Camille Lopez se confie sur son avenir !

Camille Lopez se confie sur son avenir !

23 mars 2023 - 9:44

1 Commentaire

Publicité

L’ouvreur de l’Aviron Bayonnais, Camille Lopez s’est confié via RMC Sport pour évoquer la saison effectuée par le club Basque.

Ce-dernier l’avoue : il ne s’attendait pas à jouer le top 6 avec Bayonne au moment de sa signature à l’Aviron. Extrait:

« Lorsque j’ai signé à Bayonne à l’été, qui remontait de Pro D2, je m’attendais à galérer et à lutter pour le maintien mais en aucun cas à batailler pour une place qualificative dans le Top 6. Mais les résultats de début de saison et la confiance que l’on a engrangée ici à Jean-Dauger nous ont permis d’être là où nous sommes aujourd’hui.

Quand tu travailles dans le positif et la bonne humeur, c’est toujours plus facile d’avancer et de performer. Le groupe s’est construit comme ça. Et on a aussi eu une bonne étoile sur certains matchs que l’on aurait dû perdre et que l’on a gagnés. On peut donc considérer que l’on est béni des Dieux. »

Il l’affirme : Bayonne ne peut plus se cacher désormais concernant la course au top 6. Extrait:

« En considérant que le maintien en Top 14 est acquis à 99%, on ne peut plus se cacher même si pour l’évolution de l’Aviron, je considère que l’on a franchi l’étape un peu trop vite. Mais maintenant que l’on y est (dans cette course à la qualification), on va tout faire pour la décrocher. Et, à mon âge avancé (il aura 34 ans le 3 avril), les occasions risquent de ne pas se représenter tous les ans. »

Questionné sur son avenir, Camille Lopez n’exclut pas une prolongation de contrat avec Bayonne. Extrait:

« C’est l’avenir qui le dira. Aujourd’hui, ça se passe très bien mais c’est un sport énergivore qui demande beaucoup de sacrifices physiques et mentaux. Une chose est sure, tant que la passion m’animera, je continuerai même si je ne suis pas le seul décideur. Avec le président on en rigole, on se met quelques pièces mais, ça s’arrête là pour l’instant. On verra avec le temps ce qui se présente. »

Pour conclure, l’ouvreur Bayonnais évoque le match à venir contre Pau qui se jouera à Anoeta devant 35 000 supporters. Extrait:

« Ce sera forcément un événement particulier, surtout pour l’Aviron, qui a choisi de délocaliser cette rencontre et d’amener avec lui ses 35.000 supporters à la frontière espagnole. Mais la fête ne sera belle que si il y a victoire au bout. Nous n’aurons certes pas les mêmes repères qu’à domicile, mais nous pourrons compter sur tout le peuple basque pour nous soutenir à Anoeta. »

Publicité

1 Commentaire