Guilhem Guirado sur son départ du RCT : « Le club connaissait une situation délicate qui ne collait pas réellement avec mes ambitions »

Guilhem Guirado sur son départ du RCT : « Le club connaissait une situation délicate qui ne collait pas réellement avec mes ambitions »

3 novembre 2022 - 10:11

10 Commentaires

Publicité

Le talonneur international Français Guilhem Guirado a raccroché les crampons au mois de juin dernier.

Le nouveau retraité sportif s’est confié dans les colonnes du journal régional Var-matin pour évoquer la fin de sa carrière.

Selon lui, c’était réellement le bon timing pour mettre un terme à sa carrière. Il ne s’est jamais posé la question de continuer une ultime saison. Extrait:

« C’était le bon timing, et j’avais pris cette décision dès la signature de mon contrat avec Montpellier, en 2019. Je savais que je partais pour trois saisons. À l’époque, j’avais ressenti, après des années à partager mon énergie entre la sélection et le club, le besoin de connaître une expérience où je n’étais dévoué qu’à ma vie de club, comme c’était le cas au début de ma carrière. Et j’imaginais cela sur trois ans. Donc la question de continuer ne s’est pas posée. »

En 2019, Guilhem Guirado décide de quitter Toulon et signe à Montpellier pour trois saisons. Il explique clairement qu’à cette période, les ambitions du club Varois ne collaient plus avec ses ambitions personnelles. Extrait:

« Je n’étais pas seulement bien à Toulon: j’y étais heureux et redevable de tout ce que Toulon m’a apporté. Quand le RCT est venu me chercher, en 2014, c’était une période particulière pour moi, car je venais de quitter l’USAP, mon club de toujours, de vivre une descente en Pro D2… Mais ma rencontre avec Mourad Boudjellal et Bernard Laporte m’a redonné confiance. Ils m’ont donné une seconde chance. Et ces cinq années ont été fabuleuses. Mais en 2019, j’étais en fin de contrat, et il a fallu prendre la décision. J’ai remué la question un paquet de fois dans ma tête… J’étais prêt à rester, mais le club connaissait une situation délicate, qui ne collait pas réellement avec mes ambitions. »

Il affirme notamment avoir quitté Toulon car il était pressé de remporter un titre. Or, il savait très bien que cela allait prendre du temps avec Toulon car une nouvelle génération était en train d’éclore. Extrait:

« Une nouvelle génération arrivait, ce qui allait mettre du temps, alors que moi, j’étais pressé. Je savais que le temps m’était compté, j’ai donc choisi de tenter un dernier challenge pour savoir si j’étais capable de me remettre en question, de réussir sous de nouvelles couleurs, dans une nouvelle ville… Puis j’ai eu la chance de rencontrer Vern Cotter et de signer à Montpellier en 2019. Comme à Perpignan et Toulon, j’ai découvert un club sanguin, avec quelques périodes de crises, mais ce passage à Montpellier a été une belle fin. »

Dans la foulée, il se confie sur son aventure avec le club de Montpellier. Extrait:

« A Montpellier, j’ai l’impression d’avoir vécu dix saisons en trois ans. Déjà avec Toulon, j’ai parfois eu le sentiment de vivre quatre ou cinq saisons en une… Au final, c’est comme si j’avais connu une carrière pro de 30 ans (rires). Mais c’était écrit ainsi, et je me suis évertué à toujours rester loyal, à représenter l’ensemble des joueurs. C’est ce qui m’a animé, et me rend fier aujourd’hui. J’ai toujours apporté beaucoup d’importance à l’humain, et j’ai bien fait. »

Guilhem Guirado avait prévu d’aller au Stade Mayol pour le match entre Toulon et Montpellier. Il ne pourra finalement pas y être. Extrait:

« Je devais me rendre au stade, mais malheureusement je ne vais pas pouvoir, car le match est dimanche à 21 heures, et comme la rentrée est le lendemain… C’est partie remise, car si je ne viens pas rapidement, Benoit Paillaugue et Mathieu Bastareaud vont me taper sur les doigts (rires). »

