalement »

7 novembre 2022 - 17:22

3 Commentaires

Publicité

Le deuxième ligne international Français Thibaud Flament s’est confié via Rugbyrama suite à la victoire des Bleus contre l’Australie, ce samedi soir au Stade de France.

Il est revenu sur cette victoire contre les Wallabies. Il est soulagé. Extrait:

« La fin de match a été très tendue. On savait, pour l’avoir analysé, que cette équipe gagnait ou perdait systématiquement ses matchs avec moins de quatre points d’écart, qu’elle était capable aussi de revenir au score sur les fins de match. Cela s’est vu encore une fois… Au début de mandat, le XV de France avait plutôt tendance à perdre ce genre de match. Même si ce n’est que d’un point, c’est toujours positif de l’emporter. Il faut retenir la victoire. »

Ce-dernier a été contraint d’évoluer à droite de la deuxième ligne suite au forfait de Paul Willemse. Une nouveauté pour le Toulousain. Extrait:

« C’était effectivement un challenge pour moi. C’est un poste auquel je joue moins, même s’il m’arrive d’y être aligné. Cela m’excitait beaucoup et j’étais très content de pouvoir y postuler. Je le voyais comme une opportunité et je voulais tout donner. J’essaye de beaucoup me concentrer sur les tâches obscures, les rucks, les plaquages, d’y mettre énormément d’envie. Bref, le travail de 5.

Au départ, j’ai un peu galéré à trouver la bonne position dans ce secteur. Maintenant, je pense que ça y est. Puis, de toute façon, avec Uini Atonio devant moi, ça ne bouge pas trop normalement (sourire). Cela m’a permis d’avoir tout de même quelques automatismes. »

Désormais, il se penche sur le match contre l’Afrique du Sud. Extrait:

« C’est encore un gros défi. On sait que c’est une équipe très frontale, qui aime l’affrontement. On s’attend une nouvelle fois à un énorme combat. Elle sera un peu vexée (après la défaite en Irlande, NDLR) mais, avant de vite basculer, on va récupérer un peu.

Cela fait partie du cheminement jusqu’à la Coupe du monde. C’est une équipe que nous n’avons pas encore croisée. Ce sont les champions du monde en titre et le défi sera grand, dans la continuité de ce que nous construisons. On a envie de voir où on se situe par rapport à chaque adversaire, d’engranger un maximum de confiance et de vécu sur le terrain contre chacun d’entre eux pour aborder au mieux le prochain Mondial. Cette équipe fait figure de référence, notamment devant. Cela sera un beau test. »

Publicité

3 Commentaires

  1. Publicité

  2. Toulousain31 7 novembre 2022 at 20h- Répondre

    Sacrée recrue toulousaine …
    Inconnu il y a 2 ans … déjà en EDF et bientôt titulaire indiscutable ..
    Son compagnon du stade meafou le rejoindra bientôt

    J'aime 3
    J'aime pas 1
    • Mola the best 7 novembre 2022 at 22h- Répondre

      Meafou depuis sa suspension et ce qu’on lui a appris pour plaquer dans les règles, je le trouve moins bon, tout en retenue. Il fait trop de fautes encore pour espérer une sélection.

    • Eddy 8 novembre 2022 at 13h- Répondre

      Il m’a agréablement surpris.
      Il a fait le boulot en 5, c’est vrai bien aidé par la masse d’ Atonio pour caler la mêlée.
      Puis il est pour l’instant clairement le numéro 1 en 4, bien au dessus de Woki à l’heure actuelle.
      Chapeau.

  3. Publicité