Christophe Urios annonce la couleur : « Aujourd’hui j’ai la rage et je suis prêt ! »

Christophe Urios annonce la couleur : « Aujourd’hui j’ai la rage et je suis prêt ! »

19 janvier 2023 - 18:38

1 Commentaire

Publicité

Le nouveau manager de Clermont, Christophe Urios s’est confié via Midi Olympique pour évoquer son arrivée à Clermont.

Ce-dernier souhaite dans un premier temps rendre hommage à son prédécesseur Jono Gibbes, lequel a été licencié en début de semaine. Extrait:

« Avant de débuter, je tiens à rendre hommage à Jono Gibbes. J’apprécie l’homme. Aujourd’hui je fais le beau, mais il y a deux mois j’étais à sa place. Pour revenir à la question, effectivement c’est une situation particulière. »

Il l’affirme : c’est la première fois qu’il arrive dans un club en cours de saison. Extrait:

« C’est la première fois que je prends un groupe en cours de saison, la semaine va être très courte parce que je débute lundi avec les joueurs. On devra vite attaquer fort face à Lyon. On a fait des visioconférences avec le staff et les joueurs, et lundi ce sera plus charnel ! C’est l’avantage et l’inconvénient de cette situation. Je vais travailler avec un staff déjà en place, il faut les respecter. Moi je viens seul et j’ai six mois pour évaluer le fonctionnement. Aujourd’hui j’ai la force et l’intention d’embarquer le staff avec moi et qu’on grandisse ensemble ! »

Une chose est sûre : il a la rage et se dit prêt à relever ce défi. Extrait:

« J’étais en contact avec d’autres clubs en novembre mais je ne me sentais pas capable. Mais je savais qu’après les fêtes de fin d’année j’allais repartir. Je ne m’étais jamais fait débarquer en 21 ans et je comprends aujourd’hui les mots de José Mourinho quand il disait « on devient un vrai entraîneur quand on se fait virer ». Je ne comprenais pas pourquoi il disait cela. Alors je faisais le beau, en disant que je ne m’étais jamais fait virer mais au moins je suis un vrai entraîneur ! Aujourd’hui j’ai la rage et je suis prêt ! »

Il se dit très heureux de rejoindre un club avec une identité si forte. Extrait:

« Quand je suis parti de Castres, j’avais trois clubs privilégiés. Le premier c’était Bordeaux-Bègles et le deuxième Clermont. Sincèrement, quand j’ai eu les premiers contacts samedi dernier ça m’a fait quelque chose. C’est un club avec une identité forte. L’ASM c’est une marque aujourd’hui. J’ai également été rassuré sur l’ambition du président de ramener le club dans les six. »

Publicité

1 Commentaire

  1. Publicité

  2. Saint jacques 19 janvier 2023 at 19h- Répondre

    Il nous aurait fait du bien …
    Peut etre !
    J’en suis a envisager tout sauf ce qu’on encaisse depuis decembre 2022

  3. Publicité