Aussi, l’ancien talonneur du XV de France a parlé de ses deux amis Benoit Paillaugue et Mathieu Bastareaud qui se retrouvent à jouer sous les mêmes couleurs cette saison. Extrait:

« Benoit était dans une période de doute après sa blessure. On a beaucoup échangé, et sa décision de se lancer un nouveau défi était la meilleure. Puis il réalise de belles prestations, est épanoui et se rend compte que, même s’il n’a jusqu’alors été l’homme que d’un seul club, il peut y avoir de belles choses ailleurs. C’est triste de partir quand on est très attaché à un club, mais il s’est offert le droit de vivre d’une belle histoire. Mathieu, je suis vraiment subjugué par sa force, sa détermination et son envie de revenir. Il a cette résilience et cette abnégation qui forcent le respect. Il faut être courageux pour décider de redevenir joueur alors que pendant un mois, vous avez perdu l’usage de vos jambes… J’étais très touché quand il s’est blessé, et je suis fier qu’il soit revenu. Et à un super niveau. »

Pour conclure, Guilhem Guirado mise sur une victoire du Rugby Club Toulonnais à domicile contre Montpellier. Extrait:

« Toulon joue à la maison, alors je vais donner mes faveurs à l’équipe qui reçoit, pour que le public soit heureux (sourire). Puis connaissant la maison, et connaissant Pierre Mignoni, les Toulonnais ont besoin de cette victoire, sinon ils vont passer de mauvaises vacances (rires). Mais pour conclure, je suis heureux d’avoir associé mon nom à l’histoire de deux clubs. Ça veut dire que je n’ai pas été que de passage, et ça me touche, ça me rend fier. Et c’est peut-être grâce à ça que je suis passé plus facilement à autre chose »

Publicité

10 Commentaires

  1. Publicité

  2. dédé 3 novembre 2022 at 10h- Répondre

    Merci pour ton passage au RCT . Un grand qui n’a jamais triché!

    J'aime 35
    J'aime pas 4
  3. marc 3 novembre 2022 at 11h- Répondre

    Encore une illustration de tout le mal qu’un certain PC puis BL ont pu nous faire…

    J'aime 7
    J'aime pas 23
    • mm8382 5 novembre 2022 at 13h- Répondre

      Et oui, parce que la situation dans laquelle se trouvait le club en 2019 n’était surtout pas le fruit de l’apôtre Boudjellal et de la plupart de ses décisions prises à partir de 2015 / 2016… hein…
      Lemaitre comme Colazzo ne sont certainement pas exempt de reproches, mais arrêtez de réécrire juste pour le plaisir de taper uniquement sur ces deux-là…

      • mm8382 5 novembre 2022 at 13h- Répondre

        * réécrire l’histoire…

  4. Marco 3 novembre 2022 at 12h- Répondre

    A lire entre les lignes le club est en éternel reconstruction

    J'aime 8
    J'aime pas 5
  5. Eric 3 novembre 2022 at 12h- Répondre

    Bravo Champion pour ton immense carrière.
    Eric
    Pilou Pilou

    J'aime 18
    J'aime pas 2
    • DedeLePremier 3 novembre 2022 at 14h- Répondre

      Eric, simplement pour voir ce qui se passe en moi, puis-je te mettre un pouce vers le bas ?

      J'aime 1
      J'aime pas 3
      • Eric 3 novembre 2022 at 16h- Répondre

        Pas de problème vas y met un pouce rouge. Quel bonheur de se sentir aimé
        Eric
        Pilou pilou

        J'aime 2
        J'aime pas 2
        • DedeLePremier 3 novembre 2022 at 17h- Répondre

          C’est fait et çà fait rien, alors je tente aussi un pouce vers le haut.
          Me voilà champion du monde de l’auto-stop.

  6. Mayol 3 novembre 2022 at 14h- Répondre

    C est selon….on peut aussi penser qu il a quitte le club du fait de ses prestations de plus en plus catastrophiques et que Montpellier s est positionné au bon moment d autant plus qu il coutait une blinde. Bon mec mais sur le déclin au Rct.
    PC ne peux être tenu responsable de tout.

    J'aime 14
    J'aime pas 1
  7. Publicité