Kevin Gourdon explique pourquoi il ne peut plus jouer au rugby !

Kevin Gourdon explique pourquoi il ne peut plus jouer au rugby !

30 décembre 2021 - 0:50

4 Commentaires

Publicité

Le troisième ligne du Stade Rochelais, Kevin Gourdon a été contraint de mettre un terme à sa carrière de façon précipitée après qu’un problème cardiaque lui ait été décelé.

Lors d’un entretien accordé à Poulain Raffûte, émission diffusée sur Rugbyrama, le joueur Rochelais a expliqué souffrir d’un problème au niveau de l’aorte.

Il précise cependant ne ressentir aucune gêne ni douleur. Extrait:

« En club on est super suivi. En début de saison j’avais fait un examens et les résultats n’étaient pas très bons. Du coup j’ai repassé un examen à Paris et là, les résultats n’étaient pas bons du tout ! Ce n’était pas une douleur. C’est un souci sur l’aorte qui ne me permet plus de faire des efforts intenses. Donc pour le rugby ça devient assez compliqué. Heureusement que je n’étais pas un foudre de guerre à l’entrainement sinon j’aurais peut-être arrêté plus tôt. Donc ma santé est bonne, j’ai juste des restrictions par rapport au sport.

Mais non, je ne ressentais aucune gêne ni rien, il n’y a pas de symptôme. Je suis quelqu’un de normal, je peux faire autant que ce que fait quelqu’un de normal, sauf du sport à haute intensité. Cela reste assez contraignant pour un sportif mais voilà. »

Il affirme que l’annonce à sa femme n’a pas forcément été facile à effectuer. Extrait:

« L’annonce à ma femme ? Cela ne s’est pas forcément très bien passé car on ne s’y attendait pas forcément. Lorsque j’ai fait les premiers examens et que les résultats n’étaient pas forcément bons, on s’est mis dans la tête petit à petit que ça pouvait arriver. C’était beaucoup plus facile à digérer jusqu’à l’annonce formelle du cardiologue. Donc on était bien préparés et on a bien géré cela avec ma compagne. »

Il confirme que tout le monde autour de lui a été très triste de cette nouvelle, tandis que lui ne l’était pas autant. Extrait:

« Mes coéquipiers ont été très tristes à l’inverse de moi car j’étais un peu décalé par rapport à cela. Ca m’a fait beaucoup de peine de voir les gens tristes par rapport à ma fin de carrière. C’est le coup du destin. Il n’y a rien que j’aurais pu faire pour que l’issue soit différente. Il n’y a donc pas de regret ou de peine à avoir même si c’est toujours triste. On parle de 9 saisons à La Rochelle donc j’ai bien profité. Je pense que c’était une grosse partie de ma vie. Elle s’arrête un peu plus tôt que prévu car j’avais re-signé deux ans. Mais j’en suis très content.

Tout le monde était triste à ma place alors que moi je ne l’étais pas forcément. J’étais un peu moins touché que le reste des gens alors que ça me concerne moi. Les gens étaient vraiment tristes que j’arrête, ça leur faisait vraiment de la peine. C’est il y a des choses bien pires dans la vie et il faut le prendre avec philosophie. Je suis en bonne santé, je vais pouvoir jouer avec mes enfants et avoir une vie normale. C’est juste mon métier qui s’arrête. »

Il ne manque pas de remercier sa femme qui l’a énormément aidé tout au long de sa carrière. Extrait:

« J’ai la chance d’avoir une femme extraordinaire à mes côtés qui m’a permis d’être performant dans mon travail car elle performe dans son travail. A rugby c’est compliqué quand tu as des enfants. Les miens n’ont vraiment pas dormi. Ma femme s’en est énormément occupé pour que je puisse être performant sur le terrain. Donc c’est beaucoup de sacrifices de sa part. C’est un côté qui n’est pas assez valorisé d’un sportif de haut-niveau. »

Concernant son avenir, il indique rester à La Rochelle en tant que consultant jusqu’à la fin de la saison au moins. Extrait:

« Entraineur c’est dur, les horaires sont compliquées, la pression est là. Sortir de tout cela pour m’y remettre, non. Entrainer un groupe en entier ça me paraît compliqué. Mais j’ai envie de faire de la transmission. Je vais rester avec le groupe jusqu’à la fin de la saison. On a décidé avec le coach et la direction que je sois en gros consultant sur ce qui est phase d’attaque pour travailler avec le groupe. Si ça fonctionne bien avec La Rochelle et que je prends du plaisir, peut-être que je prolongerais. »

Aussi, Kevin Gourdon affirme avoir des projets avec sa femme. Il se dit très excité par sa nouvelle vie. Extrait:

« On a des projets avec ma femme que l’on va faire tous les deux pour avoir un métier. Est-ce que ce sera vraiment un métier, je ne pense pas. Mais on a des projets qui vont se concrétiser maintenant qu’on a plus de temps. Je suis hyper excité par rapport à cette nouvelle vie. Ca va être super intéressant. J’ai commencé le rugby à 5 ans. Ca fait donc 25 ans que je fais du rugby dont 15 ans à haut niveau. C’est bien de pouvoir passer sur quelque chose de différent et de voir le vrai monde, le monde des gens normaux. On était toujours en décalage avec le reste de la population. »

Publicité

4 Commentaires

  1. Publicité

  2. Tifu 30 décembre 2021 at 08h- Répondre

    Bonjour, je vous souhaite beaucoup de réussite dans vos entreprises… Que tout se passe bien. Les fins de carrières sportive sont parfois moins positive !!! Bravo Monsieur GOURDON

    J'aime 13
    J'aime pas 1
  3. lambert alain 30 décembre 2021 at 08h- Répondre

    super joueur, belle personne.

    J'aime 11
    J'aime pas 1
  4. Eric 30 décembre 2021 at 09h- Répondre

    Bravo. Un mec très sain qui à l’air très propre dans sa tête.Bonne chance pour votre nouvelle vie.
    Eric
    Pilou Pilou

    J'aime 10
    J'aime pas 2
  5. ST 30 décembre 2021 at 18h- Répondre

    Il prouve qu’il a une énorme capacité à prendre du recul et à rebondir. Bravo à lui, c’est un gars qui réussira quoi qu’il entreprenne!

  6. Publicité