Yanis Boulassel raconte son départ de Toulon pour Béziers et évoque son avenir

Yanis Boulassel raconte son départ de Toulon pour Béziers et évoque son avenir

15 mars 2024 - 8:48

5 Commentaires

Publicité

Le jeune talonneur Toulonnais Yanis Boulassel a quitté le club Varois en cours de saison afin de rejoindre le club de Béziers en Pro D2, sous la forme d’un prêt.

Interrogé via Var-matin, ce-dernier est revenu sur son départ soudain du RCT.

Il affirme que tout est allé très vite. Extrait:

Je ne vous cache pas que ça s’est fait assez vite. J’ai été prévenu le mardi et le dimanche j’étais déjà sur Béziers. J’ai quand même eu besoin d’une petite semaine d’adaptation. J’ai été bien entouré par les mecs et tout le staff, donc sincèrement, mon adaptation à la vie ici s’est faite plutôt vite. Il y a le même soleil qu’à Toulon alors ça aussi, ça fait du bien !

C’est Pierre Mignoni qui a évoqué cette opportunité de prêt à Yanis Boulassel. Extrait:

Pierre Mignoni m’a appelé pour me dire que Béziers était intéressé par mon profil. Pierre Caillet, le manager de l’ASBH, m’a ensuite contacté pour échanger avec moi et me parler d’un possible prêt. Toutes les étoiles étaient alignées, alors ça s’est fait rapidement et je suis super content.

Pierre Mignoni m’en avait déjà parlé, tout en me disant qu’il ne me laisserait pas partir n’importe où. L’idée, c’était de trouver une bonne opportunité. Là, Béziers, c’est une super occasion pour jouer et me montrer.

Il explique son arrivée à Béziers. Extrait:

Je suis encore un jeune joueur, c’est vrai. Je suis parti à Béziers sans trop me prendre la tête. Dans le vestiaire, je connaissais déjà William Van Bost ou encore Thomas Hoarau, des mecs qui ont joué à Toulon. Ils m’ont vite pris sous leur aile et ça a facilité mon acclimatation. Les gars ici sont simples. C’est une super bande. Ça s’est fait vraiment naturellement.

J’ai été très bien entouré par ma famille et ma copine. Ils ont été très présents pour moi. J’ai été mis dans les meilleures conditions pour me sentir bien ici, à Béziers. Le staff et tous les gens qui gravitent autour du club se sont démenés pour me trouver un appartement, par exemple. L’objectif, c’est aussi que je sois bien dans ma vie hors rugby pour être performant sur le terrain.

Quand un club est sur toi et qu’il vient te chercher, ça fait quand même plaisir. Ils m’ont apporté beaucoup de considération et ça m’a mis en pleine confiance. J’ai été lancé dans le bain directement.

Il affirme être allé à Béziers pour gagner du temps de jeu. Extrait:

On a échangé et au départ, il m’a dit qu’il avait besoin de moi sur toute cette fin de saison. Ils avaient un besoin à ce poste et de mon côté, j’étais en recherche de temps de jeu. À Toulon, je n’en avais pas trop. En arrivant ici, j’ai tout de suite « matché » donc c’est vraiment positif comme choix.

Je savais en arrivant que j’allais jouer directement. Pas forcément comme titulaire, mais au moins sur la feuille. Dès le premier entraînement, j’ai senti que ça s’était bien passé. J’ai essayé de ne pas trop me poser de questions et simplement de kiffer, tout en m’investissant à fond. J’ai été entouré par les leaders du club qui m’ont vraiment rassuré.

Il ne cache cependant pas son envie de revenir à Toulon. Extrait:

Mon objectif, cette saison, c’est d’aller le plus loin possible avec mon club. Normalement, on va jouer la phase finale. Pouvoir participer à cette aventure et gratter le maximum de temps de jeu, ça serait déjà vraiment très bien. Ensuite, forcément que je pense à Toulon. Je suis en prêt et je ne suis toujours pas parti! C’est toujours dans un coin de ma tête même si je reste disponible à 100 % pour Béziers. Je suis à fond avec le club.

Il précise rester en contact avec le staff Toulonnais. Extrait:

Pierre Mignoni m’envoie un message toutes les semaines pour prendre des nouvelles et me demander comment ça se passe. Il reste très disponible et je sais qu’on peut échanger à tout moment. Mais franchement, je ne suis pas surpris. Je m’attendais à ça. C’est un super mec. Laurent Emmanuelli aussi m’appelle souvent pour échanger. Je ne suis pas laissé seul à l’abandon. Le staff me suit et c’est important pour moi.

Yanis Boulassel a quitté Toulon juste avant le départ de Christopher Tolofua vers Montpellier. Il indique ne pas du tout regretter son choix. Extrait:

Quand Chris est parti, je ne me suis pas dit une seule fois que j’aurais dû changer de choix ou quoi que ce soit. C’est le destin, comme je le dis souvent. Je suis bien où je suis, mais ce qui est une certitude, c’est que j’aimerais un jour revenir à Toulon. Mais pour l’instant, je suis Bittérois.

Une chose est sûre : il n’aurait pas souhaité être rappelé par Toulon suite au départ de Tolofua. Extrait:

J’ai eu une petite crainte d’être rappelé directement, c’est vrai. Ça faisait deux semaines que j’étais à Béziers, je m’éclatais et je ne me voyais pas repartir immédiatement. Je sais que s’il se passe quoi que ce soit, certainement que Pierre Mignoni pensera à moi, mais pour l’instant, ils ont l’air d’avoir les armes, à Toulon, pour faire la meilleure fin de saison possible. De mon côté, ça me permet de jouer et de gagner en expérience en Pro D2.

Publicité

5 Commentaires