Gabin Villière : « Je ne sais pas si ça a été moche mais ça a été très dur »

Gabin Villière : « Je ne sais pas si ça a été moche mais ça a été très dur »

12 mai 2024 - 9:21

2 Commentaires

Publicité

L’ailier du Rugby Club Toulonnais, Gabin Villière s’est confié en conférence de presse à l’issue de la victoire remportée contre le LOU Rugby, ce samedi au Stade Mayol.

Ce-dernier confirme que la victoire a été très dure à remporter. Extrait:

« Je ne sais pas si ça a été moche mais ça a été très dur. Il n’a rien fallu lâcher pendant 80 minutes. Ca a été des hauts et des bas pendant tout le match car on n’a jamais su prendre le large au score. A chaque fois que l’on marquait ils marquaient aussi. Ca a été une partie très accrochée mais on a su l’emporter à la fin et c’est le plus important. Cela nous montre que nous ne sommes pas arrivés. C’est positif car ça nous laisse la tête sur les épaules pour la fin de la saison.

On a fait pas mal de fautes techniques, on a pris des pénalités, moi le premier d’ailleurs. Ca leur permettait de revenir jouer chez nous. Même si on a eu une défense très correcte notamment en première mi-temps. On a un peu plus subi en seconde période. Cela leur a permis de rester dans le match. »

Il indique ne pas avoir été surpris par le niveau du LOU. Extrait:

« Je n’ai pas été surprise par le LOU. On est surpris par personne car toutes les équipes sont difficiles à manœuvrer. Rien ne se ressemble d’un week-end à l’autre. On savait que ça n’allait pas être simple et déjà de le gagner c’est énorme. Pas mal d’équipes perdent à domicile, c’est un constat. C’est une très bonne chose de prendre des points contre Lyon. Ils jouaient gros ce soir et ils avaient très faim. »

Il explique pourquoi le RCT a rencontré tant de difficultés à venir à bout de cette équipe Lyonnaise. Extrait:

« C’est l’envie de bien faire et de produire qui nous a coûté et fait douter. On a voulu essayer de jouer un peu plus, de se libérer un peu plus, de jouer et on s’est manqué à quelques reprises. On a tous fait une ou deux petites fautes. Il faut corriger cela pour la semaine prochaine.

Il faut mieux conserver la balle, faire davantage de temps de jeu. Il faut garder un peu plus le ballon pour provoquer des fautes et pour avancer et ne pas s’emballer à chaque fois.

On essaye aussi de mettre la tête dans les rucks et de chercher des contre rucks car on sait qu’il peut y avoir des opportunités de gratter des ballons et créer des contre rucks. On se trouve en défense et on se créé des opportunités derrière. »

Dans la foulée, il affirme que les coups de pied de Baptiste Serin sur les extérieurs pour les deux essais du RCT n’étaient pas prévus. Extrait:

« Ce n’était pas prévu, c’était une adaptation au jeu et on a su se trouver. C’est chouette de ne pas tout programmer et tout préparer. On s’est adapté et ce n’était pas du tout prévu. Lyon était plutôt serré et ça nous a permis de jouer un peu plus sur nos extérieurs. C’est une adaptation. »

Sur le plan personnel, il indique retrouver certain automatismes. Extrait:

« Ca faisait trois semaines que je n’avais pas joué. Il faut retrouver les connexions avec les mecs et les automatismes même si on bosse dur aux entrainements. Il n’y a rien de plus vrai que les matches pour l’intensité et les prises de décision. Ca fait du bien de rejouer et de retrouver des automatismes. »

Pour conclure, Gabin Villière dévoile l’objectif du RCT en cette fin de saison. Extrait:

« L’objectif c’est le top 6 pour être honnête car le championnat est très serré. Voir les beaux jours revenir et jouer dans ce stade plein qui nous apporte vraiment une grosse énergie notamment aujourd’hui on en a eu énormément besoin pour chercher des points. On commence à sentir une belle atmosphère. On va tout faire pour pas avoir de regret et on va tout faire pour jouer les phases finales.

Il faut regarder que nous. Il faudrait gagner deux ou trois matches sur les trois derniers matches. Plus on gagne tôt plus on pourra se rassurer pour la suite et avoir moins de pression. On regarde un peu à côté mais on ne pense qu’à nous car on a la chance d’avoir notre destin entre les mains. Je pense qu’il faut que ça nous serve et il ne faut pas avoir de regret et ne pas lâcher un seul match car ce serait un gros regret de ne pas se qualifier. »

Publicité

2 Commentaires

  1. Mat 12 mai 2024 at 09h- Répondre

    Dur pour les supporters aussi.et pas joli c est sur. cette équipe est inconstance.

    J'aime 3
    J'aime pas 5
  2. Anenath 12 mai 2024 at 13h- Répondre

    Gros rachat escompté a Mathon où il faudra non seulement ramener des points mais mettre le bleu de chauffe durant 80 minutes
    Oyo à domicile c’est au moins aussi fort que le Lou qui s’est présenté samedi à mayol