Urios : « Si Romain Buros ne s’était pas blessé, on ne l’aurait pas vu cette année »

Urios : « Si Romain Buros ne s’était pas blessé, on ne l’aurait pas vu cette année »

16 janvier 2022 - 21:03

2 Commentaires

Publicité

Ce dimanche après-midi, Bordeaux-Bègles s’est imposé à domicile contre les Scarlets sur le score de 45 à 10 dans le cadre de la troisième journée Européenne.

Le manager Bordelais, Christophe Urios a exprimé sa satisfaction à l’issue de la rencontre.

Selon lui, ses joueurs ont été plus forts physiquement que les Gallois.

Il l’affirme : le contrat est rempli. Extrait:

« C’était important de gagner. On avait fait une entrée en matière pas comme on le souhaitait avec une défaite amère face à Leicester (13-16). Il y a eu ce match reporté chez les Scarlets avec 2 points du match nul (0-0). On savait qu’on n’avait pas le droit à l’erreur. Avec tout ce qui s’est passé dans la semaine, on a joué un match avec un collectif remarquable. Ça montre la qualité de ce groupe. J’ai trouvé qu’on était plus fort qu’eux physiquement. C’est une équipe qui reste dangereuse avec un jeu très atypique, capable de beaucoup jouer, mais tactiquement, c’est un match facile.

Le contrat est rempli. Maintenant, il n’y a que Castres qui peut nous passer devant. On n’est pas en 8e de finale, tout est jouable. »

Dans la foulée, il ne manque pas de complimenter son jeune arrière Louis Bielle-Biarrey. Extrait:

« Louis Bielle-Biarrey est un garçon qui a du talent, qui travaille, qui n’a peur de rien. Si Romain Buros ne s’était pas blessé, on ne l’aurait pas vu cette année car il n’était pas programmé pour jouer cette année même si à l’entraînement il est bon, traverse le terrain, cela nous interpelle. Mais notre rôle est de le protéger. Il a fini avec les deux mollets crampés. »

Publicité

2 Commentaires

  1. Publicité

  2. Sylvestre Twester 17 janvier 2022 at 09h- Répondre

    Arrête Urios, tu as joué devant une équipe qui elle n’a foulé les terrains qu’une seule fois en trois mois. Tu aurais mis en face les espoirs ils auraient gagné de la même manière. Ton discours devient pathétique et manque d’intelligence.

    J'aime 5
    J'aime pas 15
    • Andre 17 janvier 2022 at 09h- Répondre

      Effectivement ou il a raison c’est sur l’intensité physique point , après Urios devient pénible avec ces raisonnements il a pris la grosse tête c’est dommage car c’est un très bon manager. Quand a Louis-Bielle on a découvert un vrai numéro 15 !!

      J'aime 1
      J'aime pas 10
  3. Publicité