Laurent Marti serre la vis : « Nous dépensions trop par rapport à nos ressources ! »

Laurent Marti serre la vis : « Nous dépensions trop par rapport à nos ressources ! »

16 août 2021 - 11:35

6 Commentaires

Publicité

Le président de l’Union Bordeaux-Bègles, Laurent Marti s’est confié dans les colonnes du Midi Olympique pour évoquer la saison 2021 / 2022 qui débutera le premier week-end du mois de septembre.

Ce-dernier a notamment expliqué que l’UBB allait réussir à se sauver sur le plan économique, après une saison 2020 / 2021 extrêmement compliquée en raison des matches à huis clos durant l’épidémie.

Il l’affirme : le Prêt Garanti par l’Etat a sauvé le club Girondin. Extrait:

« Nous avons encore des interrogations sur les aides de l’état, mais nous avons bénéficié d’ une solidarité des partenaires et des abonnés qu’il faut souligner. Nous pouvons aussi compter sur le PGE, notre bouée de sauvetage. Même si nous n’avons pas toutes les aides voulues nous avons la possibilité d’étaler une partie de la dette. Je pense que tous les clubs sont sauvés, ils seront affaiblis mais pas en danger si l’état verse les aides espérées. »

Il confirme d’ailleurs que le déficit économique engendré par la crise sanitaire est de 10 millions d’euros pour le club Bordelais. Extrait:

« Il s’agit de notre budget avec les pertes, mais elles seront comblées par les aides, le PGE et la solidarité des abonnés et des partenaires. Tout ça pour un budget global à 24 ou 25 millions. »

Concernant la masse salariale, elle a été revue à la baisse pour cette nouvelle saison. Selon Laurent Marti, l’UBB dépensait trop par rapport à ses ressources. Extrait:

« J’estime que l’argent ne doit pas tout faire en rugby. Nous dépensions trop par rapport à nos ressources. »

Publicité

6 Commentaires

  1. belzebuth 16 août 2021 à 12h- Répondre

    faut prendre exemple sur le PSG , MESSI est payé en grande partie en crytomonnaie … la LNR avec sa commission d’exemption a du souci à se faire si ça devient la régle au rugby

    J'aime 2
    J'aime pas 1
  2. Pat8313 16 août 2021 à 19h- Répondre

    Lemaitre fait des émules, foutue l’UBBB !
    Ces gens ne comprennent pas que gérer un club de rugby, ce n’est pas pareil que gérer une épicerie.
    Ils ne sont pas capables, ces comptables, ce qui peut être générés par les rêves et la passion des supporters, qui voient évoluer dans leurs équipes des légendes, sublimant leur équipe toute entière.
    C’est plus difficile que de comparer les recettes et les dépenses, c’est certain !
    Il faut prendre des risques financiers, c’est vrai !
    Mais c’est à ça qu’on reconnait les précurseurs.
    Eux ne sont que des épiciers, prudents.
    Et nous ne rêvons plus !

    J'aime 4
    J'aime pas 5
    • Tuthor 16 août 2021 à 22h- Répondre

      En attendant, les « épiciers » étaient 4 places devant vous, les grands businessman cette année 😉

  3. mistermagoo 17 août 2021 à 08h- Répondre

    11 juin 2021 — Top 14 : « On ne marque l’histoire que si on gagne un titre », lance Laurent Marti.

    alors commencés ….allez Toulon

  4. mistermagoo 17 août 2021 à 08h- Répondre

    commencez ! c’est mieux

    • PIAZZA 17 août 2021 à 14h- Répondre

      C’est que ça coûte cher un sac Louis Vuiton !!!
      Il a les yeux plus gros que le ventre !!! Lol
      Et voilà quand on ouvre les yeux !!! Hihihi