World Rugby prend des décisions concernant les commotions cérébrales

World Rugby prend des décisions concernant les commotions cérébrales

14 juillet 2021 - 11:29

1 Commentaire

Publicité

World Rugby intensifie son suivi des joueurs victimes de commotions cérébrales en imposant un recours plus important à des consultants extérieurs aux médecins des équipes.

World Rugby a annoncé mercredi l’extension du recours à des consultants extérieurs aux équipes en matière de commotion cérébrale qui deviendra « obligatoire » dans plusieurs cas dont celui du retour au terrain dans les dix jours suivant la blessure.

Outre celui de la reprise dans un délai de dix jours, ils seront aussi saisis pour les joueurs ayant déjà subi une commotion « au cours des trois derniers mois », ceux déjà victimes de « deux commotions cérébrales ou plus au cours des 12 derniers mois » et ceux ayant contracté cinq blessures de ce type « ou plus depuis qu’ils ont débuté le rugby ». « Notre engagement à étendre cette initiative à l’ensemble du rugby d’élite (…) est un grand pas en avant pour le bien-être des joueurs. Il reconnaît et soutient totalement la nécessité de garantir une approche individualisée basée sur le risque« , se félicite Eanna Falvey, responsable médical de World Rugby.

Publicité

1 Commentaire

  1. Isidore 15 juillet 2021 à 09h- Répondre

    Ma foi, c’est déjà une prise de conscience, mais Wold Rugby s’attaque aux conséquences et non au causes,
    c’est à dire souvent aux plaquages lqui d’une manière ou d’une autre et surtout au fait que le joueur ne se baisse pas touchent la tête et le rachis cervical, dont par exemple Botia est le spécialiste.
    D’autre part on ne peut pas dire qu’on ne sait pas les effets délétères à longs termes il y a des précédents.